Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > La consommation électrique "stable depuis six ans", d’après RTE

La consommation électrique "stable depuis six ans", d’après RTE

La consommation électrique
En 2017, RTE faisait état d’une consommation électrique « stable », à 475 TWh. Bien que le bilan 2018 n’ait toujours pas été officiellement publié, le président de la société François Brottes a dévoilé mardi 29 les premiers indicateurs relatifs aux douze derniers mois, soulignant la part grandissante d’énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

2017 avait été une année sans bavure en termes de consommation électrique, celle-ci s’étant stabilisée à 475 TWh. Pour autant, RTE (Réseau de transport d’électricité) soulignait, il y a deux ans, la forte progression du parc des énergies renouvelables, en croissance de +2 763 MW. L’éolien et le solaire avaient été particulièrement dynamiques, respectivement en hausse de +14,8% et +9,2%.

Plus récemment, François Brottes, président du gestionnaire du réseau, est revenu sur le bilan électrique de 2018 à l’occasion de la présentation de ses vœux le 29 janvier dernier. Selon lui, « les faits sont têtus et la tendance se confirme : [la consommation] est stable depuis six ans ».

Les renouvelables à la rescousse

Certains indicateurs, en revanche, sont largement en hausse. Et non des moindres : quelques jours après la présentation de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) dans son intégralité, RTE a annoncé que la part d’électricité d’origine renouvelable ne cessait de croître.

« Les énergies renouvelables fournissent près de 20% de l’électricité produite en France », a indiqué François Brottes. « L’hydraulique a sa part dans cette augmentation et la progression de l’éolien et du solaire est réelle : +15% pour l’éolien et +11% pour le solaire ».

Seule ombre au tableau : le nucléaire affiche lui aussi un léger développement en 2018. A contrario, la production d’énergie fossile a chuté de -27%, tandis que les émissions de CO2 dans l’atmosphère ont baissé de -28%.

Dans ce contexte, RTE s’attend à ce que la consommation d’électricité se maintienne à son niveau actuel, voire diminue légèrement. En désaccord, EDF mise de son côté sur une faible hausse dans les prochaines années.
                       
2019, année des recrutements chez RTE

Au-delà du bilan électrique, le gestionnaire de transport d’électricité a annoncé le 15 janvier dernier une vaste opération de recrutement à venir dans les prochains mois. RTE envisage en effet d’embaucher 350 professionnels en CDI, 250 étudiants en contrats d’alternance et 300 stagiaires.
« L’entreprise recherche des profils variés notamment dans les domaines du numérique et du développement informatique, des technologies intelligentes (LIDAR, monitoring), de l’exploitation des données et de l’éolien offshore. RTE recrute également des techniciens de maintenance, des chargés de conduite du réseau ainsi que des ingénieurs généralistes », détaille le gestionnaire.
 

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Adobe Stock

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Système Connecté par Cheminées Poujoulat...


CHEMINEES POUJOULAT

Consommation, tirage, qualité de combustion, stock de bois, entretien… Connaissez-vous vraiment bien votre...
Visuel Dossiers partenaires

VRV IVe GÉNÉRATION optimisé pour les applications...


DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE

Pour répondre aux besoins des zones géographiques françaises qui affichent des températures basses en hiver, Daikin...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :