Formations sur les appareils de chauffage indépendants bois énergie Dossier thématique | 10.06.14

Partager sur :
Les ventes de poêles, à granulés de bois ou à bûches, ont fortement progressé ces dernières années. L’offre s’est diversifiée et propose une technique fiable avec des esthétiques séduisantes. L’utilisation facile de l’appareil et le rendement, en font un appareil à fort potentiel de développement.
Leur installation doit s’effectuer dans les règles de l’art et dans le respect de la réglementation.
La réglementation des installations de chauffage au bois dans l'habitat individuel

On distingue les procédés "traditionnels" des procédés "non traditionnels". Explications : Les procédés traditionnels concernent les appareils (poêles et inserts) raccordés à un conduit de fumée conforme à la norme NF DTU 24.1 dont le débouché respecte l'Arrêté du 22 octobre 1969. Le conduit de fumée est dimensionné selon la règle de calcul donnée dans la norme NF EN 13384-1. Ils nécessitent une grille d'amenée d'air directe sur l'extérieur.

Les procédés non traditionnels concernent quant à eux les appareils à circuit de combustion étanche raccordés à un système d'évacuation des produits de combustion qui ne respecte pas l'Arrêté du 22 octobre 1969. La mise en oeuvre du système est donnée dans le Document Technique d'Application du système délivré par la commission en charge des Avis Techniques (Groupe Spécialisé n° 14).


Quelques règles d'entretien des appareils indépendants bois énergie

Les règles d'entretien différent d'un appareil à un autre. Elles sont données dans la notice CE de l'appareil. A minima l'usager doit vider régulièrement le cendrier et nettoyer la sole foyère. Cet entretien est complété par les 2 ramonages annuels réglementaires du conduit de fumée ou du système d'évacuation des produits de combustion par un ramoneur qualifié pour ces travaux (Règlement Sanitaire Départemental Type).

Pour parfaitement maîtriser la conception d'une installation, du dimensionnement à la mise en oeuvre, L'AGECIC, 1er centre de formation spécialisé dans le chauffage au bois, propose 6 formations techniques « bois énergie » :


AG15 | Maîtriser les combustibles bois énergie, de la matière première à l'utilisation En savoir +
 
AG14 | Poser & entretenir les poêles et les inserts à granulés de bois En savoir +
 

AG4 | Connaître le chauffage domestique bois bûches et granulés de bois En savoir +
 
AG28 | Intégrer les poêles à bûches & à granulés dans une maison RT 2012 En savoir +
 

AG34 | Maintenance & dépannage de poêles à granulés, bûches et mixtes En savoir +
 
AG9 | Devenir référent QualiBois module Air (app. indépendants) - RGE En savoir +
Demandez votre documentation
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

POUJOULAT : Le raccordement des poêles à bois - Batiweb

POUJOULAT : Le raccordement des poêles à bois

Aujourd’hui, les poêles à bois sont devenus des appareils de chauffage modernes. Ils offrent des performances de chauffe élevées tout en restant économes en énergie. Au-delà du rendement, l’esthétique est déterminante dans le choix du poêle. Il doit s’intégrer harmonieusement dans la pièce à vivre de l’habitat.
Des économies d’énergie avec le radiateur électrique à inertie - Batiweb

Des économies d’énergie avec le radiateur électrique à inertie

Le chauffage électrique s’est trouvé un avenir grâce au radiateur à inertie. Celui-ci représente aujourd’hui la nouvelle solution économique pour répondre aux besoins de tous les habitats. Son atout est une transmission de la chaleur dans la durée, y compris une fois les radiateurs éteints. Les appareils disponibles sont de différentes natures, tout en conservant le même atout, celui du confort de chauffe.
Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride - Batiweb

Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride

Les équipements de chauffage sont aujourd’hui en pleine mutation. C’est le cas avec le développement des chaudières hybrides. Leur particularité est d’allier les énergies fossiles aux énergies vertes, utilisant les avantages des deux systèmes tout en contournant les inconvénients de chaque équipement. Le premier effet est d’obtenir des économies d’énergie tout en profitant d’un excellent confort dans l’habitat. Cet appareil peut être utilisé dans les constructions neuves comme les opérations de rénovation.
Matériau 100 % adapté à la RT 2012 : le monomur - Batiweb

Matériau 100 % adapté à la RT 2012 : le monomur

L’utilisation du monomur ne cesse de croître dans les constructions ces dernières années, au rythme de 2 % par an, surfant sur le Grenelle de l’environnement et la RT 2012. Le monomur se présente sous de multiples aspects, à commencer par la brique, le béton cellulaire et la pouzzolane (roche volcanique). Pour Pascal Deffaugt, maçon et président de la CAPEB Haute-Savoie, « le type de monomur est variable suivant le lieu de construction. Dans le Nord ou en Alsace, les réalisations se font en briques de façon séculaire tandis qu’en montagne, le bois est majoritaire ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter