Marchés publics : l’Autorité de la concurrence épingle l’Ordre des Architectes Législation et règlements | 01.10.19

Partager sur :
L’Autorité de la concurrence vient de sanctionner l’Ordre des architectes à une amende de 1,5 million d’euros pour avoir diffusé et imposé un barème de prix sur les marchés publics. Les sociétés d’architecture ou architectes ayant participé à ces « pratiques anticoncurrentielles » ont également été sanctionnés, à hauteur d’un euro. Dans sa décision, l’autorité rappelle que les architectes peuvent fixer librement leurs honoraires, ce qui permet de faire jouer la concurrence.

La sanction prononcée par l’Autorité de la concurrence à l’encontre de l’Ordre des architectes se doit à un ensemble de pratiques « anticoncurrentielles » mises en place dès 2013.

 

L’Autorité rapporte qu’à cette époque, quatre conseils régionaux (Hauts-de-France, Centre-Val de Loire, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur) ont diffusé à leurs membres une méthode de calcul d’honoraires, afin de lutter contre un prétendu « dumping des honoraires » de certains architectes qualifiés « d’anti-confraternels ». A travers ce document, ils souhaitaient inciter les architectes « à fixer leurs honoraires selon les fourchettes préconisées », sans prise en compte de leurs coûts réels.

 

Autres pratiques signalées : la mise en place d’une « police des prix » et la diffusion d’un modèle-type pour « faciliter la saisine des chambres régionales de discipline en cas d’application par un architecte de taux d’honoraires considérés comme particulièrement faibles ».

 

On peut également citer la création d’une association spécifiquement dédiée à l’identification des irrégularités liées aux taux d’honoraires, dans le cadre des appels d’offres. Une initiative lancée par le conseil régional des Hauts-de-France qui permet aux architectes « dont l’offre avait été écartée de signaler les taux prétendument trop bas pratiqués par leurs confrères retenus lors de l’appels d’offres ».

 

Des pratiques « graves »

 

L’Autorité pointe également les multiples interventions des conseils régionaux auprès des maîtres d’ouvrage publics, « les alertant illégitimement des « risques », aussi bien au plan contentieux que technique, qui auraient, selon eux, découlé de la négociation de taux d’honoraires trop faibles avec les architectes ».

 

Ces interventions ont poussé certains maîtres d’ouvrage public à relancer les procédures et même parfois à renoncer à l’opération de construction du bâtiment publics, « entrainant une dépense supplémentaire de deniers publics au détriment du contribuable ».

 

L’Autorité de la concurrence condamne ainsi l’Ordre des architectes à une amende de 1,5 M€. Elle sanctionne aussi à hauteur d’un euro chaque architecte et société d’architecture ayant participant à l’entente, ainsi que l’association d’architectes créée par le Conseil régional des Hauts-de-France.

 

Retrouvez l’intégralité de la décision ici.

 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Architectes sanctionnés : la décision de l’Autorité de la concurrence contestée

Architectes sanctionnés : la décision de l’Autorité de la concurrence contestée

Sanctionné à une amende de 1,5 million d’euros pour avoir diffusé et imposé un barème de prix sur les marchés publics, l’Ordre des architectes monte au créneau. Dans un communiqué, le Conseil national dit « contester la décision et les arguments qui la fondent ». La sanction prononcée a également fait réagir l’Unsfa qui rappelle « les conséquences parfois désastreuses » de la concurrence des prix.
Architecture : les permis de construire doivent être déposés auprès de l'Ordre

Architecture : les permis de construire doivent être déposés auprès de l'Ordre

Le décret du 6 avril 2017, pris en application de la loi LCAP, est venu modifier les dispositions relatives à l’organisation de la profession d’architecte. Les architectes se voient notamment obligés de déclarer auprès de l’Ordre les demandes de permis de construire et d’aménager dont ils signent le projet architectural. Le service internet permettant cette déclaration est désormais ouvert, informe l’Ordre des architectes. Sont concernées les demandes déposées depuis le 2 janvier 2018.
L’architecture mise à l’honneur les 19, 20 et 21 octobre prochains

L’architecture mise à l’honneur les 19, 20 et 21 octobre prochains

Du 19 au 21 octobre 2018 se déroule la 3ème édition des Journées nationales de l’architecture. Mis en place en 2016, l’événement a pour objectif de développer la connaissance architecturale du grand public. Au programme : rencontres et débats avec les acteurs du secteur, visites d’agences d’architecture et de chantiers, balades urbaines, expositions, films ou encore ateliers pédagogiques.
Hausse des fraudes à la rénovation énergétique

Hausse des fraudes à la rénovation énergétique

La répression des fraudes a dévoilé ce jeudi les résultats d’une enquête menée en 2018 qui visait à « vérifier la loyauté » des entreprises dans le secteur des énergies renouvelables et de la rénovation thermique. Sur les 449 entreprises contrôlées, plus de la moitié ont présenté des anomalies. Alors que les plaintes ont augmenté de 20% en un an, le Gouvernement a confirmé son intention de protéger plus encore les consommateurs ainsi que les professionnels qui travaillent bien.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter