Nouveau président pour le SNBPE !

Vie des sociétés | 11.12.17
Partager sur :
Nouveau président pour le SNBPE !  - Batiweb
Réuni en assemblée générale le 6 décembre dernier, le Syndicat National du Béton Prêt à l’Emploi (SNBPE) a nommé son nouveau président. Il s’agit de Jean-Marc Goldberg, directeur général Lafarge Bétons France. Il succède à Alain Plantier, élu à la présidence de l’Union national des producteurs de granulats (UNPG).
Le nouveau président du SNBPE, Jean-Marc Goldberg ne devrait avoir aucun mal à défendre les valeurs du syndicat. Titulaire d’un PHD en géologie, pétrologie et géochimie de l’Université de Montpellier, il a fait des matériaux de construction, sa spécialité.

En 1998, il rejoint Lafarge comme ingénieur qualité bétons et granulats, un secteur d’activités dans lequel il occupera différentes fonctions. Il sera notamment nommé directeur de l’agence bétons Provence en 1996.

Deux ans plus tard, il prend la direction de l’agence bétons Bretagne, puis en 2003, il devient directeur général de Lafarge Granulats Ouest, avant d'intégrer, en janvier 2009, le centre de recherche mondial du groupe Lafarge à l’Isle d’Abeau (Isère) en tant que directeur recherche & développement bétons et granulats.

En 2013, il est nommé directeur général béton pour la France. Depuis septembre 2017, il a aussi la responsabilité de la région Sud pour les activités granulats et bétons.

Deux axes de développement prioritaires

A la suite de son élection, Jean-Marc Goldberg a présenté les priorités qu’il souhaite donner au SNPBPE, à savoir :

• faire reconnaître les qualités techniques, économiques, sociales et environnementales du béton prêt à l’emploi,
• communiquer davantage sur l’utilisation plus importante des granulats recyclés dans le béton et souligner la place que peut prendre la profession dans l’économie circulaire.

« Nous devrons convaincre que le béton est le matériau recyclable indéfiniment de toutes les solutions constructives, qu’elles soient horizontales ou verticales » a conclu le nouveau président.

R.C
Photo de une : ©Côme Bardon
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

La biodiversité ordinaire de retour dans les carrières - Batiweb

La biodiversité ordinaire de retour dans les carrières

Favoriser le développement de semences et d’espèces locales dans les carrières rendues à la nature, tel est l’objectif d’une convention signée récemment entre l’UNPG et la Fédération des Conservatoires botaniques nationaux. Parce que les variétés ordinaires ont aussi leur rôle à jouer dans la grande chaîne de la biodiversité locale.
11,3 millions de tonnes de granulats transportés par le fret ferroviaire en 2015 - Batiweb

11,3 millions de tonnes de granulats transportés par le fret ferroviaire en 2015

L’Union nationale des producteurs de granulats a participé ce mardi à la journée « Le Fret Ferroviaire et les OFP – 2 ans après la réforme », organisée par les opérateurs Ferroviaires de Proximité (OFP). L’événement a permis de réfléchir et d’échanger sur la valorisation des atouts du fret ferroviaire dans le nouveau cadre issu de la réforme française et du « 4e paquet » européen.
La production de granulats devrait augmenter de 2% en 2017 - Batiweb

La production de granulats devrait augmenter de 2% en 2017

Les producteurs français de granulats semblent enfin voir le bout du tunnel ! Après avoir observé une légère reprise de son activité en 2016 (+ 0,5%), la filière envisage une croissance de 2%, a annoncé l’UNPG lors d’une conférence de presse. La fédération professionnelle est par ailleurs revenue sur son nouveau livre blanc adopté en octobre dernier, actualisant ses perspectives pour les quinze prochaines années. Détails.
2016, année en dents de scie pour le marché des matériaux de la construction - Batiweb

2016, année en dents de scie pour le marché des matériaux de la construction

Si 2016 avait été une très bonne année pour certains secteurs, à l’instar de l’immobilier ancien, elle a été beaucoup moins profitable à d’autres ! L’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction), notamment, déplore la « quasi-stagnation de la production » de granulats. Tous les regards sont désormais tournés vers 2017, qui « devrait renouer avec une progression un peu plus sensible des volumes » selon l’organisme.