Réduction Fillon dans le BTP : le nouveau calcul pour 2015 Droit social | 22.01.15

Partager sur :
La réduction Fillon constitue l’élément phare des mesures d’exonérations sociales dont peuvent bénéficier les employeurs. Cette réduction évolue en profondeur à compter du 1er janvier 2015. Des règles spécifiques s’appliquant aux entreprises du BTP, une analyse du nouveau dispositif s’avère nécessaire afin de procéder aux bons calculs.
Réduction Fillon BTP : l'impact des congés payés

La réduction Fillon constitue un dispositif d'exonération de charges sociales. Elle se calcule sur la base d'une formule mathématique appliquée sur le salaire de référence de chaque employé.

Or, dans le BTP, le salaire de référence ne comprend pas les indemnités de congés payés (ICP), versées par les caisses de congés dans la grande majorité des cas. Pour corriger ce problème et mettre les entreprises du BTP dans une situation identique à celles des autres branches professionnelles, il était prévu jusqu'au 31 décembre 2014 une majoration de 10 % du montant de la réduction Fillon calculé sur la base du salaire de référence, hors ICP.

Pour les rémunérations versées à compter du 1er janvier 2015, cette majoration est annulée. Désormais, la spécificité des entreprises du BTP est prise en compte par l'application en leur faveur d'une formule de calcul spéciale pour cette réduction Fillon.

Compte tenu de l'importance des montants de la réduction Fillon et de l'important risque de redressement en cas d'erreur, vous devez procéder à des vérifications sur votre nouveau paramétrage de paie pour 2015.
 
Réduction Fillon BTP : la nouvelle formule de calcul

Dès le 1er janvier 2015, les entreprises du BTP doivent donc appliquer une nouvelle formule de calcul pour la réduction Fillon. La formule intègre la prise en compte des congés payés non versés directement par l'entreprise.

Par principe, la réduction Fillon est égale à la rémunération annuelle brute soumise à cotisations du salarié multipliée par un coefficient. Ce coefficient est obtenu grâce à la formule mathématique suivante :
C = (T /0,6) x [(1,6 x SMIC annuel / rémunération annuelle brute) -1] x 100/90
Avec un plafond égal à C = T x 100/90

Le résultat obtenu doit être arrondi à quatre décimales, aux dix millième le plus proche.

Le SMIC annuel est calculé en multipliant le SMIC horaire (soit 9,61 € au 1er janvier 2015) par 1.820.

T correspond à un chiffre dont le montant diffère selon le taux de la cotisation FNAL applicable dans l'entreprise.

Nous vous proposons de télécharger un tableau récapitulatif de la valeur T de 2015 à 2017 selon l'effectif de l'entreprise et l'existence d'un dispositif de lissage :
Détermination de la valeur de référence T pour le calcul de la réduction Fillon BTP
(pdf |1 p. | 49 Ko)


Le calcul de la réduction Fillon est réalisé au mois le mois en opérant en fin d'année une régularisation ou en réalisant une régularisation progressive d'un mois sur l'autre.
 
Réduction Fillon BTP : les autres changements

L'application de la réduction Fillon vise à neutraliser le coût de certaines charges sociales pour l'employeur. Cette neutralisation concerne désormais les cotisations patronales d'assurances maladie, de vieillesse, d'allocations familiales, de solidarité, de FNAL et, pour partie, d'accident du travail.

L'employeur bénéficie ainsi d'une réduction totale du coût de ces cotisations pour ses salariés rémunérés au SMIC. Il bénéficie également d'une réduction partielle pour ses salariés rémunérés jusqu'à 1,6 fois le SMIC (soit un salaire mensuel brut de 2.332,03 € en 2015).

Avant 2015, il était autorisé de réduire la rémunération brute utilisée pour le calcul de la réduction Fillon du montant des temps de pause rémunérés en application des conventions collectives du BTP (cas des salariés exposés à certains travaux pénibles ou des salariées enceintes occupant un poste non sédentaire). Cette déduction est interdite à compter du 1er janvier 2015.

Pour toutes vos questions relatives à la paie BTP, les Editions Tissot vous conseillent leur documentation «Rémunération et paie Bâtiment ».

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter l'article original sur le site des Editions Tissot : Réduction Fillon dans le BTP : le nouveau calcul pour 2015
 
 
Demandez votre documentation
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les Compagnons du Devoir inaugurent un Pôle Eco-conception

Les Compagnons du Devoir inaugurent un Pôle Eco-conception

Les Compagnons du Devoir inaugurent ce vendredi, à Villeneuve d’Ascq (59), un centre de recherche et de formation pour préparer les métiers aux mutations générées par la transition énergétique. Baptisé Pôle Eco-conception, ce « laboratoire » nouvelle génération s’articule autour de quatre axes : informer, échanger, former et expérimenter. Il est dédié aux 29 métiers auxquels forme l’association.
Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo

Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo

Longtemps en retard sur le BIM, la France tente aujourd’hui d’inverser la tendance, avec un marché en pleine expansion qui témoigne de l’intérêt porté par les acteurs du BTP à cette technologie innovante. Spécialiste du sujet, Autodesk développe de nombreuses solutions visant à accompagner la transition numérique du bâtiment. Le point, en exclusivité, avec Emmanuel Di Giacomo, responsable du développement des écosystèmes BIM en Europe pour Autodesk.
Economie circulaire : LafargeHolcim accompagne le projet de tramway d’Avignon

Economie circulaire : LafargeHolcim accompagne le projet de tramway d’Avignon

Pour son projet de tramway, le Grand Avignon s’est fixé l’objectif d’atteindre un bilan carbone des plus performants. L’offre aggneo, développée depuis cinq ans par LafargeHolcim France, est apparue comme la plus adaptée. La plateforme de recyclage de Rognonas a permis de réceptionner 110 000 tonnes de déblais et de produire 33 000 tonnes de granulats destinés à la construction des voies du tramway. Le chantier s’inscrit ainsi dans une démarche d’économie circulaire.
Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Naturelle, efficace et facile à poser, l’isolation chanvre se fait peu à peu sa place sur le marché du BTP français. Pour le plus grand plaisir de Biofib’, qui ne manque pas d’arguments pour vanter les mérites de ses solutions végétales. Multi-certifiées, celles-ci ont déjà séduit nombre de maîtres d’ouvrage, qui peuvent aujourd’hui pleinement observer les bienfaits de cette technique en adéquation avec les objectifs de la loi de transition énergétique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter