La réhabilitation du CET d'Audenge se poursuit avec l'étanchéité Collectivités territoriales | 29.04.16

Partager sur :
La réhabilitation du CET d'Audenge se poursuit avec l'étanchéité
Fermé en 2007, le centre d'enfouissement technique (CET) des déchets d'Audenge dans le Bassin d'Arcachon (33) est en cours de réhabilitation, suite à des problèmes d'étanchéité et de nuisances olfactives. Sur ce site pollué, contenant près de 2 millions de tonnes de déchets, les travaux sont colossaux et engagent des sommes d'argent public importantes. Visite du site en cours de réhabilitation, sous maîtrise d'ouvrage de l'Ademe.

Le Centre technique d'enfouissement d'Audenge (33) n'a plus rien à voir avec la décharge qui a accueilli près de deux millions de tonnes de déchets ménagers et industriels entre 1974 et 1995. Le dossier a pourtant accumulé les difficultés depuis sa fermeture : des nuisances olfactives, des déchets laissés à l'air libre, un problème d'étanchéité... jusqu'à ce que la situation soit reprise en main par la municipalité.

Contrainte par obligation préfectorale de se substituer à l'entreprise Edisit, ayant abandonné le site sans prévenir à la suite de son dépôt de bilan, la municipalité d'Audenge entreprend un vaste programme de réhabilitation du site, après avoir essuyé plusieurs contentieux et les critiques des riverains et des associations pendant plusieurs années.

« C'était un dossier difficile, avec des enjeux financiers importants et un gros chantier comprenant la post-exploitation de ce site de 40 hectares sur 30 ans, le traitement des lixiviats (jus de déchets, ndlr.) sur un site non étanche, et la réhabilitation des casiers des déchets. Mais toutes les énergies ont finallement convergé face à de forts enjeux environnementaux pour la réussite de ce projet », s'est félicitée Nathalie Le Yondre, maire d'Audenge qui a fait de la réhabilitation de ce site son combat et « une affaire de principe ».

2 500 m3 de déchets déplacés par jour

En 2010, des travaux d'urgence sont menés sur le site afin de confiner les déchets et de maîtriser le gaz et les jus de déchets (lixiviat). Le CET est alors doté d'un nouveau centre de gestion et de traitement des lixiviats et une torchère redimensionnée est installée pour le biogaz.
 

   

Bassin de stockage des lixiviats et cuves de traitement 

En 2011, la commune obtient exceptionnellement l'aide de l'Ademe. L'enveloppe budgétaire nécessaire est alors estimée à plus de 20 millions d'euros pour les travaux de réhabilitation et les coûts liés à la post-exploitation du site. Le financement se partage finalement entre l'Etat, les collectivités et la commune d'Audenge.

Les travaux, qui ont démarré en février dernier, visent à reprendre le terrassement, le remodelage du site et les effondrements de certains talus afin de mieux gérer les eaux de pluie. « Les déchets sont déplacés, puis réenfouis à raison de 2 500 m3 par jour pour un objectif final de 200 000 m3 », précise-t-on à l'Ademe.

Une nouvelle étanchéité en trois couches

Une nouvelle couverture étanche des zones de stockage des déchets est actuellement en cours de réalisation. Elle est composée de trois couches : « un premier géotextile, une membrane texturée en PEHD soudée, puis une membrane géocomposite de drainage », précise l'entreprise EGC Galopin, en charge de sa mise en œuvre.
 

 

Les déchets sont enfouis à nouveau sous une couche de terre avant la pose des trois couches d'étanchéité

Les travaux devraient s'achever d'ici la fin de l'année, avec un site entièrement revégétalisé. La mairie envisage également d'y installer à l'avenir des panneaux photovoltaïques.

Claire Thibault
© C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

26 nouveaux projets lauréats des « Initiatives PME »

26 nouveaux projets lauréats des « Initiatives PME »

L’Etat et l’Ademe ont lancé le 22 mars 2016 deux appels à projets « Initiatives PME » consacrés au recyclage et valorisation des déchets, et à l’éco-conception. Jeudi 24 novembre, les 26 projets sélectionnés ont été présentés, portant ainsi à 200 le nombre total des lauréats IPME pour la transition énergétique et écologique du Programme d’investissements d’avenir.
Vinci et Eiffage co-assureront les travaux du centre de traitement des déchets d'Ivry-Paris XII

Vinci et Eiffage co-assureront les travaux du centre de traitement des déchets d'Ivry-Paris XII

Les groupes de BTP Vinci et Eiffage ont annoncé ce mercredi qu'ils effectueront respectivement pour 513 millions d'euros et 385 millions d'euros de travaux dans le cadre de la construction du centre de valorisation de déchets ménagers d'Ivry-Paris XIII. Les travaux démarreront en septembre 2015 et s'échelonneront sur près de douze ans avec une mise en service des différents modules au fur et à mesure de leur achèvement. Détails.
Dépôts sauvages de déchets : l’Île-de-France veut sensibiliser les jeunes artisans

Dépôts sauvages de déchets : l’Île-de-France veut sensibiliser les jeunes artisans

La région Île-de-France vient d'adopter ce jeudi un plan pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets, « véritable nuisance » selon sa présidente Valérie Pécresse. Il prévoit la mise en place d'un Fonds propreté d'un montant de 940 000 euros pour 2016, afin d'accompagner collectivités mais aussi artisans dans la réduction de leurs déchets. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter