Maisons France Confort tente de résister à une conjoncture déprimée Vie des sociétés | 27.08.14

Partager sur :
Au second trimestre, Maisons France Confort a enregistré une nouvelle baisse de son activité, toutefois atténuée par des acquisitions. Le leader français de la construction de maisons individuelles fait face comme beaucoup d'autres acteurs du secteur à une conjoncture déprimée de la construction et de la vente de logements neufs. Explications.

Dans son dernier communiqué de presse, le groupe Maisons France Confort affirme maintenir « une bonne résistance dans un marché difficile », et afficher un niveau d'activité « conforme avec les objectifs annoncés par le groupe ».

Le chiffre d'affaires du second trimestre s'établit ainsi à 139,1 millions d'euros contre 141 millions d'euros l'année dernière à la même période, soit un recul de -1,3 %. Sur le semestre, le chiffre d'affaires se maintient à 263, 4 millions d'euros soit une baisse de 1,1 %.

A périmètre constant, sans prendre en compte les deux acquisitions de Bermax Construction en janvier et de Maine Construction en avril, l'activité est en recul de 3,6 %. Selon le groupe, le recul est consécutif à la « baisse des prises de commandes 2013 ».

Baisse des prises de commandes sauf en rénovation

Les prises de commandes à fin juin 2014 s’élèvent à 2 762 ventes et représentent un chiffre d’affaires de 304,4 millions d'euros HT, en repli de 2,8% en nombre et de 1,2% en valeur. A périmètre constant, les ventes sont en retrait de 5,5% en nombre et de 4,6% en valeur.

En revanche, l'activité rénovation poursuit sa montée en puissance à fin juin avec des prises de commandes qui s’élèvent à 5 millions d'euros. Le groupe peut donc confirmer son objectif annuel pour ce relais de croissance.

« Dans un environnement économique toujours difficile et dans un contexte où le marché immobilier reste compliqué, une amélioration pourrait provenir des mesures que le gouvernement semble vouloir mettre en place afin de relancer la construction », explique le groupe, évoquant la révision du barème PTZ+ avec un effort particulier sur les zones peu ou pas tendues (75% du CA de Maisons France Confort).

Une conjoncture déprimée

Selon les dernières statistiques de l'Union des Maisons Françaises (UMF) publiée en juin 2014*, le nombre de ventes brutes de maisons individuelles est en baisse de 9 % par rapport au mois de juin 2013.

Sur les douze derniers mois, les ventes brutes de maisons individuelles en diffus s'élèveraient à environ 108 600 unités et seraient en baisse d'environ 8 % par rapport aux douze mois précédents.

Sur le second trimestre 2014, le nombre de ventes de maisons individuelles est en légère baisse de 5 % environ par rapport au second trimestre de l'année 2013.

Objectifs maintenus en 2014

Dans ce contexte, l'entreprise table sur un chiffre d’affaires en repli de 5% en 2014, à taux d’annulation constant avec une rentabilité qui restera « satisfaisante ».

A cette production s’ajouteront les activités liées à la rénovation et à la croissance externe. De plus, Maisons France Confort « entend continuer à accroître ses parts de marché et poursuivre sa diversification afin de renouer avec la croissance dès 2015 ».

* Cet indicateur est calculé à partir des ventes brutes en maisons individuelles diffus d’un échantillon de 302 constructeurs de maisons individuelles, pondéré pour être représentatif de la structure de l’offre par région et par taille constructeur (nombre de ventes annuelles).

Claire Thibault

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

2018, une année exceptionnelle pour le marché français des portes d’entrée

2018, une année exceptionnelle pour le marché français des portes d’entrée

Le marché français des portes d’entrée de maison devrait enregistrer cette année un volume de ventes record. Dans une étude TBC Innovations, les professionnels du secteur viennent confirmer une année 2018 « positive » avec des projections atteignant les 520 000 portes de maison. « Du jamais vu depuis plus de dix ans ». Quelles sont les dernières tendances ? Tous les détails.
Maisons France Confort veut croire au rebond de son activité en 2016

Maisons France Confort veut croire au rebond de son activité en 2016

Le leader français de la construction de maisons individuelles Maisons France Confort, a vu son bénéfice net reculer de près de 22 % en 2015. L'année dernière, le groupe a dégagé un résultat net de 8,7 millions d'euros, contre 11,1 millions en 2014, en raison de la forte concurrence dans le secteur. Il espère cependant un rebond de ses activités cette année. Détails.
Un retour à une meilleure santé pour la maison individuelle

Un retour à une meilleure santé pour la maison individuelle

Patrick Vandromme, président de LCA-FFB et le délégué général Dominique Duperret, ont présenté les résultats de 2017 pour le marché du neuf et plus précisément celui de la maison individuelle. Et ces résultats sont plutôt encourageants, confirmant l’embellie déjà notée par ailleurs dans le bâtiment.
Les maisons individuelles mises en péril par la suppression de nombreuses aides

Les maisons individuelles mises en péril par la suppression de nombreuses aides

Après la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) et la FFB (Fédération française du bâtiment), c’est plus récemment la FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles) qui a tiré la sonnette d'alarme suite à certaines décisions gouvernementales récentes. Plus spécifiquement, l’organisme redoute une baisse des constructions de maisons du fait de la suppression de plusieurs dispositifs d'aide. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter