Le Concours des métiers récompense les meilleurs élèves de France Evénements du bâtiment | 25.07.19

Partager sur :
Organisé chaque année, le Concours général des métiers récompense les meilleurs élèves ou apprentis et valorise leurs travaux. Le 11 juillet dernier, les prix ont été remis aux lauréats de chaque section. Le secteur du bâtiment était bien sûr représenté. Nous vous proposons de faire un point sur les candidats de la section menuiserie aluminium-verre.

Soutenu par le SNFA et la FFPV, le Concours général des métiers a primé ses lauréats le 11 juillet dernier. Il récompense chaque année les meilleurs élèves de bac professionnel.

 

Les candidats de la section menuiserie aluminium-verre se sont affrontés sur deux épreuves : les écrits tout d’abord qui ont permis de sélectionner les trois meilleurs candidats. Cette partie théorique s’est déroulée en mars dernier. D’une durée de 6 heures, elle est l’instance qui départage les élèves venus de tous l’hexagone.

 

L’épreuve pratique ensuite qui a donc réuni les 3 meilleurs élèves de l’épreuve théorique. Elle a eu lieu au lycée professionnel René Caillé de Marseille du 21 au 24 mai 2019. Au programme, la fabrication d’un ouvrage de menuiserie aluminium complexe à savoir des oscillo-battants. Les candidats ont également procédé à la pose des menuiseries sur le site de l’établissement. C’est à partir de cette mise en situation que le jury a pu apprécier les compétences des trois candidats et établir un classement.

 

Les lauréats sont…

 

Le 1er prix est revenu à Pierrick Levotre, élève du Lycée des métiers de l’habitat et de l’industrie à Gelos (64), né le 1/04/1998.

 

Les 2e et 3e prix sont revenus à des élèves du Lycée des métiers Jules Verne à Etaples (62). Benjamin Lebegue (née le 28/11/1998) remporte le 2e prix tandis que la troisième place a été attribué à Nicolas Routier (né le 20/05/1995).

 

Dans un communiqué, SNFA et FFPV soulignent « l’excellent mental des candidats. Ils ont réalisé des oscillo-battants en autonomie et sans aide. Les châssis réalisés et posés par les candidats, seront dans les faits, donnés et posés par les élèves du lycée professionnel René Caillé à une association du port naval ».

 

La menuiserie aluminium-verre, un secteur d’avenir

 

Les deux syndicats professionnels reviennent également sur les opportunités d’emploi et d’évolution dans le secteur de la menuiserie. « Après l’obtention du baccalauréat professionnel, les jeunes diplômés entreront immédiatement dans le vie active en assurant des missions de technicien qualifié ». Ainsi, ce ne sont pas moins de 75% des jeunes travaillant dans le secteur du BTP qui sont entrés dans la vie active sans passer par l’étape de la recherche d’emploi.

 

Ces diplômés peuvent également suivre un BTS (enveloppe du bâtiment) et continuer en licence, des formations qui offrent « des débouchés variées ».

 

« Ces formations, encore méconnues, garantissent l’accès à l’emploi et sont malheureusement parfois menacées de fermeture, faute de candidats », regrettent les organisations professionnelles. « Une situation paradoxale sur le marché de l’emploi actuel, et sur lequel les entreprises peinent à recruter ».

 

R.C
Photos prises par les adhérents du SNFA

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter