Fermer

Power Road, une route à énergie positive imaginée par Eurovia

Après WattWay, la route solaire développée par Colas, c’est au tour de Power Road de faire son apparition. Inventée par Eurovia, filiale de Vinci, cette route promet de révolutionner le secteur du BTP. Comment fonctionne-t-elle ? La route capte jusqu’à 20% de la chaleur du soleil, stocke l'énergie puis la restitue via un système de pompes à chaleur. L'innovation peut ainsi chauffer des bâtiments, déneiger les voiries en hiver et ou encore refroidir les chaussées en été.
Publié le 17 octobre 2017

Partager : 

Power Road, une route à énergie positive imaginée par Eurovia - Batiweb
En matière d’infrastructures routières intelligentes, la nouveauté s’appelle Power Road ! Présentée lundi 16 octobre par Eurovia, cette route à énergie positive est capable de capter, stocker et restituer de l’énergie thermique. Mais ce n’est pas tout puisqu’au-delà de sa capacité à produire de l'énergie renouvelable, Power Road est en lui-même un procédé durable, ses constituants étant entièrement recyclables.

Placé juste sous la route, le système permet d’engranger jusqu’à 20% de la chaleur produite par le soleil sur la chaussée. Cette chaleur peut-être stockée dans un autre réseau de tubes situé à environ un mètre sous terre puis restituée aux bâtiments et infrastructures environnants via à un système de pompes à chaleur.

Des routes intelligentes pour des villes intelligentes

L’énergie produite contribue ainsi à chauffer des bâtiments résidentiels, des immeubles de bureaux, des ensembles commerciaux, des éco-quartiers ou des équipements publics, tels que les piscines, « en améliorant leur mixte énergétique ». Power Road s’adapte également aux saisons : en hiver, le système permet de déneiger ou de déverglacer les voiries (10 cm de neige fondue en quelques heures) tandis qu’en été, le captage de la chaleur en surface permet de refroidir les chaussées, contribuant ainsi à « résorber les effets d’îlots de chaleur urbains ».

@Eurovia

Depuis juillet, Eurovia teste son innovation sur 500 m2 de la voie d’accès au parking poids lourds du péage de Saint-Arnoult dans les Yvelines. Il permet de chauffer le rez-de-chaussée d'un bâtiment d'accueil sur le site. En août, le procédé s’est installé à Pontarlier dans le Doubs pour réchauffer le revêtement du parking d’un lycée. La chaleur utilisée sera issue du réseau de chaleur de la ville, alimenté par un incinérateur de déchets.

« Avec Power Road, la route reste une vraie route mais joue un rôle nouveau dans la transition vers une économie décarbonée car, pour la première fois, en stockant la chaleur, on déphase dans le temps la production et la consommation d’une énergie renouvelable » déclare Pierre Anjolras, président d’Eurovia. « Applicable à de multiples usages, Power Road offre un potentiel de développement très important, à la mesure de la densité des réseaux de mobilité dans le tissu urbain », ajoute-t-il.

Eurovia vise « une industrialisation complète » pour l'installation de cette route par les engins de travaux « traditionnels », explique-t-il dans un communiqué.

La course est ainsi engagée pour mettre en œuvre la route la plus intelligente. Outre Eurovia et Colas, Eiffage développe également un revêtement plus sûr en conditions extrêmes, rafraîchi en été et réchauffé en hiver par la géothermie.

R.C
Photo de une : @Eurovia
Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.