Isoduo 36 : Réhabilitation de combles sur un chantier d’exception Communiqués | 07.07.14

Partager sur :
Le chantier se situe au 5e étage d’un immeuble haussmannien classique datant de 1860 dans le 8e arrondissement de
Paris, à deux pas du Palais de l’Elysée.

À PROPOS DU CHANTIER
Nom du Chantier : Réhabilitation de combles sur un chantier d'exception
Durée du chantier : Démarrage des travaux en septembre 2013, livraison prévue en septembre 2014 Isolation et étanchéité à l'air : 3 semaines
Surface rénovée : 230 m² de surface plancher en combles dans un immeuble haussmannien - 350 m² de parois isolées
Problématique du chantier : Réhabilitation de vingt chambres de service en trois appartements haut de gamme destinés à la location meublée. Dans le choix des matériaux, une préférence a été apportée à des matières nobles et à des produits éco-responsables, afin de répondre aux attentes du' ne clientèle exclusive.


Description du chantier :

Le propriétaire souhaitait transformer vingt anciennes chambres de service en trois appartements destinés à la location meublée de prestige. Chaque appartement aura sa propre personnalité :
  • un studio à la décoration et l'agencement contemporains (espace modulable….)
  • un 2 pièces décoré dans un esprit début XXème siècle (pâte de verre, carreaux de ciment, …)
  • un 3 pièces avec une thématique bohème chic (verrière, jeu de moulures, …)

Le maître d'ouvrage a fait appel à un architecte possédant une double expertise en restauration de patrimoine et en architecture d'intérieur. Il a pour mission de réhabiliter et de mettre en valeur les lieux en apportant une empreinte définitivement moderne et un luxe contemporain, tout en respectant les réglementations en vigueur. Des lucarnes ont été créées sur rue dans l'esprit de la façade néo-Louis XV, en concertation avec les architectes des bâtiments de France et architectes voyers de la commune de Paris. Le grand escalier, ayant conservé son décor originel, sera prolongé à l'identique, afin de desservir l'étage rénové. La totalité des rampants et pieds droits ont été isolés avec Isoduo 36. L'étanchéité à l'air est assurée par la membrane hygro-régulante Vario Xtra.


Produit isoVER mis en oeuvre : isoduo 36

isolant breveté et sous Avis Technique, isoduo 36 a été conçu pour l'isolation par l'intérieur des murs ossatures bois, des murs maçonnés, des combles et des cloisons, en neuf comme en rénovation.

il se compose de :
  • 50% de fibre de bois
  • 40% de laine de verre
  • 8,7% de liant en fibre de polyester bi-composants
  • 1,3% d'additifs

La fibre de bois entrant dans sa composition provient de chutes de bois de scierie, issues de forêts régionales gérées durablement, situées à quelques dizaines de kilomètres du lieu de production. La laine de verre, quant à elle, contient 40% de verre recyclé.

Son lambda de 0,036 W/(m.K) le positionne en tête des matériaux isolants biosourcés certifiés ACERMi.

Isoduo 36 a été étudié pour faciliter et améliorer le travail des artisans et valoriser leur savoir-faire.
L'alliance de laine de verre utilisée, très légère, et de fibre de bois, plus massive, rend la matière d'isoduo particulièrement flexible et malléable. il s'ajuste ainsi facilement aux entraxes des bois et aux points singuliers de l'ouvrage et assure un calfeutrement de qualité aux différentes jonctions.


Avantages de la laine Isoduo 36 :

  • Gain de temps sur chantier par rapport à une fibre de bois traditionnelle, grâce à une découpe facile à l'aide d'un coupelène, à un faible poids (1 à 3,7 kg par panneau) et à une grande souplesse facilitant sa manipulation
  • Lambda de 0,036 W/(m.K) certifié par ACERMI, qui le positionne en tête des matériaux isolants biosourcés
  • Mise en oeuvre validée par le CSTB avec deux Avis Techniques (murs et toiture)
  • Grand confort de pose
  • Peu d'émissions de poussières lors de sa manipulation
  • Étiquetage sanitaire A+
  • 60% de liant en moins qu'une fibre de bois traditionnelle
  • Analyse de cycle de vie consignée dans la FDES Isoduo
  • Réaction au feu : Euroclasse D,s2-d0 certifié par le CSTB
  • Résistant aux insectes et à la croissance fongique
  • Répond aux exigences du label bâtiment biosourcé

 


Demandez votre documentation
 

filter_list Sur le même sujet

Les solutions de gestion de l’énergie Hager au cœur d’un ensemble à énergie positive

Les solutions de gestion de l’énergie Hager au cœur d’un ensemble à énergie positive

A l’origine du 1er bâtiment intelligent de France en 2012, un immeuble de 50 logements situé à Aubervilliers, Hager a depuis déployé son expertise dans une douzaine d’autres réalisations à travers le pays. Depuis les projets destinés à la location haut de gamme jusqu’aux logements sociaux, les solutions Hager ont été adaptées aux contraintes propres à chacune des réalisations. Parmi ces dernières, un projet aux performances énergétiques remarquables vient d’être inauguré à Nantes.
Une transformation radicale pour la Résidence La Violette

Une transformation radicale pour la Résidence La Violette

Ardèche Habitat, en collaboration avec l’Atelier Montérémal Architectes, viennent d’achever la réhabilitation complète de la Résidence La Violette située au Teil (07). Datant du milieu du 20ème siècle, les 8 immeubles abritant 102 appartements ont été rénovés dans le but d’améliorer leur esthétique générale, le confort de leurs habitants et leur performance énergétique. Ce projet à 3,61 M€ inclue la mise en oeuvre d’un bardage constitué de panneaux Rockpanel qui transforment radicalement l’apparence de cet ensemble d’immeubles d’habitation jusqu’à présent qualifiée de démodée.
ISOVER présente F4 : une façade innovante offrant une grande liberté architecturale

ISOVER présente F4 : une façade innovante offrant une grande liberté architecturale

La façade F4 d’ISOVER a permis d’unir modernité et tradition sur ce chantier de réhabilitation lourde : la Maison de Santé des Sœurs Augustines, bâtiment classé du 13e arrondissement de Paris. L’évolution du cadre réglementaire des EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) avait en effet rendu nécessaire la rénovation de ce bâtiment construit dans les années 1960. Sur ce chantier, la façade F4 a permis d’allier légèreté et adaptabilité sur une structure poteaux-poutres qui ne pouvait recevoir aucune maçonnerie supplémentaire et présentait des dimensions irrégulières.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter