Vendée-Globe : Bouyer Leroux s’embarque avec Jean Le Cam Insolite | 19.09.16

Partager sur :
Vendée-Globe : Bouyer Leroux s’embarque avec Jean Le Cam
Le groupe Bouyer Leroux, spécialiste des matériaux en terre cuite, a annoncé la semaine dernière la signature d’un partenariat avec Jean Le Cam, qui participera à la prochaine édition du Vendée Globe. Une collaboration qui s’inscrit dans le cadre d’une collecte de financement participatif organisée par le skipper, qui n’en est pas à son coup d’essai sur la compétition. Retour sur une aventure humaine dont on connaîtra le dénouement dans les mois à venir.
Un an : c’est le temps qu’il aura fallu à Jean Le Cam pour mener son projet à son terme. En effet, alors qu’il rentre de son dernier Vendée Globe, le skipper de 53 ans peine à trouver un sponsor pour la prochaine édition. Il décide alors de mettre en place une vaste collecte participative pour financer l’armement de son bateau.

©Jean Le Cam

Dès lors, particuliers et entreprises lui apportent leur soutien. Parmi elles, le groupe Bouyer Leroux, spécialiste des matériaux de construction en terre cuite sur le marché français, avec qui Jean Le Cam signera finalement un partenariat. Une opportunité de taille pour l’industriel français, qui accompagnera le skipper sur son 60 pieds pour l’édition 2016 du Vendée Globe, dont le départ sera donné le 6 novembre prochain.

Un projet qui rassemble

Baptisé « Yes we cam », le projet a immédiatement su trouver le soutien du public, notamment grâce à la sympathie qu’entretien ce dernier à l’égard du skipper. Même son de cloche du côté de Bouyer Leroux, pour qui cette initiative est « un moyen de mobilisation du personnel autour d’un projet d’entreprise et autour de valeurs coopératives telles que effort dans la durée, esprit d’équipe et solidarité mais aussi savoir-faire et innovation ». Grâce à la volonté sans faille et le capital sympathie de Jean Le Cam, Bouyer Leroux espère bien accroître sa visibilité et améliorer son image auprès de ses clients.

Des avantages pour les deux parties

Au-delà de l’aventure exceptionnelle que représente ce projet, c’est aussi les gains qu’elle pourrait en tirer qui intéressent Bouyer Leroux. « Il [Jean Le Cam] va permettre au Groupe de partager des moments privilégiés et conviviaux avec ses clients, ses partenaires et de créer du lien pour les équipes commerciales », explique le groupe dans un communiqué. L’industriel français compte également profiter de la visibilité du Vendée Globe et de son skipper pour faire connaître ses engagements, notamment en matière de développement durable.

Si, aujourd’hui, Jean Le Cam peut avoir la certitude d’être sur la ligne du départ aux Sables d’Olonne en novembre prochain, il ne lui reste plus qu’à espérer terminer sa course pour mener son beau projet à son terme.

F.C
Photo de Une : ©Jean Le Cam
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le périphérique nord du Grand Lyon sera géré en PPP, d'importants travaux à la clé

Le périphérique nord du Grand Lyon sera géré en PPP, d'importants travaux à la clé

Le Grand Lyon a donné lundi son feu vert à la gestion pour vingt ans en partenariat public-privé (PPP) de son boulevard périphérique nord mis en service en 1997. A la clé figurent d'importants travaux motivés par le renforcement de la réglementation en matière de sécurité dans les tunnels routiers à la suite de la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc en 1999. Prévus pour durer vingt-huit mois, leur coût est évalué à 131,8 millions d'euros.
La Capeb et GRDF partenaires pour l'efficacité énergétique

La Capeb et GRDF partenaires pour l'efficacité énergétique

Permettre aux chauffagistes de monter en compétence sur les thématiques liées à l'efficacité énergétique : tel est l'objectif du partenariat entre la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) et GRDF, qui a été reconduit ce 3 mai. Dans ce cadre, de nouveaux outils de formation verront bientôt le jour afin d'accompagner et sensibiliser les chefs d'entreprise artisanale de demain. Les détails.
Stade Matmut Atlantique de Bordeaux : vers l'annulation du PPP ?

Stade Matmut Atlantique de Bordeaux : vers l'annulation du PPP ?

L'annulation du partenariat public-privé (PPP), signé entre la ville de Bordeaux, et les groupes Vinci et Fayat pour la construction et l'exploitation du stade Matmut Atlantique à Bordeaux sera demandée mercredi par le rapporteur public au Conseil d'Etat. Le Conseil d'Etat suit les conclusions du rapporteur neuf fois sur dix. Sa décision est en général rendue dans les deux à trois semaines suivant l'audience. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter