L'Etat français cède sa part du capital d'Engie Vie des sociétés | 06.09.17

Partager sur :
Visiblement, tous les moyens sont bons pour faire des économies ! Bien loin du scandale de la baisse des APL, qui lui permettrait d'épargner 97,5 millions d'euros par mois, l'Etat a annoncé ce mardi 5 septembre vouloir céder 99,9 millions d'actions détenues au sein du capital d'Engie. La séparation entre le groupe énergétique et le gouvernement se poursuit donc, après la cession par l'Etat de 4,1% du capital de la société en janvier dernier.
Le divorce semble avoir été consommé entre l'Etat et Engie ! Après avoir cédé 4,1% du capital du fournisseur de gaz et d'électricité au début de l'année, La France ne détenait plus que 28,7% des parts de la société. Un pourcentage qui devrait encore baisser !

En effet, l'Etat a fait savoir mardi 5 qu'il était prêt à céder 99,9 millions d'actions du groupe énergétique, soit de nouveau 4,1% de son capital. Une information confirmée par Engie, qui « s'est engagé à acquérir, concomitamment au placement institutionnel accéléré et sous réservé de sa réalisation, 11,1 millions de ses propres titres (soit 0,46% du capital d'Engie). »

« L'acquisition de ses propres titres par Engie se fera au prix par action qui résultera de la procédure de placement institutionnel accéléré mise en œuvre par l'Etat », détaille le groupe énergétique.

L'Agence des participations de l'Etat (APE) a cependant précisé que la France continuera « d'accompagner le groupe dans son plan de transformation stratégique ».

F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le groupe Batiweb en plein développement accueille Omnes Capital dans son actionnariat

Le groupe Batiweb en plein développement accueille Omnes Capital dans son actionnariat

Le groupe Batiweb, éditeur de batiweb.com et dirigé par Nicolas Ricart, fait entrer dans son capital le fonds d’investissement Omnes Capital. Celui-ci remplace Ardian, qui cède ses parts de la société. Cette opération est l’occasion pour le groupe Batiweb d’accélérer son développement, notamment sur le marché en croissance de la mise en relation digitale entre les artisans du bâtiment et les particuliers porteurs de projet de rénovation. À cette occasion, le groupe Batiweb a fait l’acquisition d’Habitat-Trade, éditeur d’easydevis.com.
Un ultime vote au Sénat signe l’adoption définitive de la loi Elan

Un ultime vote au Sénat signe l’adoption définitive de la loi Elan

C’en est fini des débats autour de la loi Elan ! Cette dernière a en effet été définitivement adoptée par les sénateurs ce mardi 16 octobre, à 201 voix pour et 127 contre. Une belle victoire pour le nouveau ministre de la Ville et du Logement Julien Denormandie, qui défendait corps et âme depuis plus d’un an cette « réforme en profondeur de la politique du logement en France ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter