Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Publi-rédactionnels > L’offensive de Wattelez sur le marché du bas de porte

L’offensive de Wattelez sur le marché du bas de porte

L’offensive de Wattelez sur le marché du bas de porte
Spécialisée dans les produits destinés à la protection des personnes, des bâtiments et des industries, la société Wattelez s’attaque au marché des bas de portes. Elle veut concurrencer l’offre en métal-inox avec une gamme à base d’élastomère antibactérien.

Publi-rédactionnels |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Après une année de développement en interne, Wattelez lance sa gamme bas de portes pour les ERP, particulièrement pour les secteurs de la Santé et de la Restauration.
La PME de Poissy (78) mise sur son produit phare, l'élastomère, pour prendre des parts de marché sur le métal inox, matériau principal pour ce type de produit.

Les bas de portes traditionnels que l'on peut retrouver dans les hôpitaux, les cliniques, les Ehpad ou les établissements de restauration collective, protègent des impacts de pieds ou de chariots. « Le problème souligne Yves Danoy, responsable R&D de Wattelez, c'est qu'il y a souvent un peu de jour qui se crée entre la plaque inox et la porte. L'humidité entre : c'est un nid à bactéries. »

Tabler sur la sécurité sanitaire

L'enjeu était d'apporter une plus-value technique et Wattelez a misé sur un élastomère antibactérien. Traité dans la masse avec le même additif que celui utilisé dans les barquettes alimentaires, le bas de porte Wattelez propose un meilleur niveau de sécurité sanitaire pour les utilisateurs. « Nous avons fait valider le procédé avec la norme ISO22 196. L'additif permet une élimination de 99,9% des bactéries », précise Yves Danoy.
Les techniciens de Wattelez ont peaufiné le produit avec des plaques biseautées. L'objectif est double : améliorer l'esthétique des produits et surtout éliminer les rebords droits des plaques en métal. « Nous évitons les infiltrations d'eau que nous ne voyons pas forcément lors du nettoyage », ajoute Yves Danoy, responsable R&D de Wattelez.

Optimiser la mise en œuvre

Ces bas de portes ont été conçus pour être faciles à poser grâce à un adhésif moins nocif que les colles traditionnelles en polyuréthane. La possibilité de les couper au cutter améliore et simplifie leur installation.
Wattelez a aussi pensé aux aménageurs et architectes d'intérieurs. Plus fun que du métal même traité, la gamme est déclinée en 11 coloris pour s'adapter aux demandes des clients.


Face aux contraintes mécaniques subies par ces bas de portes, la société Wattelez a pu capitaliser sur son savoir-faire dans les milieux agressifs comme l'industrie lourde ou la voirie.
Formulé et produit dans l'usine de Poissy (78), le matériau utilisé répond à la problématique d'absorption des chocs répétés.

La PME de Poissy veut donc convaincre les prescripteurs sur trois éléments clefs de plus-value : une protection des portes avec des chocs amortis, un entretien simplifié avec un nettoyage à l'eau savonneuse, une optimisation sanitaire avec la destruction de près de 100% des bactéries.


Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KITINOX, LA RÉPONSE CHEMINÉES POUJOULAT POUR LA...


CHEMINEES POUJOULAT

Le foyer insert séduit de plus en plus de particuliers. Plébiscité aussi bien en neuf qu’en rénovation,...
Visuel Dossiers partenaires

Collez et jointoyez dans la journée : jointoiement 4...


PAREXLANKO

Parexlanko, spécialiste des mortiers industriels depuis plus de 30 ans, lance 5078 PROLIFLUIDE CHRONO C2S EG, nouveau...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :