Siplast lance Wateroof Green, le procédé d'étanchéité incluant une végétalisation synthétique Communiqués | 28.08.13

Partager sur :
La végétalisation des toitures-terrasses apporte incontestablement un « plus » au bâti : esthétique, rétention d'eau, isolation acoustique et thermique, etc. Cependant, sans entretien, voire sans arrosage sous certaines expositions, elle ne peut être pérenne ; en outre, elle ne supporte pas un piétinement régulier des usagers. Pour répondre à cette double problématique, Siplast a mis au point un nouveau procédé, Wateroof Green, qui englobe l'étanchéité et une végétalisation synthétique dont l'aspect ressemble à s'y méprendre à un « vrai » gazon.

Dédiée aux toits-terrasses privatifs, la nouvelle solution de végétalisation synthétique de Siplast s'adapte aussi bien aux toitures accessibles qu'inaccessibles - jusqu'à 15 % de pente. Spécialiste de l'étanchéité, Siplast propose un procédé qui s'appuie sur un complexe bicouche, que ce soit Preflex + Graviflex ou Adebase + Parastar.

Sur ce complexe vient prendre place un géoespaceur, Geoflow 44-1F qui protège l'étanchéité et draine les eaux de pluie. Dessus est placée une plaque alvéolaire Nidaroof-Green aux multiples astuces :
  • Avec sa structure en nid d'abeille, elle offre un maximum de résistance à la compression (90 t/m²) pour un minimum de poids (moins de 2 kg/m² pour 28 mm d'épaisseur);

  • Elle offre un support parfaitement plan pour recevoir la « pelouse », effaçant les défauts de planéité dus aux recouvrements des lés de membranes d'étanchéité, condition essentielle pour un aspect irréprochable de la toiture;

  • Avec ses 28 mm d'épaisseur, elle surélève légèrement le tapis, lui évitant de stagner dans les flaques d'eau qui ne manquent jamais sur les toitures à pente nulle, source de désagrément (mousse, moustiques, macération, odeur, etc.). Pour l'usager, même après une pluie, c'est pieds au sec qu'il profitera de sa toiture !

  • Grâce à son maillage très fin de 8 mm, elle protège l'étanchéité de tout risque de poinçonnement, permettant de disposer sans risque sur la terrasse du mobilier de jardin, y compris en métal;

  • Enfin, le même concept développé avec des épaisseurs plus importantes de plaque est adapté aux cas plus exigeants des toitures avec rétention temporaire d'eau de pluie, dans toutes les régions de France.


Un résultat final séduisant
Reste la dernière couche du procédé, le tapis en gazon synthétique. La gamme Soft-Green se décline en trois versions :
  • Soft-Green Alpage qui offre cinq couleurs de brins différentes ;
  • Soft-Green Prairie qui se compose de brins de quatre couleurs différentes ;
  • Soft-Green Pelouse qui marie trois couleurs de brins différentes.

Siplast a volontairement choisi des rendus variés afin que les maîtres d'ouvrage puissent choisir ce qui leur convient le mieux d'un point de vue esthétique, chaque gazon ayant une personnalité bien marquée.

A noter que Soft-Green Alpage est disponible sur stock en négoce, conditionné en rouleaux de 1 m de large pour faciliter sa manutention en toiture. Les deux autres tapis gazons sont proposés sur mesure, pour des chantiers d'environ 200 m² et plus. Ils sont fabriqués sur commande en largeur de 2 ou 4 m et en longueur pouvant aller jusqu'à 75 m. Chaque rouleau porte alors un numéro de lot, repris sur le plan de calepinage fourni à l'entreprise lors de la livraison afin de lui faciliter l'assemblage.


Dernière étape de finition, le lestage au sable. Il est indispensable de lester le gazon avec du sable. Ce dernier permet de stabiliser le revêtement contre les effets du vent (arrachement) et des variations de températures (stabilisation dimensionnelle). De plus, il contribue à la sécurité au feu de la toiture et offre à l'ensemble un rendu de surface engazonnée surprenant de réalité.

D'entretien facile, Soft-Green demande un nettoyage à l'aide d'un ramasse-feuilles à larges branches en plastique, la plupart des taches sur les brins d'herbe pouvant être enlevées avec de l'eau additionnée de savon.

Ce procédé fait l'objet d'un cahier des charges de pose (CCP) ayant fait l'objet d'une Enquête de Techniques Nouvelles de Socotec, document qui précise notamment le traitement des points de détail en périphérie de toiture, le raccordement aux évacuations d'eau pluviales, la résistance au vent, etc.

 

Demandez votre documentation
 

filter_list Sur le même sujet

Siplast lance Monarplan FM Blanc Laqué, la solution synthétique anti-âge !

Siplast lance Monarplan FM Blanc Laqué, la solution synthétique anti-âge !

La gamme Monarplan FM s'enrichit d'une nouvelle variante dont la version blanche est la pionnière : des membranes laquées pour prolonger leur durée de vie. Monarplan FM Blanc Laqué offre un surfaçage qui protège la membrane, facilite son entretien, renforce son esthétique et permet de conserver un SRI (Solar Reflective Index) optimal au fil du temps.
Le souffleur de ouate de cellulose LOXAM : l’allié d’une isolation renforcée

Le souffleur de ouate de cellulose LOXAM : l’allié d’une isolation renforcée

Conséquence de la RT 2012, le marché de l’isolation thermique en France connaît un véritable essor. Outre les procédés traditionnels, Loxam propose une solution technique pour répondre efficacement à la double problématique de l’isolation et du développement durable. Grâce au souffleur de ouate de cellulose, le leader européen de la location de matériel entend accompagner les professionnels, en leur apportant des solutions pertinentes, efficaces et simples d’utilisation.
A l’occasion de l’optimisation thermique du panneau EUROSOL® : lancement de l’opération exclusive ISOLOTO

A l’occasion de l’optimisation thermique du panneau EUROSOL® : lancement de l’opération exclusive ISOLOTO

Afin de répondre au plus près des règlementations, RECTICEL INSULATION optimise le coefficient de conductivité thermique de son panneau rigide en polyuréthane EUROSOL®, dédié à l’isolation des sols. Avec un nouveau lambda de 0,022 W/m.K, il peut atteindre une performance thermique R = 5,45 m².K/W pour une épaisseur de 120 mm. Afin de répondre au plus près des exigences règlementaires, la gamme s’élargit avec 13 niveaux d’épaisseur, de 20 à 120 mm. Pour exemple, une épaisseur de 20 mm permet d’obtenir un R = 0,75 m².K/W, recommandé pour l'isolation sur dalle ou sur local chauffé, ou inter-étage sous les planchers chauffants/rafraîchissants à eau basse température.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter