Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Le phénomène BIM

Le phénomène BIM
Le BIM (Building Information Modeling) aussi couramment appelé maquette numérique, est en train de devenir un outil indispensable pour tous les acteurs de la construction.

Publi-rédactionnels |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Pour rappel, le BIM permet de gagner du temps lors des étapes de coordination et dans la durée des travaux, mais aussi de minimiser les dépassements budgétaires et pour finir, d'optimiser son organisation. Grâce au BIM, l'on peut anticiper la maintenance et améliorer la qualité de services aux usagers.

 

Les nombreux retours d'expérience mettent en évidence une vraie valeur ajoutée au cours de l'exploitation, qui représente 80 % des coûts liés à un bâtiment. De ce fait, maîtriser cette démarche est un argument qui fait sens. Dès lors, il faut donc en acquérir les compétences, et se former en conséquence pour ce faire.

 

Avoir une vision horizontale

 

Le BIM assure une vision "horizontale" du bâti ainsi que de la présence de gestionnaires de projets pour que cette dernière soit viable. Former ces professionnels, c'est l'objectif de la formation « Management de projet BIM : conception - construction ». Cette formation étalée sur six jours est l'une des deux formations certifiantes parmi les six proposées par AFNOR Compétences sur le BIM. L'intérêt premier pour les acteurs de la construction est d'évoluer vers une approche plus industrielle et plus rationnelle de la construction

 

Une très grande satisfaction de la part des stagiaires

 

La formation a accueilli ses premiers stagiaires en décembre 2016. Celle-ci fût animée par Anis Naroura, ingénieur-architecte certifié à l'international, et garant du professionnalisme de l'enseignement dispensé

 

Christophe Gaborit, ingénieur-conseil qui aspire à déployer le BIM dans sa région – a particulièrement apprécié « la venue d'intervenants passionnés et reconnus dans le secteur du BIM ». La rencontre avec ces différents acteurs de la construction est l'un des atouts phares de la formation; mais pas seulement.

 

En effet, d'autres points sont également à noter, comme le précise Kevin Gardino, ingénieur structure, celui-ci a jugé la formation gratifiante et valorisante, avec entre autres points forts, la visibilité du BIM dans tous les différents corps de métiers. Gaétan Curmi, technicien en bureau d'études, quant à lui, considère être reparti avec de sérieux arguments pour convaincre ses supérieurs et ses collègues de se convertir au BIM.

 

En définitive, il ne manque que votre avis !

 
EnregistrerEnregistrer

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Weber va encore plus loin dans la résistance au feu avec...


WEBER

Pour son système weber.therm XM PSE, weber a fait réaliser en avril 2016 un essai LEPIR2 et confirme ainsi...
Visuel Dossiers partenaires

La géométrie prend une nouvelle dimension : une...


LG Hausys Europe GmbH

Sous l’angle du cristal Au cœur de la tour HVB de la HypoVereinsbank, formes géométriques, angles...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :