L’industriel Alphacan se transforme et économise 247 tonnes de CO2 par an Vie des sociétés | 30.04.19

Partager sur :
Le fabricant de profilés PVC Alphacan, a modernisé son site de production de la Sarthe afin de mieux maîtriser ses dépenses énergétiques. En association avec deux organismes spécialisés dans l’accompagnement vers la transition énergétique, l’industriel a pu apporter des changements dans sa ligne de production en 9 mois. Bilan de l’opération : 28 000€ d’économies de fioul et 44 000€ d’électricité par an.

« Un investissement minime pour des résultats significatifs », résume l’industriel Alphacan au sujet des récentes adaptations de son système de production de profilés PVC, à Sablé-sur-Sarthe, dans le département de la Sarthe. Partant du constat que 21% de la consommation énergétique française émanent de l’industrie, le groupe, qui traite 20 000 tonnes de PVC par an, a décidé d’agir.

Accompagnée par CN Solutions (entreprise de solutions pour l’efficacité énergétique du groupe Engie) et par l’association ORACE (centre de ressources de l’énergie basé à Cholet), cette opération a été prise en charge à 100% par l’activation d’un contrat de performance énergétique de 5 ans, dans le cadre d’un montage financier CEE.

 

Trois actions concrètes

 

« L’intervention s’est concrétisée par la suppression de la consommation de fioul utilisée pour le chauffage et par l’optimisation thermique des ateliers, dont les installations au rendement énergétique non optimisé étaient sources de déperditions de chaleur », communique le groupe.

Concrètement, trois opérations ont été effectuées : l’intégration d’une régulation intelligente sur les installations frigorifiques et d’une récupération de chaleur, l’augmentation de la capacité de production frigorifique en adéquation avec l’échelle de l’usine (remplacement de groupes froid) et instauration d’une supervision énergétique permettant de détecter les vrais potentiels d’économies d’énergie.

Il en a résulté une baisse de 40% (700 MW) de la consommation d’électricité et « une économie de 28 000 € sur le fioul lourd soit une réduction de l’empreinte carbone de 184 tonnes de CO2 par an et de 44 000 € par an sur la consommation électrique soit une réduction de l’empreinte carbone de 63 tonnes de CO2 par an, ce qui représente au total 247 tonnes de CO2 par an ».

 

Une modernisation de l’installation

 

Les modifications effectuées ont permis à l’industriel de « moderniser ses lignes de production mais aussi de prendre une longueur d’avance pour mieux répondre aux attentes du marché et préparer l’usine du futur ». Pour Mathias Welschbillig, directeur général de CN Solutions, « l’efficacité énergétique est rentable, la preuve avec les gains réalisés en matière de consommation électrique et de fioul sur site. L’industrie est dans le viseur des secteurs les plus énergivores, passer à l’action est une nécessité absolue pour lutter contre le réchauffement climatique et amorcer la maîtrise de nos ressources ; c’est le maître mot pour investir dans un avenir énergétique durable ».

Les adaptations opérées au site de production de Sablé-sur-Sarthe devraient en amorcer d’autres puisque « de futures actions dans la continuité du travail engagé » sont d’ores et déjà en préparation. En attendant, les nouvelles installations ont fait l’objet d’une présentation auprès des entreprises de la région, lors d’une journée de visite, la semaine dernière pour « favoriser les échanges entre référents énergie et développer un réseau autour de l’efficacité énergétique ».

 

L. C.

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Le Président Emmanuel Macron a réuni hier après-midi, mercredi 24 octobre, une trentaine de dirigeants d’entreprises, parmi lesquels les dirigeants d’EDF, Engie, Total, Orano, Vinci, Saint-Gobain ou Veolia, mais aussi des organismes de recherche comme le CNRS ou l’INRA, pour une « séance de travail » en prévision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devrait être annoncée à la mi-novembre.
Bosch vise la neutralité carbone dès 2020

Bosch vise la neutralité carbone dès 2020

Bosch a annoncé ce jeudi 9 mai son ambition de devenir la première entreprise industrielle à atteindre la neutralité carbone. Le groupe estime pouvoir atteindre cet objectif dès l’année prochaine. Il prévoit également d’investir 2 milliards d’euros en 10 ans pour participer à la transition énergétique.
Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Naturelle, efficace et facile à poser, l’isolation chanvre se fait peu à peu sa place sur le marché du BTP français. Pour le plus grand plaisir de Biofib’, qui ne manque pas d’arguments pour vanter les mérites de ses solutions végétales. Multi-certifiées, celles-ci ont déjà séduit nombre de maîtres d’ouvrage, qui peuvent aujourd’hui pleinement observer les bienfaits de cette technique en adéquation avec les objectifs de la loi de transition énergétique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter