Gérard Sénior élu à la présidence de Qualibat

Nomination | 22.06.21
Partager sur :
Gérard Sénior élu à la présidence de Qualibat - Batiweb
A l’occasion du conseil d’administration du 15 juin dernier, les membres du bureau de Qualibat ont élu à l’unanimité Gérard Sénior, architecte représentant de l’Union Nationale des Syndicats Français d’Architectes (UNSFA). Il succède ainsi à Alain Maugard, figure emblématique de l'organisme.

Membre du bureau Qualibat, Gérard Sénior a été élu à l’unanimité président de l’association Qualibat lors du conseil d’administration du 15 juin dernier. Il succède à Alain Maugard, président depuis 2009.

Le nouveau président, architecte représentant de l’UNSFA, a exposé ses grands axes. Il incite notamment les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre à poursuivre le développement du numérique pour la simplification des démarches des entreprises, à développer et faire fructifier l'esprit Qualibat, mais également à préserver l'indépendance et à écarter les éco-délinquants, « une action majeure pour reconnaître et défendre les valeurs portées par les entreprises exemplaires ».

« L’UNSFA se félicite de cette élection soulignant l’importance que les architectes accordent à la valorisation de la qualité des savoir-faire des entreprises qualifiées, et au climat de confiance apaisé que la qualification procure dans les rapports entre les acteurs », s'est de son côté réjouie l'UNSFA.

Autour du président, le bureau est composé de Christophe Waubant (FFB) et David Morales (CAPEB), en tant que vice-présidents, et d’un trésorier, Philippe Estinguoy (AQC). 

 

Alain Maugard, une figure emblématique

Gérard Sénior succède à Alain Maugard. Ancien élève de polytechnique et ingénieur des Ponts et Chaussées, Alain Maugard entre dans le secteur du bâtiment au milieu des années 60. Directeur de la Construction de 1984 à 1999, il devient président du CSTB de 1993 à 2008. Il prend ensuite la tête de la section « risques, sécurité, sûreté » pour le conseil général de l’environnement et du développement durable. Il est admis à faire valoir ses droits à la retraite en avril 2009, année où il est nommé président de Qualibat. Au sein de l'association, il aura défendu de nombreuses causes importantes comme l'ouverture de l’offre de qualification aux énergies renouvelables, ou encore l'intégration de l’éco-conditionnalité avec la qualification RGE.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©UNSFA

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Eric Jost prend la tête de l’organisme certificateur Qualibat - Batiweb

Eric Jost prend la tête de l’organisme certificateur Qualibat

Directeur général de Qualibat depuis 2014, Dominique Tarrin a récemment libéré son poste afin de profiter d’une retraite bien méritée. C’est donc son adjoint Eric Jost, 55 ans, qui a été nommé pour assurer la relève. Il sera notamment en charge de mettre en place les évolutions du dispositif RGE et de poursuivre le déploiement de l’organisme de certification des professionnels du BTP.
Sur EquipBaie, Alain Maugard nous livre sa vision d’un CITE plus « raisonnable »  - Batiweb

Sur EquipBaie, Alain Maugard nous livre sa vision d’un CITE plus « raisonnable »

Alain Maugard, président de Qualibat et co-animateur du Plan de rénovation énergétique des bâtiments, s’est rendu ce jour au salon EquipBaie. L’occasion de revenir sur l’actualité du secteur et d’apporter ses arguments pour un CITE plus « raisonnable ». Il estime notamment qu’il n’y a pas de « raison technique » pour que le crédit d’impôt ne comprenne pas de volet « fenêtres ». Il milite aujourd’hui pour un dispositif réduit de 30% à 15% pour le remplacement du simple vitrage et plafonné à 100 euros par menuiserie.
Le combat pour rétablir le CITE sur les fenêtres se poursuit au Sénat - Batiweb

Le combat pour rétablir le CITE sur les fenêtres se poursuit au Sénat

Alors que le salon EquipBaie bat son plein et arrive bientôt à son terme, la Sénat entame aujourd’hui, jeudi 22 novembre, l’examen en première lecture du Budget 2019. La Commission des Affaires économiques du Sénat entend proposer le rétablissement du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour le remplacement des fenêtres, annulé par les députés à l’Assemblée Nationale au milieu de l’année 2018.