Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > La déconstruction du pont de Gênes est en cours

La déconstruction du pont de Gênes est en cours

 La déconstruction du pont de Gênes est en cours
Le 14 août dernier, l’Italie était en émoi après l’effondrement du viaduc du Polcevera, à Gênes, qui a suscité de nombreuses interrogations sur l’état des infrastructures à travers le pays. Une question restait cependant en suspens : que faire du pont ? Avant d’entamer un éventuel chantier de reconstruction, ce sont des travaux de démantèlement qui sont actuellement en cours et ont déjà porté leurs fruits. En effet, un premier tronçon de la structure a touché le sol ce 9 février. Les détails.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

43 personnes avaient perdu la vie dans la terrible catastrophe survenue à Gênes en août 2018. Pour effacer toute trace de cet incident, le maire de la ville Marco Bucci avait annoncé par la suite qu’un concours international pourrait être organisé afin de remplacer le viaduc.

Encore faut-il libérer l’espace ! D’importants travaux de déconstruction sont ainsi en cours pour une durée estimée à 6 mois. Ceux-ci ont d’ailleurs franchi une première étape ce samedi 9 février.

Un travail de titan avant la reconstruction

Au terme de plus d’une journée entière de travail, une première portion de route d’environ 1 000 tonnes a finalement été découpée. Au préalable, 4 vérins et une grue imposante avaient été mis en place pour soutenir la manœuvre.

Il a ensuite fallu une dizaine d’heures afin de déposer au sol (48 mètres plus bas) le segment de 36 mètres de long par 18 de large. La progression de l’opération, particulièrement lente (5 mètres par heure), a subi les caprices du vent dans l’après-midi, rendant la tâche d’autant plus ardue.

Malgré tout couronnée de succès, cette première étape devrait permettre d’utiliser le tronçon comme contrepoids pour les prochaines manœuvres de démontage relatives aux autres tronçons. Les piliers, quant à eux, seront détruits à la dynamite. Le démantèlement complet du pont mobilisera ainsi 60 personnes, intervenant jour et nuit sur le chantier.

Il n’en faudra pas moins pour respecter le calendrier fixé par le gouvernement. L’exécutif a en effet promis que le nouveau viaduc autoroutier serait ouvert à la circulation dès avril 2020. Tout en acier et en béton, celui-ci sera dessiné par l’architecte Renzo Piano, qui avait manifesté son intérêt dans ce sens dès septembre dernier.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Adobe Stock

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Système Connecté par Cheminées Poujoulat...


CHEMINEES POUJOULAT

Consommation, tirage, qualité de combustion, stock de bois, entretien… Connaissez-vous vraiment bien votre...
Visuel Dossiers partenaires

VRV IVe GÉNÉRATION optimisé pour les applications...


DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE

Pour répondre aux besoins des zones géographiques françaises qui affichent des températures basses en hiver, Daikin...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :