Transition énergétique : 14 ONG environnementales reçues à l'Elysée Eco-construction | 06.09.17

Partager sur :
Alors que Nicolas Hulot présentait le Plan climat de la France en juillet dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire s'est joint au Président Emmanuel Macron et à Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie, afin de débattre avec les représentants de 14 ONG autour de problématiques liées à l'environnement. Face au succès de cet échange, le gouvernement a décidé de reproduire cette initiative au moins une fois par trimestre.
Les représentants de 14 ONG spécialisées dans l'environnement, dont WWF, Greenpeace et Oxfam France, se sont rendus ce mardi 5 septembre à l'Elysée pour une rencontre inédite. En effet, le Président Emmanuel Macron a tenu à organiser un débat en présence de Nicolas Hulot autour de sujets divers relatifs au développement durable, dont le Plan climat de la France et le succès de la transition énergétique.

« Ces échanges nous ont permis de croiser nos inquiétudes, nos espoirs et nos attentes, et, pour nous, de faire de la pédagogie sur notre propre stratégie », s'est félicité le ministre de la Transition écologique et solidaire. « C'est un format que nous allons essayer de reproduire au minimum tous les trimestres. »

Cette réunion avait également une portée « plus que symbolique », puisque c'est aujourd'hui que Nicolas Hulot présentera le projet de loi portant sur l'interdiction de l'exploitation des hydrocarbures en France à l'horizon 2040 en Conseil des ministres. L'hexagone serait ainsi « le premier grand pays industriel à oser prendre unilatéralement cet engagement », toujours d'après le ministre.

Les engagements d'Emmanuel Macron

Du côté des organisations, c'est également la satisfaction qui semble primer à la sortie du débat. Audrey Pulvar, présidente de la Fondation pour la Nature et l'Homme, a notamment déclaré que cet échange était « de bon augure », ajoutant que « les discussions ont été riches » et « productives ».

Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace, a quant à lui relevé la fermeté d'Emmanuel Macron, qui a apporté « une réponse offensive » concernant la transition énergétique de la France. Le Président « a confirmé, sans dire combien, que des centrales allaient être fermées, qu'il n'y aurait pas de ''procrastination'', qu'on allait ''entrer dans le dur'', mais qu'il fallait le faire de manière ordonnée », détaille le représentant de l'ONG.

Emmanuel Macron est également revenu sur l'une de ses promesses de campagne, à savoir l'augmentation du budget alloué au développement durable, qui avait été réduit par le gouvernement en juillet dernier. « Le Président nous a assuré que le budget allait augmenter dès 2018 », a indiqué Friederike Roeder, directrice de One France. L'aide au développement devrait ainsi attendre 0,55% du PIB à horizon 2022, contre 0,38% aujourd'hui.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La France en retard dans sa transition énergétique

La France en retard dans sa transition énergétique

Moyens « insuffisants » et objectifs « loin d’être atteints » : le Conseil économique, social et environnemental (Cese) ne mâche pas ses mots dans un avis récemment publié concernant la transition énergétique de la France. Dans ce contexte, l’organisme a formulé une série de propositions afin de combler le retard pris par l’hexagone. Les détails.
L’élaboration de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie se précise

L’élaboration de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie se précise

Le nouveau « cap sur la transition écologique » du territoire français sera annoncé mardi 27 par Emmanuel Macron, comme l’a fait savoir l’Elysée. Cette allocution sera l’occasion, pour le Président, de revenir sur ses choix en matière d’énergie. Le ministre François de Rugy précisera, par là même, les mesures gouvernementales envisagées dans le cadre de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Les détails.
Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Le Président Emmanuel Macron a réuni hier après-midi, mercredi 24 octobre, une trentaine de dirigeants d’entreprises, parmi lesquels les dirigeants d’EDF, Engie, Total, Orano, Vinci, Saint-Gobain ou Veolia, mais aussi des organismes de recherche comme le CNRS ou l’INRA, pour une « séance de travail » en prévision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devrait être annoncée à la mi-novembre.

"Inaction climatique" : Emmanuel Macron déterminé à agir pour la planète

"L’Affaire du siècle", cette pétition aux plus de deux millions de signataires accusant l’État d’"inaction climatique", aura finalement fait réagir Emmanuel Macron. En déplacement au Kenya ce 14 mars, le Président de la République a fait part de sa volonté de « remettre au cœur de l’économie de marché la place de l’environnement et de la biodiversité », reconnaissant un certain retard dans la mise en œuvre d’actions de lutte contre le réchauffement climatique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter