Les défaillances d’entreprises en baisse dans le secteur du BTP Vie des sociétés | 25.10.17

Partager sur :
Les défaillances d’entreprises en baisse dans le secteur du BTP
Un vent de renouveau souffle sur le secteur de la construction ! Alors que la FFB et la Capeb s’accordent à dire que la reprise de l’activité se solidifie au fil des mois, Altares, spécialiste de la Data Economy, vient tout juste de publier un rapport portant sur les défaillances et sauvegardes d’entreprises au troisième trimestre. Bonne nouvelle : le secteur du BTP, qui avait été mis à mal par la crise économique de 2008, se porte de mieux en mieux. Les détails.
En avril dernier déjà, la Coface (Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur) estimait que les défaillances d’entreprises devraient baisser de 7,7% en 2017. Une tendance aujourd’hui confirmée par Altares, spécialiste de la data economy.

En effet, la société a recensé 10 830 défaillances d’entreprises (tous secteurs confondus) au troisième trimestre 2017, faisant de cette période la meilleure depuis 10 ans.

« Cet été, le nombre trimestriel de défaillances d’entreprises est tombé sous le seuil des 11 000 pour la première fois en dix ans. Cette meilleure résistance des entreprises permet de ramener le nombre d’emplois menacés par les procédures judiciaires à 33 800 ; il y a seulement 3 ans nous en comptions 22 000 de plus », résume Thierry Million, directeur des études d’Altares.

« En données glissées sur douze mois, septembre signe la 34e baisse mensuelle consécutive du nombre de défaillances d’entreprises, exception faite de trois mois en 2015, où la hausse était de seulement l’épaisseur du trait », ajoute-t-il.

La crise, juste un mauvais souvenir ?

Profitant d’une conjoncture particulièrement favorable, le secteur de la construction tire lui aussi profit de la baisse des défaillances d’entreprises, avec -10,9% de procédures enregistrées au troisième trimestre 2017 par rapport à la même période un an plus tôt.

Le gros œuvre (-11%), et tout particulièrement la construction de maisons individuelles (-22%), contribue très largement à ce bon résultat. Le second œuvre enregistre, de son côté, une baisse des défaillances de -8%. Ce taux grimpe à -11% dans les travaux publics.

Sur les 9 premiers mois de l’année, Altares a recensé 10 445 défaillances d’entreprises dans le secteur de la construction, à raison de 8 893 dans le bâtiment et 1 552 pour l’immobilier. Si ce chiffre reste encore trop élevé, le nombre de procédures est en baisse (-12,8% sur le premier semestre 2017, par rapport à l’an passé).

Tous secteurs confondus, la quasi-totalité des entreprises sont moins victimes de défaillances, et ce quelle que soit la tranche d’effectif observée. Seules les sociétés de 3 à 5 salariés et de 20 à 49 employés ont vu leur nombre de procédures augmenter entre le troisième trimestre 2016 et la même période cette année, à raison de +0,2% et +3,7%.

« À la fin de l’année, notre pays comptera environ 54 000 défaillances », estime Thierry Million. « On peut se féliciter que [ce nombre] exprime un recul sensible des dépôts de bilan, mais on peut aussi regretter qu’il soit encore deux fois supérieur à celui de notre voisin et partenaire Allemand », nuance-t-il toutefois.

« Oui, la reprise économique est vraiment là, mais pour encore trop d’acteurs, financièrement, la crise couve toujours ! », conclut-il.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Légère inflexion du climat des affaires pour l’industrie du bâtiment

Légère inflexion du climat des affaires pour l’industrie du bâtiment

Début d’année mitigé pour le marché du bâtiment ! D’après l’Insee, le climat des affaires en France, tous secteur confondus, a affiché un léger recul en février, parvenant malgré tout à se maintenir à un niveau élevé. Le BTP ne fait malheureusement pas exception, avec un indicateur synthétique en baisse pour le deuxième mois consécutif.
Construction neuve : une progression qui se confirme !

Construction neuve : une progression qui se confirme !

Fin septembre, alors que le dernier bilan du ministère du Logement confirmait la reprise d’activité du secteur de la construction, Emmanuelle Cosse jouait la carte de la prudence, arguant que les résultats annoncés étaient « toujours nettement inférieurs à ceux de 2011-2012 ». Or, bien que l’année ne soit pas encore terminée, les derniers chiffres relatifs à la construction de logements à fin octobre témoignent d’une nouvelle progression.
Conjoncture bâtiment : « grosse inquiétude » de la FFB concernant le logement neuf

Conjoncture bâtiment : « grosse inquiétude » de la FFB concernant le logement neuf

C’est sans grand étonnement que la Fédération française du bâtiment (FFB) présentait ce 19 mars le point conjoncture relatif au secteur de la construction. De fait, les prévisions de l’organisme semblent s’être réalisées : bien que le niveau d’activité des professionnels se maintienne à un niveau élevé, les indicateurs du marché du logement neuf sont plutôt inquiétants quant aux mois à venir. Le bilan.
L’artisanat du bâtiment poursuit sa dynamique positive

L’artisanat du bâtiment poursuit sa dynamique positive

L’activité des entreprises artisanales du bâtiment s’est consolidée au 3e trimestre 2016 et a même enregistré une progression globale de 2%, a annoncé la Capeb. L’amélioration de la construction neuve s’accélère (+ 3%) et porte cette dynamique. Dans ce contexte les besoins en trésorerie s’améliorent et les carnets de commande s’étoffent. Mais si les perspectives sont bonnes, l’emploi est toujours menacé et continue de baisser (- 0,2% sur un an).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter