Notre-Dame de Paris : le démontage de l’échafaudage de la cathédrale sera « effectif d’ici un mois » Architecture | 25.06.19

Partager sur :
D’après la Fondation Notre Dame, l’échafaudage qui se trouvait autour de la flèche pour la restaurer va commencer dans un mois et durera quatre mois. Un premier versement des mécènes a déjà été recueilli pour ce démontage long et délicat.

Un démontage de 50.000 tubes chauffés à 800 degrés


Le chantier du démontage de l'échafaudage sera la première marche vers la restauration de Notre-Dame de Paris mais sera très délicat. « L'un des aspects les plus complexes du chantier actuel de sécurisation est le démontage de l'échafaudage comptant 50.000 tubes chauffés à plus de 800 degrés, qui avait été installé avant l'incendie » pour la restauration prévue de la flèche, écrit dans un communiqué la Fondation Notre-Dame.

« Une structure parallèle doit être très bientôt installée ainsi que des grues » pour découper l’échafaudage. « Ce sera effectif d'ici un mois », a déclaré à l'AFP Christophe-Charles Rousselot, délégué général de la Fondation, déclarant par la suite que le découpage de l’échafaudage devrait durer quatre mois.

 

Un premier versement des mécènes

 

La Fondation précise que « plusieurs mécènes importants ont accepté, sans attendre la signature des conventions en cours de préparation, de procéder à un premier versement au titre des dons promis ». Ainsi, Bernard Arnault, François Pinault et François-Henri Pinault ont déjà versé 10 millions d’euros chacun.

Ce lundi, la Fondation Notre Dame a reçu « 38 millions d'euros de dons auprès de 42.000 particuliers ainsi que de 60 entreprises et collectivités publiques françaises et étrangères ».

 

La somme totale des dons et des promesses de dons reçus « s'élève maintenant à 396 millions d'euros » précise la Fondation, en soulignant que « le montant total nécessaire à la restauration demeure inconnu et devrait le rester jusqu'au printemps 2020 » moment où les expertises seront rendues sur l’étendue des travaux à effectuer.

 

P.F (avec l’AFP)
Photo de Une :  ©AdobeStock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un appel aux dons «pour que vive la Maison de Colette», trésor du XIXème siècle

Un appel aux dons «pour que vive la Maison de Colette», trésor du XIXème siècle

La Fondation du patrimoine et l’association la Maison de Colette ont lancé une souscription nationale pour financer le vaste chantier de restauration de la maison natale de l’écrivain. Cet appel au mécénat populaire permettra la reconstitution de la demeure et des jardins tels que Colette les a connus et décrits et débouchera sur l'ouverture d'un musée, prévu pour ouvrir d'ici la fin de l'année.
La Maison de la Radio en cours de restructuration part en fumée

La Maison de la Radio en cours de restructuration part en fumée

Un incendie s'est déclaré vendredi dans les locaux de la Maison de la Radio dans le XVIe arrondissement de Paris. Un important dégagement de fumée était visible sur plusieurs étages alors que le personnel a été évacué et les programmes de radio suspendus. La Maison de la Radio était actuellement en cours de restructuration...
La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

Les contours du chantier des Jeux Olympiques de 2024 se précisent, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les constructions feront la part belle au bois. Le village olympique et paralympique ainsi que le cluster des médias seront en effet réalisés dans ce matériau biosourcé et renouvelable. L’organisation France Bois 2024 s’est ainsi formée pour accompagner les entreprises dans ce challenge qui constitue une véritable opportunité pour la filière bois française.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter