BTP : plus de 15 000 défaillances d'entreprises en 2013 Vie des sociétés | 17.01.14

Partager sur :
Le secteur de la construction accuse le coup en 2013 : 15 213 entreprises du bâtiment ont déposé le bilan, selon les chiffres publiés ce jeudi par Altares. Un chiffre en hausse de 2 % par rapport 2012, ce qui place l'année 2013 comme une année aussi mauvaise que 2009, en pleine crise. Les TPE et les PME sont encore les plus touchées par les dépôts de bilan.

« Si 2009 demeure le référentiel de crise pour beaucoup d’acteurs économiques B2B, 2013 pourrait bien devenir le marqueur pour nombre de décideurs B2C ! » commente Thierry Millon, responsable des études chez Altares. « Le fait est que 2013 a confirmé que les plaies de 2009 n’avaient pas cicatrisé. Le niveau des défaillances d’entreprises reste comparable à celui de 2009, et plusieurs régions et secteurs signent de nouveaux records de sinistralité ».

En effet, le seuil des 60 000 cessations de paiement pour les entreprises a été franchi en 2013 (+3 %) pour la première fois depuis 2009, qui en avait connu 62 300.

15 213 défaillances dans le bâtiment

La construction tente de résister en 2013 (+ 2 %, avec 17 649 redressements ou liquidations judiciaires, hors sauvegardes) mais la branche du bâtiment compte à lui seul 15 213 défaillances (+2%).

Les travaux publics (- 10 %) sont bien orientés tandis que le bâtiment hors travaux publics (+ 2 %) souffre dans plusieurs activités du second œuvre comme la plâtrerie (+ 8 % en 2013, + 12 % en T4 2013), la menuiserie bois et pvc (+ 10 % en 2013, + 21 % en T4 2013) ou encore les travaux de couverture par éléments (+ 14 % en 2013, + 36 % en T4 2013).

Enfin, les activités de bricolage et équipements du foyer ne sont pas épargnés. Ils accusent une augmentation de 10 % sur l’année 2013 (1 632) et 6 % sur les trois derniers mois.

C.T

© Olivier Le Moal – Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo

Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo

Longtemps en retard sur le BIM, la France tente aujourd’hui d’inverser la tendance, avec un marché en pleine expansion qui témoigne de l’intérêt porté par les acteurs du BTP à cette technologie innovante. Spécialiste du sujet, Autodesk développe de nombreuses solutions visant à accompagner la transition numérique du bâtiment. Le point, en exclusivité, avec Emmanuel Di Giacomo, responsable du développement des écosystèmes BIM en Europe pour Autodesk.
Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue

Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue

Optimiste quant à une croissance de son activité en 2016, Eiffage a vu ses estimations se confirmer avec la publication, le 22 février, de ses résultats annuels. Ainsi, si le chiffres d'affaires consolidé de l'entreprise n'augmente « que » de 0,7%, le résultat net part du Groupe, lui, s'établit à 416 millions d'euros, progressant ainsi de 33,3%. Une tendance qui ne devrait pas s'inverser en 2017, le carnet de commandes de travaux étant, lui aussi, en hausse.
Les Jeux Olympiques à Paris ? Une « excellente nouvelle » pour la Filière Béton !

Les Jeux Olympiques à Paris ? Une « excellente nouvelle » pour la Filière Béton !

Alors que l'organisation de l'édition 2024 des Jeux Olympiques se précise pour Paris, nombreux sont les professionnels du bâtiment à considérer l'événement comme un véritable challenge à relever. Parmi eux, Patrick Guiraud, représentant de la Filière Béton, a accepté de revenir, en exclusivité pour Batiweb, sur les grands enjeux que représente l'accueil de la compétition pour les acteurs français du BTP. Entretien.
Les poussières et le risque chimique au cœur de la Journée de la Prévention

Les poussières et le risque chimique au cœur de la Journée de la Prévention

Le 28 mars prochain sera une journée consacrée à la prévention dans le BTP. Cet événement, organisé par divers organismes du secteur, vise à sensibiliser tous les professionnels et à leur transmettre des conseils grâce auxquels ils pourront exercer leurs métiers sans risque. Cette année, une attention particulière sera portée sur les poussières et le risque chimique, dont les dangers, bien qu’invisibles, peuvent avoir de graves répercussions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter