IRON-MEN, l’opérateur augmenté au cœur de l’usine de demain Communiqués | 07.02.19

Partager sur :
elm. leblanc et ses partenaires Immersion Technologies, Institut Mines Télécom et Adecam Industries présentent le projet IRON-MEN, sélectionné par BPI France dans le cadre de l’Appel à Projets Grands Défis du Numérique, catégorie Réalité Augmentée.
elm. leblanc, marque historique sur le marché français du confort thermique, conçoit et fabrique en France des solutions innovantes de chauffage et de production d'eau chaude utilisant le gaz et les énergies renouvelables. elm. leblanc souhaite introduire ce type de solutions matérielles et logicielles dans son organisation industrielle.

À ce titre, la société a établi un partenariat scientifique et technique avec l'Institut Mines Télécom. Elle apportera son savoir-faire métier dans le domaine de l'Industrie du Futur et pourra compter sur les capacités de recherche de l'Institut pour l'accompagner.

La société Immersion, spécialiste des expériences de Réalité Augmentée développera l'interface logicielle interactive utilisée par les opérateurs. L'adaptabilité de la solution IRON-MEN en environnement industriel sera expérimentée dans les sites de production d'elm. leblanc (Drancy et Saint-Thégonnec) ainsi que via le partenariat avec Adecam Industrie.

De nombreux sites de production disposent de processus manuels ; l'être humain apportant une intelligence et une flexibilité faisant pour le moment défaut aux robots industriels. Ces qualités restent essentielles pour le tissu industriel français afin de pouvoir satisfaire une demande client toujours plus spécifique, exigeante et imprévisible.

« La Réalité Augmentée transformera davantage notre quotidien que le smartphone, en façonnant à chaque instant le monde qui nous entoure en fonction de nos envies et de nos besoins. », souligne Emmanuel BRICARD, Directeur des Systèmes d'Information d'elm. leblanc.



La technologie mobile de Réalité Augmentée (RA) peut aider l'entreprise industrielle à développer à la fois sa flexibilité, son efficience et sa qualité tout en renforçant la communication et le travail collaboratif. Pour toutes ces raisons son intégration dans les processus de fabrication pourrait agir comme un levier de compétitivité. Sa capacité d'adaptation et d'interaction avec l'homme et son environnement lui offre une flexibilité qui permettra d'assister l'opérateur dans ses tâches, sans nuire à sa sécurité.

Le projet IRON-MEN, soutenu par la DGE dans le cadre des Grands Défis du Numérique, vise à mettre l'opérateur augmenté au cœur de l'usine de demain via la conception d'un outil métier mobile de RA.

Cette solution accompagnera son utilisateur en le guidant dans ses missions quotidiennes permettant ainsi de développer sa polyvalence et de satisfaire une demande client de plus en plus personnalisée.

Le succès d'une technologie aussi intrusive qu'un casque de RA est conditionné par les capacités d'acceptation physiologique et psychologique de son utilisateur. Cette problématique est inscrite au cœur même du projet IRON-MEN et permettra d'en guider les développements technologiques.

L'ambition de la solution est de proposer une réponse industrielle et métier de RA correspondant à des besoins précis pour assister efficacement les utilisateurs dans leurs opérations manuelles, selon une approche originale alliant outils de la transformation numérique et respect de l'individu au sein de l'unité de production. Elle devra être adaptable rapidement à différentes problématiques métiers qui valident des besoins similaires.

filter_list Sur le même sujet

« Un monde d’innovations »

« Un monde d’innovations »

La société elm. leblanc / Bosch Thermotechnologie a réuni, le mardi 29 janvier dernier à l’Hôtel Salomon de Rothschild à Paris, un public de 400 professionnels. Le thème de la soirée, « Un monde d’innovations », a permis de dévoiler l’expertise industrielle, les développements autour de l’industrie du futur et les investissements en Recherche & Développement. La société a également présenté les nouvelles gammes de chaudières murales elm. leblanc et Bosch pour la décennie à venir et la nouvelle génération de climatiseurs réversibles pour les marchés résidentiel et tertiaire. L’entreprise a réaffirmé sa forte présence sur le segment chauffage grosse puissance pour les marchés tertiaire et industriel. Enfin, elle a souligné les cinquante ans d’expérience et d’expertise de son Service-Après-Vente.
elm.leblanc se pare d’un nouveau design de marque

elm.leblanc se pare d’un nouveau design de marque

elm.leblanc, c’est 85 ans de recherche, de développement et d’innovation, plus de 500 000 contacts via Internet et les réseaux sociaux, plus d’1 million de catalogues et de brochures distribués, plus de 10 millions de consommateurs touchés par ses campagnes... Face à cette visibilité en croissance perpétuelle, la marque française de référence en matière de chaudières et de chauffe-eau à gaz a adapté, selon les époques, son identité visuelle et son utilisation des nouvelles technologies.
Optibox, un système de régulation connectée pour les professionnels

Optibox, un système de régulation connectée pour les professionnels

Facile à installer et à gérer, le système Optibox de e.l.m. leblanc permet aux bailleurs sociaux et aux entreprises de maintenance de piloter et de superviser, à distance, un parc de chaudières gaz sous contrat. Son utilisation permet en outre d’optimiser le fonctionnement de l’installation et facilite les interventions de dépannage d’un service après-vente.
Nouvelle règlementation Energy related Products (ErP 2018) : e.l.m. leblanc fait évoluer ses gammes « BAS NOx »

Nouvelle règlementation Energy related Products (ErP 2018) : e.l.m. leblanc fait évoluer ses gammes « BAS NOx »

Depuis le 26 septembre, la directive européenne Energy related Products* (ErP 2018), portant sur l’écoconception des produits liés à l’énergie, impose un taux de NOx maximal de 56 mg/kW. Sensibilisant professionnels et particuliers à la réduction nécessaire des émissions d'oxydes d'azote (NOx), cette nouvelle exigence impacte la rénovation énergétique des résidences collectives privées ou sociales.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter