Le 4e appel à projets « 10 000 logements HLM accompagnés » est lancé ! Vie des sociétés | 20.07.18

Partager sur :
Le 4e appel à projets « 10 000 logements HLM accompagnés » est lancé !
L’Union sociale pour l’habitat et le Ministère de la Cohésion des territoires ont lancé, le 19 juillet dernier, un quatrième appel à projets « 10 000 logements HLM accompagnés ». Les organismes HLM peuvent déposer leurs projets jusqu’au 5 octobre 2018. Pour rappel, le programme vise à faciliter l’accès et le maintien dans le logement de ménages cumulant des difficultés économiques et sociales.
L’appel à projets « 100 000 logements HLM accompagnés » s’inscrit dans les objectifs du plan gouvernemental « Logement d’abord » qui rappelons-le a pour ambition de diminuer de manière significative le nombre de personnes sans domicile d’ici 2022. 24 territoires se sont engagés pour une mise en œuvre du plan tandis que 60 mesures ont été définies dans la feuille de route de l’Etat.

Parmi les solutions pérennes de retour au logement, le plan priorise le développement de l’offre de logements abordables : financement de 40 000 logements très sociaux (PLAI) par an, création sur 5 ans de 40 000 places en intermédiation locative par la mobilisation du parc privé et de 10 000 places en pension de famille pour les personnes isolées en situation de grande précarité.

De nouveaux changements pour cet appel à projets ?

Depuis son lancement, l’appel à projets a permis de soutenir près de 150 projets représentant quelques 6000 logements HLM. Rappelons qu’il vise à faciliter l’accès et le maintien dans le logement de ménages cumulant des difficultés économiques et sociales

Parmi les thèmes traités, on trouve :

• Les difficultés de maintien dans le logement de ménages menacés d’expulsions,
• L’accompagnement social global de ménages en difficulté,
• La mise en place d’équipes mobiles pour répondre aux besoins des locataires en souffrance psychique.

Le programme a permis de trouver des solutions en accès et en maintien pour des personnes en grande difficulté, de lancer de nouvelles démarches, et de faire évoluer les pratiques entre les bailleurs et les associations.

Concernant ce 4e appel à projets, le thème traité sont les actions d’accompagnement en faveur des personnes autistes conformément à l’un des mesures inscrites dans le quatrième plan autisme.

Les organismes ont jusqu’au 5 octobre 2018 pour déposer leurs projets.

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, souligne que « l’accompagnement social est (…) la condition clé de la fluidité de l’hébergement vers le logement. »

Le Président de l’Union sociale pour l’habitat, Jean-Louis Dumont, déclare qu’ « avec la précarisation d’une part croissante de la population, les difficultés que rencontre le secteur associatif, le logement social est trop souvent le dernier rempart avant l’exclusion. »

R.P
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »

Dans le cadre du Grand débat national, l’Union Sociale pour l’Habitat présente « Les Hlm, une chance pour la France ». Le document revient sur le rôle des organismes de logements sociaux et démêle le vrai du faux. Le logement social est « le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ». Le défendre, c’est penser « à son avenir », estime le mouvement Hlm.
La filière Terre Cuite toujours engagée auprès de la Fondation Abbé Pierre

La filière Terre Cuite toujours engagée auprès de la Fondation Abbé Pierre

Dans le cadre du programme « Toits d’Abord » de la Fondation Abbé Pierre, la filière Terre Cuite a fourni gracieusement plus 40 000 tuiles et briques pour la construction de la Pension de famille Cœur d’Hérault. Inaugurée le 19 octobre à Lodève, la pension propose 24 studios pour des personnes isolées à faibles ressources et deux appartements pour des victimes de violences intrafamiliales.
Des charges toujours plus pesantes dans le budget logement des Franciliens

Des charges toujours plus pesantes dans le budget logement des Franciliens

S’appuyant sur les enquêtes Logement de l’Insee, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France a récemment publié sa propre étude relative aux charges dont doivent s’acquitter les locataires du parc social francilien. Le document révèle que les dépenses liées, entre autres, à l’eau ou à l’énergie ont largement augmenté au cours des 25 dernières années, au point d'atteindre aujourd'hui le montant moyen de 261 €/mois. Décryptage.
Les Français gardent le goût de la propriété (Insee)

Les Français gardent le goût de la propriété (Insee)

Entre 2002 et 2006 on a compté en France un tiers d'acquéreurs de plus qu'au cours des années 1980, confirmant l'attrait pour la propriété dans notre pays. Mais les plus modestes ont de plus en plus de difficultés pour acquérir un logement, selon une étude de l'Insee publiée ce mercredi.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter