Une maison sans chauffage agréable à vivre Droit social | 11.06.13

Partager sur :
L’utopie n’est plus de mise lorsque l’on parle d’abandonner le chauffage dans les habitats. Déjà supprimé dans certaines constructions neuves, il se fait aussi désormais oublier lors des opérations de rénovation. Cela donne naissance à des maisons passives puisant leurs sources d’énergie dans d’autres solutions performantes et économiques.

La maison passive à haute performance

C'est le nouveau standard de construction. La maison passive s'impose progressivement dans le paysage du BTP. Sa particularité est de privilégier les économies d'énergie, sans renoncer aux innovations architecturales. Cette nouvelle façon de construire trouve aujourd'hui d'autres avancées en développant le principe d'autonomie dans les habitats, sans pour autant tirer un trait sur le confort. Les matériaux employés et la conception même de chaque réalisation de ce type permettent de disposer d'un intérieur parfaitement tempéré en toute saison, aux environs de 20°C, sans nécessiter la mise en route d'un chauffage.

Pour aboutir à ce résultat, chaque énergie a une utilité précise. Par exemple, les appareils ménagers représentent des sources de chaleur lors de leur fonctionnement, tout comme la présence humaine. Le soleil joue également un rôle important, impliquant une bonne orientation de la construction. Ces différents éléments peuvent couvrir environ 70 % des apports de chaleur.

Associée à une isolation bien pensée, cette façon d'imaginer le bâti et ses besoins en énergie sont adaptables tant aux maisons neuves qu'aux opérations en rénovation. Leurs performances sont au rendez-vous avec, en moyenne, une dépense énergétique de l'ordre de 15 kWh/m²/an.


Une autonomie du bâtiment face aux besoins énergétiques

Pour être performants, ces bâtis bénéficient d'une isolation par l'extérieur. Pour améliorer les résultats, le triple vitrage est privilégié, accompagné d'une surface vitrée plus importante pour les expositions au sud, généralement supérieure de 40 à 60 % en comparaison des habitats traditionnels. Les murs et sols sont eux aussi isolés, souvent en ouate de cellulose. Ce matériau est en effet connu pour sa capacité à gérer la condensation. L'élimination des ponts thermiques est également indispensable pour une étanchéité parfaite du bien immobilier.

Ces choix constructifs imposent la mise en place d'une VMC à double flux. Elle assure le bon renouvellement de l'air pour préserver la qualité de l'immeuble. La façade est aussi au centre des attentions avec la pose de stores ou autres éléments de protection solaire afin d'empêcher les rayons du soleil de pénétrer dans les maisons.

La facture énergétique connaît généralement une baisse dans les bâtiments passifs. En revanche, le surcoût de réalisation peut atteindre 10 % en comparaison d'une maison traditionnelle. Une autre contrainte apparaît : le respect des consignes d'utilisation de ce type d'habitat. Cela commence par une température modérée et la bonne gestion des ouvrants. Ces principes sont pourtant actuellement encore difficilement suivis par les résidents, nuisant à la performance du bâti.


Retrouvez l’actualité Constructions et BTP par les spécialiste ETI Construction, Solutions techniques et réglementations du bâtiment.
Plus d’information sur : La nouvelle tendance des maisons sans chauffage.




Demandez votre documentation
 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le béton ciré, nouveau revêtement de sol dans l’habitat

Le béton ciré, nouveau revêtement de sol dans l’habitat

Les revêtements de sols jouent la variété, offrant de nouvelles solutions pour l’habitat. C’est le cas du béton ciré que l’on retrouve de plus en plus fréquemment dans la maison. Il peut être choisi pour toutes les opérations de rénovation, sans avoir à enlever le carrelage, ou lors de constructions neuves.
Label BBC Effinergie : un impact important sur les logements

Label BBC Effinergie : un impact important sur les logements

Cela fait désormais plusieurs mois que le label BBC-Effinergie a commencé à se développer dans le bâtiment. Cela a donné l’occasion à Qualitel, l’un des organismes certificateurs de la qualité de l’habitat, d’observer son impact sur la construction et la mise en œuvre de 251 maisons individuelles et 33 448 logements collectifs. Cette enquête montre plusieurs disparités suivant les régions et le style de bâti (immeuble ou maison).
Chauffages par le sol : nouvelle source de sinistre

Chauffages par le sol : nouvelle source de sinistre

Le chauffage par le sol fait partie des techniques mises au point depuis plusieurs années et bénéficiant, aujourd’hui, d’un regain d’intérêt. Il est notamment de plus en plus combiné à la mise en place d’une pompe à chaleur, dans les constructions neuves. Plusieurs pathologies sont cependant liées à cette solution de chauffe, principalement dues à une mauvaise mise en œuvre lors de la pose.
Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride

Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride

Les équipements de chauffage sont aujourd’hui en pleine mutation. C’est le cas avec le développement des chaudières hybrides. Leur particularité est d’allier les énergies fossiles aux énergies vertes, utilisant les avantages des deux systèmes tout en contournant les inconvénients de chaque équipement. Le premier effet est d’obtenir des économies d’énergie tout en profitant d’un excellent confort dans l’habitat. Cet appareil peut être utilisé dans les constructions neuves comme les opérations de rénovation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter