Pacte de responsabilité : accord dans le négoce des matériaux de construction Vie des sociétés | 08.05.15

Partager sur :
Pacte de responsabilité : accord dans le négoce des matériaux de construction
La Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction (FNBM) a annoncé dans un communiqué la signature d'un accord avec les partenaires sociaux dans le cadre du pacte de responsabilité cher au président François Hollande. Il contient aussi des engagements sur l'apprentissage, l'alternance et l'emploi des seniors. Cet accord qui s’appliquera jusqu’au 31 décembre 2017 constitue le premier pacte conclu dans le commerce.

La FNBM a signé cet accord de branche avec la CFDT Construction-Bois le 26 mars dernier, selon le communiqué. Ce syndicat revendique un taux de représentativité de 36% dans sa branche, donc plus que les 30% nécessaires pour valider un accord de branche. « Cet accord qui s'appliquera jusqu'au 31 décembre 2017 constitue le premier pacte conclu dans le commerce », selon la fédération.

Selon Franck Bernigaud, président de la Commission sociale de la branche du négoce des matériaux de construction, cette signature « témoigne de la vitalité du dialogue social dans la branche ». L'accord fixe des objectifs chiffrés en termes d'emploi, par exemple celui de stabiliser cette année le taux d'entréev(embauches enregistrées par rapport aux effectifs), actuellement d'un peu moins de 4%, avant de l'augmenter.

La FNBM affirme représenter des entreprises employant près de 85 000 salariés et réalisant un chiffre d'affaires cumulé de 19 milliards d'euros. Le pacte de responsabilité, dispositif phare de l'action économique du gouvernement, demande aux entreprises de prendre des engagements sur l'emploi, ratifiés par les syndicats, en échange des mesures de baisses de charges et d'impôts promises par l'exécutif, d'un montant total de quelque 40 milliards d'euros.

Mais la signature de ces accords s'avère être un processus laborieux et parfois difficile à suivre. Le Medef, principale organisation patronale, avait dénombré 15 accords de branche signés mi-mars, mais le gouvernement n'en avait recensé que 12. La France compte 18 millions de salariés dans le privé, dont 11,4 millions travaillant dans les 50 principales branches.

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Déchets de chantier : le négoce ne veut pas récupérer la collecte dès 2017

Déchets de chantier : le négoce ne veut pas récupérer la collecte dès 2017

La Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction (FNBM) a décidé de marquer son opposition a un article du projet de loi relatif à la « Transition énergétique pour la croissance verte » qui prévoit la collecte des déchets par le négoce dés 2017. Elle mettra tout en œuvre pour ne pas se voir imposer de nouvelles contraintes et a envoyé une lettre à Ségolène Royal.
Déchets du BTP : les professionnels du secteur opposés à la création d’une REP dédiée

Déchets du BTP : les professionnels du secteur opposés à la création d’une REP dédiée

En octobre 2017, Jacques Vernier s’est vu confier la mission de repenser le modèle des filières REP (responsabilité élargie des producteurs) afin qu’il s’adapte aux nouveaux enjeux de recyclage et favorise la transition de la France vers une économie circulaire. Parmi les propositions formulées, la création de 5 nouvelles filières dont une dédiée aux déchets du bâtiment ; une préconisation aujourd’hui contestée par les professionnels de la construction.
Le report de l’Ecotaxe Transport satisfait la FNBM

Le report de l’Ecotaxe Transport satisfait la FNBM

Le gouvernement a annoncé un nouveau report de l'écotaxe pour les poids lourds, initialement prévue pour cet été, repoussée une première fois à octobre et qui ne verra finalement pas le jour avant le 1er janvier 2014. La Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction se réjouit de l'annonce du report.
Franck Bernigaud, élu président de la FNBM

Franck Bernigaud, élu président de la FNBM

La Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction a un nouveau président ! Lors de son comité directeur le 16 novembre dernier, Franck Bernigaud a été élu pour un mandat de trois ans qui débutera le 1er janvier 2017. La vice-présidence sera assurée par Marie Arnout, tandis que François-Xavier Guilloux évoluera su poste de Trésorier.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter