Grenoble : un nouveau projet de téléphérique urbain pour 2021 Collectivités territoriales | 05.10.15

Partager sur :
Grenoble-Alpes Métropole a lancé ce lundi une concertation autour d’un projet de téléphérique urbain qui relierait quatre communes de l’agglomération. Le projet vise à accompagner et à faciliter le développement urbain de la métropole grenobloise tout en répondant aux enjeux de mutations climatiques et énergétiques. Son coût : entre 54 et 60 millions d’euros.
C’est un projet ambitieux que vient de présenter la métropole grenobloise. Le téléphérique qui devrait relier la ville de Fontaine au pied du Vercors, à celle de Saint-Martin-le-Vinoux, au pied de la Chartreuse, en survolant la ville de Sassenage et la presqu'île scientifique de Grenoble devrait voir le jour entre 2021 et 2022.

Avec un tracé de 3,7 kilomètres, le projet de câble urbain devrait desservir 4 à 5 stations, relier trois lignes de tramway en seulement 16 minutes, transporter jusqu’à 1500 passagers par heure et être accessible grâce à un ticket de transport urbain.

Les élus estiment que la fréquentation du téléphérique à sa mise en service en 2021, devrait atteindre les 5000 passagers/jour pour ensuite augmenter à 8500 voyageurs/jour en 2030.

Un mode de transport « vertueux »

Le Grenelle de l’Environnement considère le transport par câble comme un mode de transport « vertueux », c’est-à-dire respectueux de l’environnement, peu polluant et aux moindres coûts d’infrastructure. A cela, les élus de la métropole grenobloise ajoutent la possibilité d’offrir un moyen de transport silencieux, sûr et évolutif à ses habitants.

« Il faut être en capacité de proposer des offres de transport alternatives, attractives et peu coûteuses » a indiqué Yann Mongaburu, vice-président (EELV) aux déplacements de la métropole grenobloise. De son côté, Christophe Ferrari, président (PS) de la métropole grenobloise a souligné l’importance « d’inscrire ce projet dans un contexte de développement urbain et de faire du territoire un emblème en matière de transition énergétique ».

Une concertation pour allier les efforts

En 2012, la métropole avait déjà présenté un projet de téléphérique. Il avait alors été abandonné en raison de l’opposition d’une partie des riverains. C’est pourquoi, Grenoble-Alpes Métropole a tenu à réunir les habitants autour d’une concertation qui se déroulera du 5 au 13 octobre 2015.

La concertation s’articulera autour d’ateliers publics, d’expositions et de registres d’expression libre et devrait permettre à la métropole grenobloise d’examiner et de synthétiser les points de vue des habitants, d’enrichir les études préalables au projet, d’orienter l’opération et de lancer définitivement la réalisation du projet dès fin 2015. La métropole grenobloise deviendrait ainsi l’une des premières villes de France après Brest, à proposer un mode de transport par câble urbain.

R.C (Avec AFP)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Ile-de-France : 2 milliards d'euros en faveur du logement et de la rénovation urbaine

Ile-de-France : 2 milliards d'euros en faveur du logement et de la rénovation urbaine

La région Ile-de-France a annoncé qu’elle lancerait un plan d’investissement « massif » en faveur de la politique de la ville, des quartiers et du renouvellement urbain. A cet effet, deux milliards d’euros seront mobilisés ces prochaines années. Les efforts d’investissement porteront sur le logement, l’aménagement du territoire, les transports et l’environnement.
Vinci choisi pour la construction du téléphérique urbain orléanais

Vinci choisi pour la construction du téléphérique urbain orléanais

Au terme d’une procédure de dialogue compétitif, le groupe Vinci Construction France a été mandaté pour piloter la construction du futur téléphérique urbain de l’agglomération d’Orléans. Long de 380 mètres, il permettra de relier en un peu plus de deux minutes la gare des Aubray au futur quartier Interives. Le chantier qui débutera à l’automne prochain devrait s’achever en fin d’année 2018. Coût total du projet : 14,7 millions d’euros hors taxes.
Xella lance une nouvelle armature métallique

Xella lance une nouvelle armature métallique

Xella, fabricant de matériaux de construction, annonce le lancement d’une nouvelle armature métallique, nommée Ytofor. Conçue pour renforcer les maçonneries tout en supprimant les chaînages en mur coupe-feu, elle présente de nombreux atouts pratiques pour la mise en œuvre et améliore sensiblement la résistance mécanique des murs en maison individuelle.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter