L’immobilier ancien toujours au mieux de sa forme Vie des sociétés | 09.10.18

Partager sur :
L’immobilier ancien ne manque décidément pas de dynamisme ! Plusieurs acteurs du secteur ont récemment partagé leurs résultats trimestriels attestant de la bonne forme du marché. Les volumes de transaction sont en effet en hausse, de même que les prix. La région parisienne semble cependant connaître un certain ralentissement. Les détails.
Si le marché du neuf est mis à mal depuis le début d’année, tout va pour le mieux pour l’immobilier ancien ! En témoignent les derniers bilans trimestriels partagés par divers acteurs du secteur.

Avec 850 agences, Century 21 estime que 2018 pourrait être une année « record en termes de volumes ventes », l’activité étant notamment portée par les taux d’intérêt particulièrement bas. De fait, les commercialisations de logements ont progressé de 1,3% au troisième trimestre, par rapport à la même période l’année dernière.

Au sein du groupe Nexity, dont fait partie Century 21, Guy Hoquet affiche également une activité en nette croissance. Les 500 agences du réseau, bien que n’étant pas toutes aussi vigoureuses, ont vu leurs ventes bondir de 5,8%. « Il ne faudrait pas attendre de lendemains meilleurs », prévient cependant l’acteur immobilier.

Du côté de Laforêt, les commercialisations de biens n’ont augmenté que de 0,4% depuis le début de l’année. « Le volume de transactions laisse (…) penser que l’année 2018 devrait se hisser au deuxième rang des années les plus prolifiques », nuance néanmoins Yann Jéhanno, président du réseau.

Les trois sociétés sont toutefois unanimes : les prix ont bien progressé, à raison de 2,4% chez Guy Hoquet et 2,6% chez Century 21, sur le trimestre. Sur neuf mois, ils ont également crû de 2,6%, d’après Laforêt. Seule ombre au tableau : les filiales du groupe Nexity font état d’une baisse des ventes en région parisienne, soit -5% au troisième trimestre.

F.C (avec AFP)

Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bilan 2016 : l’immobilier ancien affiche des résultats exceptionnels

Bilan 2016 : l’immobilier ancien affiche des résultats exceptionnels

2016 fera-t-elle encore mieux que 2012 en terme de ventes sur le marché de l’immobilier ancien ? Possible, à en croire les professionnels du secteur. Il y a quatre ans, 834 000 transactions avaient été effectuées – un niveau spectaculaire jamais atteint… jusqu’à maintenant ! En effet, bien que les chiffres officiels de l’Insee et Notaires de France n’aient pas encore été communiqués, les économistes estiment à 840 000 le nombre de ventes de logements anciens en 2016.
Conjoncture : l'immobilier repart partout sauf à Paris

Conjoncture : l'immobilier repart partout sauf à Paris

Après une chute de 25% en 2012, le nombre de transactions progresse sur les six premiers mois de l'année, annonce le dernier baromètre de Century 21. Encouragé par une baisse des prix contenue à -2,6 % sur douze mois et soutenu par des taux d’intérêt historiquement bas, le marché fait l’objet d’un regain d’activité de +6,6 %.
Taux d’intérêts au plus bas, l’immobilier ancien décolle !

Taux d’intérêts au plus bas, l’immobilier ancien décolle !

Cela n’était pas arrivé depuis février 2012. Après une période particulièrement incertaine durant laquelle le volume des ventes d’immobilier ancien n’a cessé de faire le yo-yo, l’organisme Notaires de France estime à 839 000 le nombre de transactions réalisées en un an, soit une hausse de 15%. Un bilan positif qui doit beaucoup aux taux d’intérêt historiquement bas enregistrés par le secteur. Le point sur la conjoncture immobilière actuelle.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter