L’encadrement des loyers « bénéfique » aux nouveaux emménagés en 2015 Législation et règlements | 11.07.16

Partager sur :
L’encadrement des loyers « bénéfique » aux nouveaux emménagés en 2015
Selon l’enquête annuelle de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne, 30% des nouveaux emménagés à Paris ont bénéficié d’une baisse de loyer en 2015 contre 20% en 2014 et seulement 7% en 2013. Sur l’ensemble de l’agglomération, les loyers ont quasiment stagné (+ 1,6%). L’Olap a toutefois noté une évolution globale des loyers « encore supérieure à l'Indice de référence des loyers » à Paris et en petite couronne.
Selon les résultats définitifs de l’enquête annuelle de l’Olap, « la décélération des loyers des logements privés dans l’agglomération parisienne (…) y compris Paris » s’est « confirmée en 2015 ».

En effet, l’observatoire révèle que l’an dernier, la hausse des loyers d’habitation du parc locatif privé non meublé a été en moyenne de 0,5%, contre 0,3% publié en mai, dans les résultats provisoires.

« Ce rythme d'évolution des loyers l'an dernier reste le plus faible depuis 2001 (…). C’est aussi la première fois depuis 2001 que la hausse à Paris n’est pas supérieure à celle de l’ensemble de l’agglomération », souligne l’Olap.

L’organisme estime ainsi que l’encadrement des loyers instauré à partir du 1er août 2015 a bénéficié aux locataires, notamment aux nouveaux emménagés.

Un dispositif qui semble avoir fait des preuves

Le « saut à la relocation », ou hausse moyenne enregistrée du loyer entre l’ancien et le nouvel occupant du logement, a été de + 0,9% en 2015 dans l’agglomération parisienne, « soit le niveau le plus faible depuis 2001 ». Cependant, « cette hausse moyenne reste supérieure à celle de l’Indice de référence des loyers (IRL) », poursuit l’observatoire.

Dans le détail, la hausse des loyers à Paris s’est établie à + 1% confirmant la décélération très nette de 2014, accentuée par l’encadrement des loyers. 30% des relocations se sont réalisés avec une baisse de loyer contre 20% en 2014 et seulement 7% en 2013.

En grande couronne cette proportion attient 43% du fait de « l’absence de contrainte règlementaire » et d’une « certaine détente du marché ».

Quant à l'ensemble des nouveaux emménagés à Paris, ils ont conclu leur contrat de location au loyer moyen de 24,80 euros le m2, un niveau supérieur de 1,6% à celui de 2014, note l'Olap.

En petite couronne, le loyer moyen de relocation s'est établi à 18,30 euros le m2 en 2015, un niveau très proche des 18,20 euros le m2 de l'année d'avant.

Sur l'ensemble de l'agglomération parisienne, l'observatoire parle ainsi d'une « quasi stagnation des loyers » mais note toutefois que « l'évolution globale reste encore supérieure à l’IRL à Paris et en petite couronne ».

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Encadrement des loyers : l'observatoire de Paris est définitivement prêt

Encadrement des loyers : l'observatoire de Paris est définitivement prêt

La ministre du Logement, Sylvia Pinel, a délivré le 26 décembre dernier l'agrément de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap) suite à l'avis favorable du Comité régional de l'Habitat et de l'Hébergement d'Île-de-France qui s'était réunis mi-décembre. Cet agrément est une première pierre posée à la construction du dispositif d'encadrement des loyers, dont l'application est prévue début 2015 à Paris.
Les loyers seront encadrés à Paris au 1er août

Les loyers seront encadrés à Paris au 1er août

Institué par la loi Alur du 24 mars 2014, l'encadrement des loyers sera effectif à compter du 1er août à Paris. Ce dispositif s'appliquera pour les loyers à la relocation, qui ne devront pas dépasser un montant maximum par m2, sauf pour les logements présentant des qualités particulières, selon un décret à paraître vendredi au JO. Quels changements cela implique-t-il pour les propriétaires et les locataires ? Eléments de réponse.
Loi Alur : l'encadrement des loyers, effectif à l'été pour Paris ?

Loi Alur : l'encadrement des loyers, effectif à l'été pour Paris ?

Un an après la loi Alur, l'encadrement des loyers devrait entrer en vigueur cet été à Paris, selon le Ministère du Logement. Un premier temps abandonné, cette mesure phare est désormais très attendue des Français selon un sondage Ipsos mais ne sera proposé que dans la capitale à titre expérimental. D'autres villes françaises ont cependant fait connaître leur intérêt pour ce dispositif.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter