Face au marché paralysé, la Fnaim émet des propositions Vie des sociétés | 09.12.13

Partager sur :
La Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) aborde son 67e congrès dans l’inquiétude face à une crise omniprésente qui paralyse le marché. Mais elle se veut constructive et met en avant des propositions concernant la Garantie universelle des loyers, les honoraires de location, ou encore la gestion des copropriétés via un extranet.

« Après une très forte baisse d’activité l’an dernier, 2013 a été dans la même lignée, le nombre de transactions n’a pas réaugmenté. Il y a une ambiance d’inquiétude, qui génère l’envie de se faire entendre plus fortement », a expliqué Jean-François Buet, qui préside cette rencontre annuelle, lundi et mardi. 

Alors que la loi Alur reviendra en commission à partir du 17 décembre, dans le cadre de sa seconde lecture à l’Assemblée, la Fnaim a engagé un dialogue avec le ministère du Logement.

« On peut encadrer les loyers, on peut mettre en place une garantie universelle, et on va la déterminer, je n’ai pas envie d’être critique sur le sujet, j’ai plutôt envie d’être constructif parce que nous avons des propositions, mais si un certain nombre de mesures apeurent les propriétaires, on n’arrivera pas à l’objectif souhaité »,
met en garde M. Buet.

La garantie universelle des loyers financée par une taxe

La Fnaim et son partenaire, l’assureur Galian, ont ainsi formulé des propositions concernant la Garantie universelle des loyers (Gul) qui doit entrer en vigueur d’ici le 1er janvier 2016 et ne doit plus être financée par une taxe, « une bonne nouvelle », ni « être obligatoire », affirme le patron de la Fnaim.

Parmi ses revendications, la Fnaim souhaite que le Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières, que prévoit de créer la loi Alur, ait une « vraie consistance et de vrais pouvoirs ».

Autre sujet d’importance : la fédération s’oppose fermement à ce que les locataires ne paient plus du tout d’honoraires de location aux agences immobilières, car le service qu’elles leur rendent doit être rémunéré, fait-il valoir.

La Fnaim propose aussi d’améliorer la gestion des copropriétés par la mise en place d’un service « extranet » où les copropriétaires trouveraient en ligne les comptes de leur immeuble, leurs comptes personnels, les décisions des assemblées générales, les règlements de copropriété...

L.P (AFP) 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La Fnaim met en garde contre les conséquences de la suppression de la taxe d’habitation

La Fnaim met en garde contre les conséquences de la suppression de la taxe d’habitation

C’était l’une des promesses d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, et pourtant, la suppression de la taxe d’habitation fait toujours autant polémique. En effet, alors qu’elle organisait son Congrès de l’immobilier les 11 et 12 décembre derniers, la Fnaim a fait part de ses inquiétudes quant aux répercussions que cette mesure pourrait avoir sur les taxes foncières. Explications.
La FNAIM assigne « De Particulier à Particulier » en justice

La FNAIM assigne « De Particulier à Particulier » en justice

Dans un communiqué daté du 13 juin 2019, la Fnaim a annoncé assigner « De Particulier à Particulier » en justice. Elle accuse la société de « dénigrer » et d’exercer de manière illicite la profession d’agent immobilier. La décision fait suite au lancement, par PAP, d’un nouveau service de coaching pour les particuliers et aux propos tenus par sa présidente, Corinne Jolly à cette occasion. Sur franceinfo, elle avait déclaré, sur le ton de la plaisanterie, vouloir « la mort » des agences.
Resolving accompagne Rabot Dutilleul dans la digitalisation de ses chantiers

Resolving accompagne Rabot Dutilleul dans la digitalisation de ses chantiers

Rabot Dutilleul et Resolving ont annoncé, en janvier dernier, la signature d’une convention de partenariat en faveur de la digitalisation des métiers de la construction. L’initiative va notamment permettre aux deux partenaires de développer des solutions toujours plus collaboratives et innovantes. Pour Rabot Dutilleul, il s’agira de poursuivre sa mutation numérique et de proposer à ses clients, une offre « toujours plus globale et pertinente ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter