SGG Eclaz : quand la lumière naturelle régule la transparence du verre Nouveaux produits du BTP | 15.11.18

Partager sur :
Pas moins de 8 années de recherche et développement ont été nécessaires à Saint-Gobain Glass Bâtiment France pour mettre au point une nouvelle génération de verres isolants. Baptisée SGG Eclaz, celle-ci s'appuie sur les apports du rayonnement solaire pour transmettre lumière naturelle et chaleur au sein de l'habitat. Des caractéristiques qui ont permis à cette innovation d'être primée lors des derniers Trophées Équip'Baie.

Habitué des Trophées de l'Innovation Équip'Baie, avec plus ou moins de succès, Saint-Gobain Glass Bâtiment France s'est illustré cette année avec un verre isolant inédit, SGG Eclaz. Une belle récompense pour l'industriel.

« Le Trophée de l'Innovation Équip'Baie ainsi que le coup de cœur technique de la presse spécialisée constituent un signe de reconnaissance très important de la profession. Ils récompensent les équipes de R&D de Saint-Gobain pour le travail fourni et les résultats obtenus à l'issue de 8 années de travail sur le produit », souligne Régis Bussy, chef de marché résidentiel au sein de l'entreprise.

Au total, plus de 40 brevets, y compris internationaux, ont été déposés dans le cadre de la conception de SGG Eclaz. Il n'en fallait pas moins pour ce produit inédit, qui se distingue tant par sa fabrication que par ses performances.

Un procédé innovant pour des performances exemplaires

Afin d'offrir au produit cette transparence caractéristique, qui augmente avec l'apport de lumière naturelle, les équipes de Saint-Gobain ont mis au point « une toute nouvelle technologie entièrement dédiée », comme l'avait fait savoir l'industriel lors de la présentation de SGG Eclaz à l'occasion de la dernière édition du salon Architect@Work.

De fait, la solution est fabriquée grâce à un procédé de pulvérisation cathodique, c'est-à-dire que la couche faiblement émissive déposée à la surface du verre fait l'objet d'un traitement par laser haute puissance. Cette même couche est ensuite cristallisée pour obtenir un produit aux caractéristiques irréprochables.

Outre leur transparence, les produits de la gamme Eclaz se distinguent par un apport en lumière naturelle exemplaire. Ainsi, SGG Eclaz, réservé au marché résidentiel, présente un facteur solaire de 71%, permettant des apports solaires 6% plus élevés que les meilleurs doubles vitrages actuels, et même +10% par rapport aux triples vitrages.

Du côté du marché des fenêtres de rénovation et des bâtiments tertiaires, c'est SGG Eclaz One qui offre 8% de lumière naturelle supplémentaire, donnant l'impression d'agrandir les vitrages de 10% par rapport à SGG Planitherm One. L'isolation thermique est également renforcée : +10% vis-à-vis de doubles vitrages traditionnels.

« Ces atouts permettent de remplir et anticiper les exigences des réglementations environnementales, comme la future Bbio (Besoin Bioclimatique) en France, EnEv2020 en Allemagne et autres labels énergétiques », note Saint-Gobain Glass Bâtiment France.

Un test grandeur nature aux résultats probants

Surtout, les caractéristiques de ce nouveau verre ont d'ores et déjà eu l'occasion d'être éprouvées... et validées ! Le bureau spécialisé AET Loriot a en effet réalisé une étude en janvier 2018 afin de tester SGG Eclaz. Pour ce faire, un total de 24 maisons situées dans 8 zones climatiques françaises différentes (soit 3 maisons par zone) ont été dotées de doubles vitrages SSG Eclaz, ainsi que de doubles et triples vitrages Planitherm XN.

Les résultats sont éloquents. Les observations du bureau d'études ont ainsi permis de démontrer que la performance thermique des doubles vitrages Eclaz et Planitherm XN est identique (soit Ug = 1,1 W/m².K), et par là même supérieure au triple vitrage Planitherm (Ug = 0,6 W/m².K).

Dans le même sens, Eclaz brille par son facteur solaire, qui atteint 71% en moyenne. Avec des taux respectifs de 65% et 54%, les doubles et triples vitrages Planitherm XN font pâle figure. Quant à la transmission lumineuse, le triple vitrage Planitherm XN écope, une fois encore, de la plus mauvaise place (74% de transmission lumineuse), derrière le double vitrage Planitherm (82%). Une fois n'est pas coutume, Eclaz s'impose en tête avec 83% de transmission lumineuse.

Autant de preuves supplémentaires que le nouveau verre de Saint-Gobain mérite, définitivement, son statut d'innovation de l'année.

Fabien Carré

• Crédits Photos : Concept Yrys by Maisons France Confort, conception architecturale Coste Architecture.

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter