Les Promoteurs du Grand Paris crée une SAS pour répondre à des appels d’offres « d’envergure » Vie des sociétés | 02.07.18

Partager sur :
Les Promoteurs du Grand Paris crée une SAS pour répondre à des appels d’offres « d’envergure »
6 acteurs indépendants de l’immobilier francilien, réunis au sein de l’association « Les Promoteurs du Grand Paris », annoncent le lancement d’une SAS pour répondre collectivement à des appels d’offres d’envergure. Sont notamment visés des concours tels que « Inventons la Métropole du Grand Paris 2 ». Multidisciplinaire, le groupement s’intéressera à tout type d’opération immobilière : logements, bureaux, commerces, activités, etc.
L’association *Les Promoteurs du Grand Paris est née de la volonté de 6 PME indépendantes et franciliennes, de constituer une offre immobilière multiproduits et d’apporter une réponse globale à tout projet d’aménagement.

Fin juin, les partenaires, spécialistes de la région Ile-de-France, ont lancé une SAS destinée à répondre au nom du groupement à des appels d’offres portant sur des macro-lots.

L’objectif est de montrer que la taille de l’entreprise n’est pas le seul critère permanent pour juger de la qualité d’un promoteur et de sa solidité financière.

L’une des forces du groupement est de compter sur une équipe multidisciplinaire donc l’expertise permettra de réaliser « tout type d’opération immobilière » : logements, bureaux, commerces, activités, etc.

Philippe Jarlot, président des Promoteurs du Grand Paris, précise : « En nous regroupant ainsi, nous mettons en avant notre capacité à nous adapter à différentes typologies de projets, du fait de notre complémentarité et notre connaissance du territoire francilien. Nous sommes en mesure d’offrir une grande diversité dans le bâti ».

Des projets d’envergure

La stratégie du nouveau groupement est de se positionner sur les macro-lots dépassant les 15 000 m2. « A l’horizon 2021, les grands projets d’aménagements urbains devraient représenter plus de la moitié des opérations franciliennes de Promoteurs du Grand Paris », indique Marc Gédoux, son Vice-Président.

Pour illustrer cette volonté, l'organisme prévoit de répondre à plusieurs projets d’«Inventons la Métropole du Grand Paris 2 » parmi lesquels la transformation du site de l’ancienne école d’architecture de Nanterre, désaffectée depuis 2003, à l’architecture « proliférante » et métallique des années 1970.

Chacun des 6 membres du groupement est impliqué dans la SAS. Depuis 6 mois déjà, une équipe noue des contacts avec les aménageurs et fait un travail de veille sur les concours.

Des référents ont été nommés sur chaque secteur du territoire francilien, en fonction de leur connaissance des marchés et des liens tissés au fil des années avec les aménageurs et maîtres d’ouvrages.

*Les 6 membres fondateurs sont : Bécarré Elysées, Bricqueville, Cibex, MDH Promotion, Paris Ouest Promotion et Pierre Etoile 

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

A l'origine du mal, le logement apportera la solution

A l'origine du mal, le logement apportera la solution

Les mises en chantiers de logements aux Etats-Unis et les permis de construire accordés dans le pays ont fortement rebondi en novembre selon le département du Commerce à Washington. Pour soigner le mal par le mal, il faut que les mises en chantier repartent à la hausse pour résorber progressivement la crise économique mondiale, dont l'origine est précisément la crise des subprimes aux USA.
Logement : pas de phénomène spéculatif dû au Grand Paris Express

Logement : pas de phénomène spéculatif dû au Grand Paris Express

Étudier l’impact du Grand Paris Express sur le marché immobilier : tel était l’objectif du partenariat mis en place par la Chambre des notaires de la capitale et la Société du Grand Paris (SGP), signé en juillet dernier. Dans la continuité de cette démarche, Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, a annoncé ce dimanche qu’aucun phénomène spéculatif ne devrait apparaître autour des 68 nouvelles gares desservies par le réseau. Tous les détails.
L'immobilier d’entreprise en Île-de-France se porte bien

L'immobilier d’entreprise en Île-de-France se porte bien

L'immobilier d'entreprise en Île-de-France attire toujours autant les investisseurs, selon le groupe Knight Frank, conseil international en décisions immobilières. D'après son bilan 2015, le second semestre a balayé les incertitudes du début d'année, la location et l'achat de bureaux et commerces affichant de très bons résultats. De quoi ouvrir de belles perspectives sur 2016.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter