Foire de Paris : Technitoit vous fait découvrir les anciens métiers de la toiture

Évènements du bâtiment | 27.04.18
Partager sur :
Foire de Paris : Technitoit vous fait découvrir les anciens métiers de la toiture - Batiweb
Foire de Paris, le plus grand salon d’Europe consacré à la maison, ouvre ses portes ce vendredi à Paris-Porte de Versailles, l’occasion pour les visiteurs de tester les solutions innovantes et de rencontrer les marques de référence du secteur. Le Pavillon 7.2 dédié à la « Construction / Rénovation » propose cette année une immersion au cœur des anciens métiers de la toiture. Démonstrations, vidéos, témoignages… venez à la rencontre des artisans !
A l’occasion de la Foire de Paris, Technitoit met à l’honneur les anciens métiers de la toiture. Sur le Stand du Musée du toit 2018, les visiteurs pourront découvrir l’histoire ancestrale de deux métiers aujourd’hui disparus : le tuilier et le fendeur d’ardoise.

En partenariat avec Les Vieux Métiers d’Azannes (Meuse) et le Musée de l’ardoise de Trélazé (Maine-et-Loire), Technitoit plonge le visiteur dans un passé lointain en lui proposant d’assister à une véritable reconstitution de la fabrication artisanale de la tuile et de l’ardoise. Depuis l’extraction de l’argile et du schiste ardoisier des mines jusqu’à la mise en place par les couvreurs sur le toit, toutes les étapes de fabrication et de pose seront passées en revue.

Du 27 au 29 avril, Les Vieux Métiers d’Azannes vont ainsi faire découvrir ou redécouvrir au public le métier de tuilier à l’aide d’outils anciens et d’explications précises.

Puis du 4 au 8 mai, ce sera au tour du métier de fendeur d’être présenté. Un ancien fendeur qui a travaillé dans les mines des Ardoisières de Trélazé (49) animera des démonstrations de fente d’ardoise à partir d’un véritable bloc de schiste ardoisier.

La première toiture aurait plus de 40 000 ans

Un communiqué rappelle que la première toiture connue daterait de plus de 40 000 ans. Il s’agirait d’une peau de mammouth recouvrant une hutte en Sibérie. Au fil des époques, l’Homme a développé de nouvelles techniques.

En France, les toitures en paille ou en chaume étaient les plus répandues au Moyen Age ; puis la tuile et l’ardoise ont progressivement pris le relais et recouvre aujourd’hui la grande majorité des maisons.

R.C
Photo de une : ©Fotolia

Animations Tuiliers :

- Vendredi 27 avril : 11h, 12h, 14h30, 15h30, 16h30 et 17h30 ;
- Samedi 28 avril : 11h, 12h, 14h30, 15h30, 16h30, 17h30 et 18h15 ;
- Dimanche 29 avril : 11h, 12h, 14h30, 15h30, 16h30 et 17h30.


Animations Fendeur d’ardoise :

- Les 2, 6, 7 et 8 mai : 11h, 12h, 14h30, 15h30, 16h30, 17h30 ;
- Samedi 5 mai : 11h, 12h, 14h30, 15h30, 16h30, 17h30, 19h, 20h15 et 21h15.
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Tuiles transparentes pour du photovoltaïque intégré au bâti - Batiweb

Tuiles transparentes pour du photovoltaïque intégré au bâti

En plein débat sur la pertinence du photovoltaïque intégré au bâti, la solution SolTech System est conçue pour une intégration à l'installation existante en énergie du bâtiment, quelle que soit la source de chaleur. C'est la consécration de plusieurs années de recherche au KTH (Institut royal de technologie) finalisées par l'entreprise suédoise SolTech Energy.
Ardoise : les nouveaux débouchés d'un matériau utilisé traditionnellement en toiture - Batiweb

Ardoise : les nouveaux débouchés d'un matériau utilisé traditionnellement en toiture

Face à un marché de la toiture pente en perte de vitesse, les entreprises spécialisée dans l'ardoise comme Cupa, ont décidé de donner un nouveau souffle à ce matériau. Proposée en façade, l'ardoise permet de répondre aux exigences de la règlementation lié à l'ITE et confère à l'immeuble une esthétique contemporaine. Mieux encore, elle s'invite sur les panneaux solaires pour absorber et rediffuser la chaleur.