245 millions d’euros d’obligations vertes pour Neoen Vie des sociétés | 20.12.17

Partager sur :
Alors que Neoen poursuit son développement en Amérique latine, le producteur d’énergies renouvelables français vient tout juste de lever 245 millions d’euros sous forme d’obligations vertes (green bond). Une somme importante grâce à laquelle l’industriel compte bien étendre son activité en finançant de nouveaux projets solaires et éoliens à travers le monde entier.
Bonne nouvelle pour le producteur d’énergies renouvelables Neoen ! L’entreprise française a en effet annoncé ce mardi 19 avoir levé pas moins de 245 millions d’euros en obligations vertes.

Une opération rendue possible par le « mix très rassurant en terme de risque » des projets proposés par l’industriel, qui a su séduire la société d’investissement australienne AMP Capital.

Grâce à ce fonds, Neoen espère en effet financer 42 projets solaires et éoliens en Australie, en Amérique latine et en Europe pour un total d’1,6 gigawatts (GW). Avec un objectif précis : la mise en exploitation de la totalité de ces installations « dans l’année qui vient ».

« Nous nous concentrons sur les centrales de grandes tailles et proches de la parité réseau ou déjà à parité réseau », a indiqué Xavier Barbaro, PDG de Neoen.

Plus précisément, 70% des projets à venir porteront sur l’énergie solaire, tandis que les 30% restants concerneront l’éolien. Le dirigeant de l’entreprise précise par ailleurs que le producteur a lui-même fait « certifier (l’opération) comme green bond » par le cabinet Vigeo Eiris.

Pour rappel, le producteur indépendant n’en est pas à son coup d’essai, après avoir bénéficié, il y a deux ans déjà, d'une première émission de green bond pour près de 50 millions d’euros.

F.C (avec AFP)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un expert de la ventilation écologique récompensé - Batiweb

Un expert de la ventilation écologique récompensé

Le Prix de la Création d’entreprise 2010 de La Caravane des Entrepreneurs et de l’Essec – Entreprendre au féminin - a été remis mi-décembre à Green Wind. Pour cet expert de la ventilation écologique, les marchés de la ventilation double flux et du puits canadien sont promis à un bel avenir.
La formation des bureaux d’études face aux enjeux  de l’audit énergétique des bâtiments - Batiweb

La formation des bureaux d’études face aux enjeux de l’audit énergétique des bâtiments

Dans le cadre de la stratégie de rénovation des bâtiments existants, l’audit énergétique est l’outil pertinent pour permettre, à partir d’une analyse détaillée des données du bâtiment, de dresser une proposition chiffrée et argumentée de programmes d’économie d’énergie et amener le maître d'ouvrage à décider des investissements appropriés. L’ADEME forme depuis 2008 les bureaux d’études à la méthodologie de l’Audit et a confié en 2011 la diffusion du module : « Réaliser un audit énergétique de qualité dans le bâtiment » à 4 organismes de formation partenaires : ACD2, IPTIC, ITGA, SUNSQUARE. Le module est reconnu « action collective FAFIEC ». Il répond parfaitement aux besoins de formation du référent technique pour une entreprise souhaitant déposer un dossier à la qualification OPQIBI 1905, en vue d’obtenir la mention RGE.
HeidelbergCement investit dans Italcementi - Batiweb

HeidelbergCement investit dans Italcementi

S’ils étaient jusqu’ici concurrents au niveau mondial, HeidelbergCement et Italcementi, tous deux producteurs de ciment, devront désormais avancer main dans la main dans la conquête de nouveaux marchés. En effet, l’entreprise allemande a annoncé avoir racheté les parts d’Italmobiliare dans Italcementi. Une transaction avantageuse qui devrait offrir à l’acquéreur une visibilité mondiale.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter