Chauffage et froid, l'individualisation des frais se met en phase avec la DEE Législation et règlements | 08.04.19

Partager sur :
Chauffage et froid, l'individualisation des frais se met en phase avec la DEE
Un projet de décret et son arrêté devraient bientôt modifier les obligations concernant l’individualisation des frais de chauffage pour les occupants d’immeubles. Ces modifications permettront de se mettre en conformité avec la Directive Européenne relative à l’Efficacité Énergétique, comme prévu par la loi ELAN. L’obligation d’individualisation est relevée à 80 kWh/m² pour le chauffage, tandis qu’elle devient obligatoire pour les systèmes de rafraîchissement. Explications.

L’individualisation des frais de chauffage dans les immeubles a pour but de sensibiliser et responsabiliser ses occupants (celui qui consomme plus, paye plus), l’invitant, en toute logique, à moins consommer. L’article 71 de la loi n°2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN) vise à adapter les obligations en matière d’individualisation des frais de chauffage, en modifiant l’article L. 241-9 du code de l’énergie et se mettre en conformité avec la DEE.

A partir de 80 kWh/m² par an 

Cette individualisation doit être mise en place, par l’installation de compteurs individuels ou de répartiteurs de frais, lorsque celle-ci est économiquement rentable et devait intervenir dès 0kWh/m²/an, au plus tard le 31 décembre 2019. Le nouveau projet de décret prévoit un seuil de consommation de 80kWh/m² en dessous duquel l’obligation ne s’appliquera pas. Jusqu’à 120 kWh/m², les appareils d’individualisation des frais devront être installés au plus tard le 25 octobre 2020.

Dans certains cas, l’individualisation des frais de chauffage n’est pas économiquement rentable (travaux trop importants notamment). Pour le vérifier, une feuille de calcul sera mise à disposition des propriétaires et copropriétaires sur le site du Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Elle permettra un calcul en coût global sur 10 ans.

Autre nouveauté : d’autres méthodes pourront être utilisées pour individualiser les frais de chauffage collectif, lorsque l’installation de compteurs individuels ou de répartiteurs n’est pas possible.

Les systèmes de rafraîchissement également concernés

Aussi, la loi sera étendue au système de rafraichissement des logements : « cette modalité requise au titre de la directive DEE n’était pas prise en compte dans la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV). Il s’agit d’un sujet d’avenir, avec le développement potentiellement important du rafraîchissement pour le confort d’été » précise le communiqué du Ministère de la transition écologique et solidaire. Ainsi, l’article R.241-7-1 viendra compléter le décret : « tout immeuble collectif d’habitation ou mixte pourvu d’une centrale de froid ou alimenté par un réseau de froid fournissant, est muni d’appareils de mesure permettant de déterminer la quantité de froid fournie à chaque local occupé à titre privatif et ainsi individualiser les frais de refroidissement collectif ».

L’accès à l’information

Les occupants des logements doivent être informés, sans frais supplémentaires, sur leur frais de chauffage et de froid. Ainsi, le décompte des frais est établi « au moins une fois par an ». A partir du 25 octobre 2020 et jusqu’au 31 décembre 2021, lorsque les appareils sont lisibles à distance, des informations de consommation de chauffage, de froid ou d’eau chaude devront être communiquées aux occupants deux fois par an (ou par trimestre). Elles devront être communiquées tous les mois à partir du 1er janvier 2022.

Le public peut déposer des observations sur ce projet de texte (arrêté et décret) jusqu’au 26 avril 2019, par mail : Qc4.Dgaln@developpement-durable.gouv.fr

L. C.
Photo de Une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Paris : des logements sociaux toujours accessibles aux handicapés

Paris : des logements sociaux toujours accessibles aux handicapés

L’Assemblée nationale a adopté ce mardi 12 juin le projet de loi Elan, qui prévoit notamment de réduire de 100% à 10% la part de logements neufs accessibles aux personnes handicapées. Pour contrer cette mesure controversée, la maire de Paris Anne Hidalgo a récemment adressé un courrier aux bailleurs sociaux de la Ville, les engageant à maintenir un objectif de 100% de biens neufs accessibles.
« Bilan positif » pour la loi CAP deux ans après son adoption

« Bilan positif » pour la loi CAP deux ans après son adoption

Adoptée en 2016, la loi relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine (LCAP) aurait porté ses premiers fruits, selon la commission de la culture du Sénat. Sa présidente, Catherine Morin-Desailly, se félicite en effet des dispositions introduites dans le texte par le Sénat : la présidence de la commission par un élu a notamment permis d’améliorer la qualité des échanges et les relations entre les architectes des bâtiments de France et les élus.
Baisse des APL, loi Elan et rapport Borloo : Julien Denormandie se confie

Baisse des APL, loi Elan et rapport Borloo : Julien Denormandie se confie

Si le Premier ministre Edouard Philippe s'était déjà exprimé sur la baisse des Aides au logement (APL), le secrétaire d'Etat Julien Denormandie, lui, s'était fait plutôt discret concernant ce sujet très polémique. Interrogé sur France 3 le dimanche 6 mai, le bras droit de Jacques Mézard s'est laissé aller à quelques confidences, promettant qu'il n'y aurait « plus aucun perdant aux APL ». Les détails.
Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ?

Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ?

En amont des annonces d’Emmanuel Macron ce 10 décembre, l’Union sociale de l’habitat (USH) est revenue sur l’inquiétante réforme des aides au logement (APL) et celle des HLM, déplorant plusieurs mesures injustes. Pourtant, afin de soutenir les efforts menés par les bailleurs sociaux, la maquette numérique pourrait bien représenter une solution viable. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter