Vendre la moitié du parc HLM à ses locataires ? Législation et règlements | 06.12.11

Partager sur :
Pour bousculer les idées reçues et susciter la controverse, le président de l'UNPI Jean Perrin publie un livre de 60 mesures à soumettre au gouvernement, toutes plus étonnantes les unes que les autres.
Une des idées majeures est l'organisation des modalités de production de logements essentiels à bas coût, à moins de 1000 euros le m2. Sur le modèle du "lowcost" à l'efficacité avérée dans le secteur des transports, l'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) propose de créer un concept entièrement nouveau de logement. La solution : des systèmes de préfabrication et des procédés de construction innovants, le choix de matériaux peu coûteux, comme le béton peint dans les salles de bain à la place du carrelage.

Racheter son logement HLM après 5 ans d'occupation

Le livre préconise par ailleurs la suppression de l'aide à la pierre et le renforcement de l'aide personne. "Il faut que la rentabilité intrinsèque de l'investissement soit suffisante pour attirer des investisseurs. C'est donc principalement sur les rapports locatifs qu'il faut agir", explique l'Union. Celle-ci propose aussi une ambitieuse réforme du logement public, qui doit "se recentrer sur sa mission essentielle : loger les plus démunis". Proposition : que chaque locataire du parc HLM ait un droit à l'achat du logement qu'il occupe depuis au moins cinq ans. "Si deux millions de logements étaient vendus (sur les 4,3 millions de logement publics), cela représenterait une somme de 200 milliards d'euros", note Jean Perrin.

De nombreuses propositions concerne l'urbanisme. Le livre fait en effet le constat suivant : ce n'est pas le terrain qui manque mais le terrain constructible. Il propose donc tout un panel de mesures pour libérer l'acte de construire : supprimer les surfaces minimales pour construire, autoriser plus facilement les constructions en hauteur, instaurer une proportion maximale de logements sociaux, de 30 ou 35 % dans les communes assorties d'une interdiction de construire… Jean Perrin admet que cette libéralisation devrait être compensée par un renforcement de la sanction : "si le constructeur ne respecte pas les règles d'urbanisme, alors la sanction doit être la démolition."

Accessbilité pour le double de la population handicapée

Autres propositions parmi les 60 que compte le livre : limiter les exigences d'accessibilité des logements au double de la population handicapée, supprimer le permis de construire dans les zones urbaines, fusionner l'ANAH, l'ANRU et Action Logement, accorder une réelle égalité entre l'imposition du patrimoine mobilier et l'imposition du patrimoine immobilier, autoriser les convocations et l'envoi des PV d'assemblées par courriel, ou encore réduire les plafonds HLM pour que 10 % des ménages y aient accès au lieu de 60 % actuellement.

Le livre de Jean Perrin, président de l’UNPI, présente l’état des lieux du logement en France, à la veille des élections présidentielles. Son objectif : bousculer les idées reçues, susciter de saines controverses et faire des propositions concrètes en matière de politique du logement : construction, rapports locatifs et parc HLM. Dans le cadre de cette réflexion, l’UNPI, qui représentante 25 millions de propriétaires immobiliers privés, présente 60 propositions innovantes.

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

37 mesures pour réinstaurer de la confiance entre bailleurs et locataires

37 mesures pour réinstaurer de la confiance entre bailleurs et locataires

Le député Mickaël Nogal (LREM) a publié ce mardi 18 juin un rapport parlementaire comprenant 37 propositions pour réinstaurer de la confiance dans les relations entre bailleurs, agents immobiliers et locataires, afin de dépasser le climat de défiance. Ce rapport, intitulé « Louer en confiance », prend en compte les intérêts des bailleurs, mais aussi la protection des droits des locataires, ainsi que l’évolution de la profession d’agent immobilier. Parmi les sujets évoqués : les risques d’impayés, le logement indigne, les passoires énergétiques, ou encore les aides liées au CITE.
Remaniement : le secteur immobilier craint un report des décisions urgentes

Remaniement : le secteur immobilier craint un report des décisions urgentes

Après avoir annoncé la démission du gouvernement, Manuel Valls s'est entretenu ce lundi avec ses ministres. Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti ont refusé officiellement d'être reconduit au sein du nouveau gouvernement, ainsi que Benoît Hamon selon les dires de l'ex ministre de l'Economie. A peine annoncé, ce remaniement ne fait d'ailleurs pas l'unanimité, notamment au sein du secteur de l'immobilier. Réactions.
Logement : les candidats à l'accession, pas pressés d'acheter

Logement : les candidats à l'accession, pas pressés d'acheter

La 14ème vague de l’Observatoire du Moral Immobilier, réalisée auprès de plus de 1 200 futurs acquéreurs par le site Logic Immo en collaboration avec TNS Sofres dresse le bilan de cette année 2014 sur la perception des candidats à l’accession quant à l’évolution du marché immobilier. Elle révèle que les futurs acquéreurs jouent plus que jamais la carte du pragmatisme...

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter