France: accélération du crédit habitat au 1S, stabilité pour crédit conso

Dernières dépêches AFP | 15.09.06
Partager sur :
France: accélération du crédit habitat au 1S, stabilité pour crédit conso - Batiweb
PARIS, 14 sept 2006 (AFP) - Le crédit à l'habitat, loin de marquer le pas, a connu une légère accélération au premier semestre en France, et le crédit à la consommation a continué de croître à un rythme stable, a indiqué jeudi l'Association des sociétés financières (ASF) dans un rapport.
Au premier semestre, le crédit à l'habitat a enregistré une hausse de 13% sur un an à 9,582 milliards d'euros. Sur l'année 2005, la hausse de la production de crédit immobilier s'élevait à environ 10%, a indiqué l'ASF à l'AFP. Le crédit à la consommation, lui, enregistre une croissance de 6,5% sur un an à 21,75 milliards d'euros, précise le rapport semestriel de l'ASF sur l'activité des établissements de crédit spécialisés. "Le crédit à la consommation reste bien orienté, il continue à bien progresser mais sans marquer d'accélération", explique-t-on à l'ASF. Au sein du crédit à la consommation, la production de crédit automobile affiche une baisse de 4,9% au premier semestre, à 3,95 milliards d'euros, compensée notamment par un bond de l'équipement des foyers (+28,5% à 756 M EUR) et des prêts personnels (+13,9% à 5,856 M EUR), qui sont accordés sans que leur objet soit notifié.

La stabilité de la croissance du crédit à consommation est "remarquable compte tenu d'un marché automobile en baisse", juge Nicolas Pécourt, responsable des études de Sofinco, filiale du Crédit Agricole et l'un des leaders français du secteur. Il attribue cette bonne tenue en particulier à "la consommation soutenue des ménages en biens manufacturés, comme l'illustrent les chiffres du second trimestre 2006 (+1,5%)". L'effet +Coupe du monde+ a notamment favorisé les ventes d'écrans plats et LCD financés à crédit, selon lui. Il ajoute que "la consommation des ménages évolue de façon plus importante que le pouvoir d'achat, d'où la nécessité d'un recours accru au crédit à la consommation".

Au total, la production de crédit (équipement des entreprises, des particuliers et crédit immobilier) sur le premier semestre atteint 46,56 milliards d'euros, en hausse de 7,4% sur un an. L'ASF compte 410 adhérents qui représentent près de 20% du total de l'encours des crédits bancaires à l'économie du secteur privé.

Redacteur