Un immeuble aux appartements modulables en projet à Lille Architecture | 18.11.13

Partager sur :
Avec des appartements modulables en fonction des besoins (colocation, habitat intergénérationnel, etc), Seura architectes remporte avec Norpac le concours de conception-réalisation Héliolille pour la construction de 5.356 mètres carrés de logements à Lille et propose un nouvel art d’habiter.

Constitué de 88 logements du T1 au T4, dont 60% en accession à prix maîtrisés et 40% en accession libre, le projet s’insère, au sud de la ville, dans un quartier en pleine mutation, au pied du futur pôle commercial Lillénium et de l’hôtel qui l’accompagne sur la rue de Marquillies.

Florence Bougnoux (Seura architectes), mandataire de l’équipe en phase conception, propose un projet bioclimatique tenant compte des contraintes et des atouts du site : orientation spécifique des appartements et multiplication des points de vue (tous les logements ont une façade principale est, ouest ou sud) / ouvertures étroites au nord pour les chambres en réponse à la contrainte acoustique (voie ferrée, périphérique), grandes baies et balcons généreux au sud, plus calme / noue à l’interface entre logements et espace public pour la gestion des eaux pluviales.

Des appartements modulables

Avec ce projet, les architectes innovent et présentent une nouvelle manière de mieux vivre ensemble avec des espaces communs partagés et une répartition modulable entre les T1, T2 et T3.

Les halls sont des lieux de convivialité, une terrasse collective est située sur le toit et les places de parkings sont mutualisées. Les typologies des logements sont réversibles et combinables pour une souplesse de commercialisation et une évolutivité au cours de la vie de la famille. Seura architectes crée des T4 intergénérationnels constitués d’une pièce transformable pouvant faire office de salon, de chambre et de studio avec entrée distincte ou partagée, selon l’évolution de la composition de la famille au cours des années.

Fiche technique

Programme : 88 logements Rue Courtois - Lille
Maître d’ouvrage : Groupe ICM/PROJECTIM
Équipe de conception-réalisation : Seura architectes NORPAC entreprise générale
Surface de plancher : 5 356 mètres carrés
Livraison prévue : 2016

L.P 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

A Grenoble, le projet ABC propose l’autoconsommation collective à ses futurs habitants

A Grenoble, le projet ABC propose l’autoconsommation collective à ses futurs habitants

C’est une première à Grenoble : mené par Bouygues Construction et Linkcity en partenariat avec Suez, Grenoble Habitat et Valode et Pistre architectes, le projet ABC comprendra 62 logements qui seront alimentés en énergie par 3 centrales photovoltaïques installées sur le toit des bâtiments. Ces dernières viennent tout juste d’être posées par GEG ENeR, qui propose une expérimentation d’autoconsommation collective aux futurs habitants.
La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
A Lille, la première opération française de « bail réel solidaire » est signée

A Lille, la première opération française de « bail réel solidaire » est signée

L’Organisme de foncier solidaire de la métropole lilloise a annoncé, lundi 18 décembre, la signature de la première opération française de « bail réel solidaire ». Le dispositif qui permet d’acheter les murs d’un logement sans le foncier, vise à faciliter l’accession à la propriété des ménages les plus modestes. Quinze logements commercialisés par le promoteur Finapar sont concernés par cette première opération.
Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet

Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet

Le Ministère de la Cohésion des territoires annonce que le mois de juillet a été marqué par une forte activité pour l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine (ANRU), qui a validé les projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros. Depuis le lancement du Nouveau Programme National de Renouvellement urbain (NPNRU), de nombreux projets ont été validés dans plus de 290 quartiers à travers la France.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter