Un projet pilote de 35 maisons bioclimatiques innovantes Eco-construction | 02.04.14

Partager sur :
Initié par l’Epamarne, établissement public d'aménagement de la ville nouvelle de Marne la Vallée, en partenariat avec la ville de Chanteloup en Brie, un projet de maisons innovantes et bioclimatiques a été développé dans le cadre d’un concours restreint. L'architecte (AW²) et Bouygues Immobilier se sont impliqués dans une démarche de recherche et de développement de modèles jusqu'ici non réalisés.

Le projet se décline en différentes typologies de maisons, toutes basées sur la même trame pour rester évolutive. Chaque pièce bénéficie d’un apport en lumière naturelle. La double hauteur du séjour directement connectée avec l’entrée donne une sensation d’espace vaste et ouvert, qui se diffuse dans toute la maison. Le plan est dessiné de manière à privilégier les alignements de baies, les espaces privatifs, la générosité des pièces de service. Les baies principales sont protégées en partie haute par des brise soleil en bois fixés au nu extérieur de la baie, puis par des stores extérieurs à lames orientables en aluminium laqué. Ces deux niveaux de protection offrent un excellent confort aux occupants, en leur permettant de moduler la lumière et l’apport de chaleur solaire.

Les occupants se verront remettre un cahier des charges détaillé

La maison est conçue sur la base de l’association d’un noyau technique et de pièces à vivre qui s’y rapportent. Le « noyau dur » : Les pièces humides sont rassemblées à l’arrière de la maison, dans une structure en maçonnerie de briques alvéolaires qui en constitue un noyau structurel. Les « boites à vivre » : Les pièces principales sont conçues comme des boites en ossature bois qui s’accrochent à la structure maçonnée. Ces espaces, exposés Sud, sont aussi les lieux de vie qui s’ouvrent largement sur les jardins. L’escalier central dessert l’étage en offrant une double hauteur au séjour, connecté à un lanterneau en partie haute qui assure un brassage d’air et la ventilation naturelle de la maison en été.

Chaque maison est conçue pour pouvoir évoluer dans le temps, sans perdre son caractère ni remettre en question sa conception de base. Grâce à la structure bois la maison peut s'agrandir et accueillir jusqu'à 3 pièces additionnelles. L'assemblage de modules en bois préfabriqués permettent au T3 de se transformer en T4, puis en T5 et en T6 selon les besoins de l’acquéreur. Ces modules viennent s'accoler ou se superposer à l'existant dans le cadre d'un chantier "sec", sans mise hors d'eau des volumes existants. Dès la conception, tous les réseaux techniques sont prévus pour permettre cette évolutivité. Des attentes sont disposées aux points stratégiques permettant aux nouvelles pièces de se greffer dessus.

Ainsi, au moment de l'acquisition, les occupants se verront remettre un cahier des charges détaillé leur permettant de faire réaliser par la suite leur extension par une entreprise de leur choix, dans le respect de la maison existante. Dans le cadre du partenariat avec la mairie de Chanteloup en Brie, il a été établi une réserve constructible par parcelle, permettant aux acquéreurs de prévoir leur future extension en toute quiétude. Toutes les maisons peuvent devenir des T6 sans modification de la surface foncière des parcelles.

La certification Passiv Haus visée

L’approche passive de la maison commence au niveau du plan masse et de la morphologie des pavillons en les implantant de sorte que les surfaces vitrées disposent d’une orientation ensoleillée libre de masque (de SO à SE par sud). Elle se poursuit en récupérant les pertes sur l’air par une ventilation double flux avec un échangeur à roue très performant. Elle se finalise par des niveaux d’isolation très importants (32 cm d’isolant, triple vitrage …) et une chasse systématique aux ponts thermiques et aux fuites parasites. Ces efforts permettent de gagner, par rapport à une opération classique, environ 30 % sur la solarisation, 20 % sur l’air et 30 % sur la qualité de l’enveloppe. Sur des maisons passives les puissances moyennes pour le chauffage se situent aux alentour de 0,3 kW : les besoins de chauffage deviennent tellement faibles qu’ils peuvent être assurés par l’air de ventilation à des températures de soufflage confortables et aux seuls débits de renouvellement d’air hygiéniques.

On peut ainsi assurer le confort en hiver sans installation spécifique pour distribuer et émettre le chauffage. Cette solution technique, qui fait l’économie des tuyaux et des radiateurs, est particulièrement adaptée aux bâtiments passifs à très faibles besoins de chauffage. Dès la fin de la saison de chauffe, le double flux sera by-passé et les pavillons fonctionneront en ventilation naturelle. Le confort des journées chaudes d’été sera assuré, d’abord par des protections solaires extérieures efficaces. Le projet veut atteindre la certification Passiv Haus, à savoir des besoins théoriques en énergie des maisons limités à 15kWh/(m2.an).

De la laine de chanvre en matériau d'isolation

Conscients que les modes constructifs traditionnels accélèrent l’épuisement des ressources en matières premières, les acteurs ont axé leur réflexion pour un large recours aux matériaux « biosourcés » (à base de matières premières renouvelables d’origine agricole). Une partie de l'isolation thermique est en laine de chanvre dont la culture est présente en Seine et Marne.

L'utilisation de laine de chanvre en matériau d'isolation contribue donc au développement des filières agricoles, des filières de transformation et de l’éco-construction des bâtiments. L’isolation en laine de chanvre contribue à la régulation hydrique des ambiances intérieures et améliore le confort d’été en reportant vers les heures les moins chaudes le pic de chaleur.
 

Fiche technique

Projet : Maison Innovantes et bioclimatiques Chanteloup en Brie - Zac du Chêne
Maître d'Ouvrage : BOUYGUE IMMOBILIER
Aménageur : EPAMARNE 5
Architecte : AW² - Stéphanie Ledoux - Réda Amalou
AMO environnemental : Tribu
Bet Thermique: Pouget
Paysagiste: Jean Michel RAMEAU
Bet VRD: Infraservices
Superficie du terrain: 28 727 m2
Surface bâtie : 3828 m² surface plancher
Calendrier :
- concours novembre 2011
- études octobre 2012
- travaux juin 2014

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement

Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement

L’éco-logement est aujourd’hui en pleine expansion. Il en existe deux types, implantés dans les agglomérations ou en périphérie : les éco-lotissements et les éco-quartiers. Ces derniers, très prisés, sont également présents dans les zones rurales avec le même engouement. L’objectif de ces nouvelles constructions est, dans tous les cas, le même : respecter les principes de développement durable. Pour mieux comprendre les orientations de ces deux types de construction, il est essentiel de savoir ce que recouvre chacun des termes, leurs différences et leurs enjeux, le tout expliqué par Pierre-Emmanuel Charbon, aménageur - maître d’œuvre, porteur du projet de construction sur la commune de Megève.
Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride

Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride

Les équipements de chauffage sont aujourd’hui en pleine mutation. C’est le cas avec le développement des chaudières hybrides. Leur particularité est d’allier les énergies fossiles aux énergies vertes, utilisant les avantages des deux systèmes tout en contournant les inconvénients de chaque équipement. Le premier effet est d’obtenir des économies d’énergie tout en profitant d’un excellent confort dans l’habitat. Cet appareil peut être utilisé dans les constructions neuves comme les opérations de rénovation.
Le choix complexe des gouttières pour l’habitat

Le choix complexe des gouttières pour l’habitat

Avec ses matières et formes variées, les gouttières peuvent rapidement devenir un casse-tête dans la réalisation ou rénovation d’un habitat pour tous les non-initiés. Elles sont, dans le même temps, indispensables à chaque construction, d’autant plus dans un geste écologique et économique avec le développement des récupérateurs d’eau de pluie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter