Grand Paris Express : une charte entre opérateurs pour respecter les délais de travaux Collectivités territoriales | 10.12.14

Partager sur :
La Société du Grand Paris, maître d'oeuvre du métro Grand Paris Express, a signé lundi une charte avec les entreprises qui devront déplacer leurs réseaux afin que les travaux du premier tronçon se déroulent dans les délais. La ligne 15 sud, qui reliera à l'horizon 2020 le Pont-de-Sèvres à Noisy-Champs nécessite d'importants travaux de déplacement de réseaux d'eau, d'énergie, de communication.

Alors que plusieurs chantiers importants en Île-de-France subissent d'importants retards, la Société du Grand Paris a décidé de prendre des précautions en amont du chantier de la ligne sud 15 du métro Grand Express Paris, qui reliera à l'horizon 2020 en 33 km et 16 gares le Pont-de-Sèvres (Hauts-de-Seine) à Noisy-Champs  

En effet, avant le lancement des travaux de génie civil à proprement parler, d'importants travaux de déplacement de réseaux d'eau, d'énergie et de communication doivent être envisagés.

C'est pourquoi, la SGP et les conseils généraux du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine, le Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif), le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (Siaap), Véolia, RTE (gestionnaire du réseau électrique haute tension), ERDF (distributeur d'électricité), GRDF (gaz), GRT Gaz, SFR, Orange, Numéricable, Colt (réseaux de données) viennent de signer une « charte des travaux préparatoires ».

Par cette charte, les signataires s'engagent sur la « coordination des interventions pour un enchaînement optimal des opérations » mais aussi sur la sécurité, l'information du public et la limitation des nuisances des chantiers (bruit, salissure, manoeuvres d'engins, etc.).

300 croisements entre le futur Grand Paris Express et RTE

Le but de la manoeuvre est de rendre les travaux préparatoires « exemplaires », explique Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, pour qui la « pression est mise sur tous, les opérateurs et le maître d'ouvrage ».

L'autre objectif est « d'assurer un calendrier le plus efficace possible pour avancer le projet et pour que les riverains subissent le moins de nuisances possibles », selon lui, soulignant que « les travaux souterrains sont complexes, il faut donc bien penser les travaux en amont ».

« Nous avons 300 croisements entre le futur Grand Paris Express et RTE, et donc il s'agit d'être prêt !» a complété Jean-Louis Muscagorry, délégué RTE Ile-de-France Normandie, qui entend être « partenaire avec ERDF dans la capacité de répondre aux besoins d'alimentation électrique de cette infrastructure ».

Les premiers travaux de dévoiements de réseaux devraient avoir lieu à partir de février au Pont de Sévres et à partir d'avril à Champigny.

C.T (avec AFP)
© Société du Grand Paris

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

18 000 emplois dans les travaux publics avec le lancement du projet Grand Paris Express

18 000 emplois dans les travaux publics avec le lancement du projet Grand Paris Express

L'année 2015 verra débuter les travaux du futur métro automatique Grand Paris Express et se créer les premiers emplois liés à ce grand chantier en Ile-de-France. Ce chantier représente 18 000 emplois d'ici à 2018 que les acteurs publics et privés veulent orienter, à travers une convention signée jeudi, vers les Franciliens, et surtout les jeunes et les moins insérés. Explications.
Grand Paris Express : quel impact sur les prix immobiliers ?

Grand Paris Express : quel impact sur les prix immobiliers ?

Le futur métro automatique Grand Paris Express, dont les travaux ont débuté en mai, aura-t-il un impact sur les prix immobiliers des quartiers accueillant les nouvelles gares ? Pour le déterminer, la Société du Grand Paris et la Chambre des notaires de la capitale viennent de s'associer pour mener deux études approfondies sur le sujet. Explications.
Grand Paris Express, ça bouge du côté de la ligne 14

Grand Paris Express, ça bouge du côté de la ligne 14

La ligne 14 est un des axes stratégiques du futur Grand Paris Express. Elle devra relier, d’ici à 2024, Pleyel (nord de Paris), où sera installé le village olympique, à l'aéroport d'Orly. Elle sera connectée aux lignes 18 et 15 et assurera plusieurs correspondances avec les lignes actuelles du métro parisien, dont la station de métro Olympiades, dans le 13ème à Paris. Deux groupements d’entreprises viennent de remporter des lots importants.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter