Un immeuble aux appartements modulables en projet à Lille Architecture | 18.11.13

Partager sur :
Avec des appartements modulables en fonction des besoins (colocation, habitat intergénérationnel, etc), Seura architectes remporte avec Norpac le concours de conception-réalisation Héliolille pour la construction de 5.356 mètres carrés de logements à Lille et propose un nouvel art d’habiter.

Constitué de 88 logements du T1 au T4, dont 60% en accession à prix maîtrisés et 40% en accession libre, le projet s’insère, au sud de la ville, dans un quartier en pleine mutation, au pied du futur pôle commercial Lillénium et de l’hôtel qui l’accompagne sur la rue de Marquillies.

Florence Bougnoux (Seura architectes), mandataire de l’équipe en phase conception, propose un projet bioclimatique tenant compte des contraintes et des atouts du site : orientation spécifique des appartements et multiplication des points de vue (tous les logements ont une façade principale est, ouest ou sud) / ouvertures étroites au nord pour les chambres en réponse à la contrainte acoustique (voie ferrée, périphérique), grandes baies et balcons généreux au sud, plus calme / noue à l’interface entre logements et espace public pour la gestion des eaux pluviales.

Des appartements modulables

Avec ce projet, les architectes innovent et présentent une nouvelle manière de mieux vivre ensemble avec des espaces communs partagés et une répartition modulable entre les T1, T2 et T3.

Les halls sont des lieux de convivialité, une terrasse collective est située sur le toit et les places de parkings sont mutualisées. Les typologies des logements sont réversibles et combinables pour une souplesse de commercialisation et une évolutivité au cours de la vie de la famille. Seura architectes crée des T4 intergénérationnels constitués d’une pièce transformable pouvant faire office de salon, de chambre et de studio avec entrée distincte ou partagée, selon l’évolution de la composition de la famille au cours des années.

Fiche technique

Programme : 88 logements Rue Courtois - Lille
Maître d’ouvrage : Groupe ICM/PROJECTIM
Équipe de conception-réalisation : Seura architectes NORPAC entreprise générale
Surface de plancher : 5 356 mètres carrés
Livraison prévue : 2016

L.P 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

A Lille, la première opération française de « bail réel solidaire » est signée

A Lille, la première opération française de « bail réel solidaire » est signée

L’Organisme de foncier solidaire de la métropole lilloise a annoncé, lundi 18 décembre, la signature de la première opération française de « bail réel solidaire ». Le dispositif qui permet d’acheter les murs d’un logement sans le foncier, vise à faciliter l’accession à la propriété des ménages les plus modestes. Quinze logements commercialisés par le promoteur Finapar sont concernés par cette première opération.
Les Pieds Verts, un projet de logement participatif et bioclimatique

Les Pieds Verts, un projet de logement participatif et bioclimatique

À Erdeven, dans le Morbihan, un projet d’habitat groupé innovant est sorti de terre, mené par j+e architectes. Participative, écologique, performante, l’opération réunit 3 maisons séparées par des serres bioclimatiques laissant largement filtrer la lumière naturelle. Un vaste chantier auquel a notamment participé le spécialiste de la fenêtre de toit Velux.
Première pierre d'un grand projet de réaménagement urbain à Valenciennes

Première pierre d'un grand projet de réaménagement urbain à Valenciennes

Valenciennes Métropole s’est engagée en 2005 sur un vaste projet de rénovation des quartiers de Beuvrages. Les partenaires du projet se retrouvent aujourd'hui même pour la pose de première pierre de 42 logements sociaux individuels, de trois bâtiments représentant un total de 77 logements, l’inauguration d’un logement témoin et du Parc Fénelon. Rien que ça...
Bouygues met à disposition une friche industrielle pour les réfugiés à Lyon

Bouygues met à disposition une friche industrielle pour les réfugiés à Lyon

Bouygues Immobilier a conclu un partenariat inattendu avec Habitat et Humanisme : le groupe met à disposition une friche industrielle de 2 000 mètres carrés située dans le 7e arrondissement de Lyon pour que l’association humanitaire puisse accueillir 80 réfugiés dans des conteneurs maritimes aménagés. Grâce à cette occupation temporaire de 2 ans, Bouygues a le temps de faire murir son projet de reconversion, tout en alliant économies et solidarité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter