Rénovation : les propriétaires de logements modestes auront une aide Eco-construction | 27.01.10

Partager sur :
Le gouvernement lance une nouvelle « aide de solidarité écologique » pour aider les ménages les plus modestes, propriétaires, à réaliser des économies d'énergie en effectuant des travaux d'isolation de leur logement.
L’objectif du gouvernement est de réhabiliter sur la période 2010-2017 les logements de 300 000 propriétaires occupants modestes en situation de forte précarité énergétique, notamment en milieu rural. Les ménages concernés se verront prêter de l'argent à taux zéro via une « aide de solidarité écologique ». Une aide apportée par le Fonds national d'aide à la rénovation thermique des logements privés qui sera géré par l'Agence nationale de l'habitat (ANAH).

Ce fonds, qui sera doté de 1,25 milliard d'euros, prêtera directement les sommes aux propriétaires retenus. Dans le cas de travaux d'isolation d'un montant de 10 000 euros , le gouvernement va verser un montant forfaitaire de 1500 euros au ménage, plus 25% du coût total (2500 euros) et les collectivités autant. L'aide de solidarité écologique s'élèvera ainsi en l'espèce à environ 8000 euros. par exemple. Le reste sera à la charge du propriétaire. « Le Fonds national permettra de faciliter l'accès des plus modestes à l'éco-prêt à taux zéro, mesure phare du grenelle Environnement », se félicite le ministère. Ces opérations de rénovation devront conduire à des économies d'énergie d'au moins 30%, souligne le ministère de l'Ecologie et de l'Energie.

600.000 habitations feront l'objet d'un repérage préalable mais la moitié des rénovations visées le seront en milieu rural (50%), a affirmé le secrétaire d'Etat au logement Benoist Apparu. Suivront des visites à domicile et un diagnostic. Ces opérations de rénovation devront permettre aux ménages visés de faire des économies d'énergie d'au moins 30%, selon le ministère de l'Ecologie et de l'Energie.

Environ 3,4 millions de ménages défavorisés consacrent entre 10% et 15% de leurs ressources à payer leurs factures de chauffage, selon l'Insee. Pour la Fondation Abbé-Pierre, qui a participé au groupe de travail à l'origine de cette aide, c'est un signal fort. « On est globalement satisfaits. Il y a enfin quelque chose de concret qui prend en compte la précarité énergétique », s'est réjoui un de ses représentants Bertrand Lapostolet.


Bruno Poulard
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La rénovation énergétique des copropriétés, nouvelle priorité du BTP

La rénovation énergétique des copropriétés, nouvelle priorité du BTP

Arriver à une diminution d’au moins 38 % de la consommation d’énergie d’ici 2020 est l’objectif des travaux de rénovation énergétique des immeubles existants. Cette donnée a été rappelée par Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Grenelle, au cours de la conférence intitulée « Rénovation positive ». Le gouvernement Ayrault a également annoncé son intention de mettre en œuvre 600.000 nouveaux logements par an, en lieu et place des 300.000 jusque-là programmés. Cette volonté implique d’encourager les copropriétés privées à réaliser ces travaux. Celles-ci représentent 8,5 millions de logements, soit 1/4 des résidences principales.
La rénovation énergétique des bâtiments, ça s’apprend !

La rénovation énergétique des bâtiments, ça s’apprend !

Pour aider les professionnels du bâtiment à relever le double défi écologique et économique du Grenelle, l’ADEME, la FFB, la CAPEB, la FNSCOP BTP, EDF et ATEE ont développé une formation à la rénovation énergétique FEE Bat (Formation aux Economies d’Energie des entreprises et artisans du Bâtiment).
Nouvelle mousse isolante écologique pour menuiseries

Nouvelle mousse isolante écologique pour menuiseries

CRC Industries lance une nouvelle formule plus écologique de mousse STP Ultra pour l’isolation thermique et phonique des menuiseries. Cette mousse STP Ultra polymérise à l’humidité de l’air, jusqu’à 2 à 3 fois pendant la prise, avec un pouvoir moussant de 80% et un volume d’expansion libre de 8 a 10 litres.
Nouvelle usine SWISSPACER en Pologne pour des intercalaires « Warm-Edge »

Nouvelle usine SWISSPACER en Pologne pour des intercalaires « Warm-Edge »

La demande d’intercalaires à bord chaud ne fait que croître et leur utilisation dans les menuiseries se généralise de plus en plus. Afin de répondre à la forte demande d’une progression mondiale jusqu’à 50% par an et en prévision de l’avenir, la société SWISSPACER a démarré son troisième site de production dans la ville polonaise de Gliwice, près de Cracovie. Avec cette nouvelle entité, Vetrotech Saint-Gobain International SA, dont le siège social est situé à Kreuzlingen en Suisse, étend pour la première fois en Europe de l’Est sa production d’intercalaires SWISSPACER et SWISSPACER V.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter