Réalisation de parquets : optez pour les pavés de bois de bout Eco-construction | 02.10.12

Partager sur :
Les pavés en bois de bout sont de plus en plus fréquents dans l’habitat. Issus d’une technique ancienne, ces « pavés de Paris », aujourd’hui brevetés, ont trouvé une nouvelle clientèle tout en s’adaptant aux principes de développement durable. Outre leurs qualités de pose, leur découpe est également importante, dans le sens longitudinal, offrant une parfaite résistance.

De nouvelles techniques de pose pour les pavés en bois de bout

Les décennies passent avec leurs tendances, offrant souvent des retours aux modes anciennes. C'est le cas pour les revêtements de sols. Ainsi, après les linoléums, très appréciés dans les années 1970-1980, puis les carrelages, le parquet revient s'installer de plus en plus souvent dans les habitats et ce dans toutes les pièces, sans exception.

Sa contrainte de pose est en revanche importante, nécessitant notamment la mise en place de lambourdes pour les éléments en bois massif. La première conséquence a été un développement des parquets flottants ou stratifiés, plus aisés à installer et d'un coût bien moindre.

Ce constat a amené, depuis quelques années, une révision des solutions de pose pour les parquets massifs, éliminant les opérations de lambourdage au profit de l'utilisation de la colle, y compris pour les lames larges. Avec les pavés en bois de bout, le parquet massif revient parmi les revêtements privilégiés, offrant également un démontage facile.

Pavés en bois de bout : de nouvelles techniques de fabrication

Art & Manufacture du Bois est l'un des fabricants de pavés en bois de bout. Sa particularité tient dans sa technique. En effet, il n'est plus ici question de coupes longitudinales, mais en bout. Cette solution démultiplie la résistance du bois.

Cette fabrication des « pavés de Paris » permet de créer un véritable parquet en bois massif, mis en place selon la technique du carrelage ou des dalles de revêtement souple. Ne nécessitant pas d'être collé, ce parquet s'emboîte simplement, complété par des joints de pression en périphérie, situés sous les plinthes. Cette simplicité permet sa pose sur tout support plat. Son aspect est marqueté.

Entrant dans la catégorie des produits très haut de gamme, son prix public annoncé varie entre 110 et 130 € le m².


La résistance du bois de bout

Le bois de bout, déjà ancien, est reconnu pour posséder une résistance supérieure aux billots de boucher, démontré par la conservation de l'ancien pavage de Paris. Il est à la fois résistant à l'usure, au poinçonnement et à l'abrasion.

Son esprit décoratif est important, offrant à la fois une sensation de chaleur et s'avérant efficace concernant l'acoustique. Son entretien est aisé. Au fil des ans, il a tendance à se patiner de la même façon que le cuir. Son entretien est à effectuer avec de l'huile.

Les revêtements de sol en bois de bout sont aujourd'hui considérés comme cinq fois plus résistants que les planchers classiques.



Actualité rédigée en collaboration avec ETI Construction, spécialiste des solutions techniques et réglementaires pour les projets de construction.
Informations complémentaires sur : Des pavés de bois pour parquet

 


Demandez votre documentation
 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement

Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement

L’éco-logement est aujourd’hui en pleine expansion. Il en existe deux types, implantés dans les agglomérations ou en périphérie : les éco-lotissements et les éco-quartiers. Ces derniers, très prisés, sont également présents dans les zones rurales avec le même engouement. L’objectif de ces nouvelles constructions est, dans tous les cas, le même : respecter les principes de développement durable. Pour mieux comprendre les orientations de ces deux types de construction, il est essentiel de savoir ce que recouvre chacun des termes, leurs différences et leurs enjeux, le tout expliqué par Pierre-Emmanuel Charbon, aménageur - maître d’œuvre, porteur du projet de construction sur la commune de Megève.
Le béton imite désormais le bois sur les terrasses

Le béton imite désormais le bois sur les terrasses

Que ce soit en intérieur comme en extérieur, le bois trouve facilement place dans tout l’habitat, impliquant aussi de procéder régulièrement à son entretien. Pour éviter celui-ci, le choix de dalles béton imitation bois est une solution parfaite, offrant l’esthétisme du bois sans les inconvénients.
Une protection des façades originale : le bardage cuivre

Une protection des façades originale : le bardage cuivre

Le cuivre revient aujourd’hui de façon importante dans les constructions. Déjà présent à l’intérieur des logements, il s’affiche aussi, ces derniers temps, en façade. Il peut ainsi une nouvelle fois révéler ses qualités tout en offrant un style différent et moderne à chaque construction.
Le choix désormais possible entre bardage bois ou alu

Le choix désormais possible entre bardage bois ou alu

Spécialisée dans les gouttières et habillages d’avant-toits en alu pré laqué et réalisés sur mesure, la société DAL’ALU commercialise depuis peu un nouveau concept d’isolation par l’extérieur. Celui-ci, proposé pour ses atouts thermiques, est également très esthétique tout en se voulant durable. Il permet aussi de bénéficier des qualités de l’aluminium.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter