26 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour le marché français du bricolage en 2017 Vie des sociétés | 23.05.18

Partager sur :
A l'instar de nombreux autres secteurs du BTP, le marché français du bricolage s'est particulièrement bien porté l'année dernière, comme en témoignent les indicateurs présentés par Unibal et la FMB. Les deux organismes révèlent en effet que le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 1,9% en 2017, totalisant 26 milliards d'euros. Les segments du bâtiment, tout particulièrement, affichent une hausse globale de 2,9%.
Le dynamisme du marché de l'immobilier en 2017 aura été particulièrement favorable à celui du bricolage ! La Fédération des magasins de bricolage (FMB) et l'Union nationale des industriels du bricolage, du jardinage et de l'aménagement du logement (Unibal) ont en effet présenté ce 23 mai le bilan annuel du secteur.

Verdict : avec une progression de 1,9%, le chiffre d'affaires global s'établit à 26 milliards d'euros, faisant du bricolage le premier marché pour l'équipement du foyer. Ainsi, la tendance amorcée en 2016 se poursuit, après une fragilisation qui s'est fait ressentir dès 2008.

« Nous ne pouvons que nous réjouir de ces résultats positifs dans un marché en pleine transformation », témoigne Jean-Eric Riche, président d'Unibal. « Nous devons continuer nos efforts pour accompagner les consommateurs dans leurs projets et convaincre ceux qui hésitent à se lancer. Pour cela, nous estimons que l'attractivité de l'offre demeure le vecteur de croissance essentiel. »

L'ensemble des secteurs au beau fixe

En outre, les Grandes surfaces de bricolage (GSB) ont, à elles seules, capté 77% des achats du marché. Le chauffage, tout particulièrement, brille par sa très grande forme, avec une croissance de 9,6%. Suivent, loin derrière, les revêtements (+3,4%), les bois et menuiseries (+3,1%) et la plomberie-salle de bains-cuisine (+3,0%). A l'inverse, l'électricité (-2,6%), la peinture-droguerie-colles (-2,4%) et la décoration (-0,7%) ont été mises à mal.

De son côté, le bâtiment profite également de la bonne santé du secteur, avec une progression globale de 2,9% l'année dernière. Le secteur de la cloison et isolation parvient à tirer les autres segments vers le haut (+5%), tandis que les matériaux, les poudres et agrégats et l'assainissement sont tous en baisse.

« Nous nous félicitons de ces bons résultats qui confirment la place essentielle des GSB sur leur marché, notamment comme principal partenaire des projets d'amélioration de la maison », note Frédéric Sambourg, président de la FMB. « Aujourd'hui, si nous avons beaucoup capitalisé sur le service, les conseils en point de vente et l'omnicanalité, un nouvel enjeu de taille se profile dans notre développement : celui de la proximité avec la conquête des centres-villes. »

Si aucun indicateur prévisionnel n'a été transmis pour 2018, Unibal et la FMB ont d'ores et déjà indiqué que l'indice « bricolage » avait légèrement baissé au cours du premier quadrimestre de l'année (-0,41%) en surfaces constantes. Toutes surfaces confondues, il tend à se stabiliser (-0,1%), laissant éventuellement entrevoir un léger recul de l'activité dans les mois à venir.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

L’Association française des industries des produits de construction (AIMCC) présentait ce 16 janvier les résultats de son enquête d’opinion portant sur la conjoncture du marché qu’elle représente. Ainsi, après une année 2017 dynamique, 2018 semble avoir confirmé la tendance. En revanche, la prudence est de mise pour 2019, avec des prévisions de croissance bien moindres. Tous les chiffres.
Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Le Groupe Saint-Gobain a fini 2017 en beauté ! À tel point que le quatrième trimestre a permis à l’industriel d’enregistrer une croissance de son activité à hauteur de 6,5%, permettant finalement au chiffre d’affaires annuel de progresser de 4,7% par rapport à 2016. Contrairement aux autres acteurs du secteur, le géant français s’attend à une nouvelle évolution de son résultat d’exploitation dans les douze mois à venir.
Le marché des matériaux de construction profite du beau temps pour se refaire une santé

Le marché des matériaux de construction profite du beau temps pour se refaire une santé

Le froid de l'Hiver aura enfin cédé sa place à un printemps particulièrement ensoleillé, pour le plus grand bien du marché des matériaux de construction ! D'après l'Unicem, en charge de recueillir les données du secteur, les livraisons de granulats et de BPE affichent une certaine progression au mois d'avril, aussi bien par rapport au trimestre précédent qu'au regard de l'année passée. De quoi espérer un regain d'activité par la suite ? Tendances et perspectives.
Matériels de BTP : quel bilan pour 2017 ?

Matériels de BTP : quel bilan pour 2017 ?

La Fédération des matériels de construction et de manutention (DLR) a publié ce jeudi 8 mars les bons résultats de son marché en 2017. Si le quatrième trimestre n’a pas réussi aux distributeurs, ces derniers ont quand même connu une croissance de 12% l’année dernière. Dans le même temps, les loueurs, de leur côté, ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 10%. Tour d'horizon des principaux indicateurs.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter