Panneaux isolants polyuréthane : le syndicat de l’étanchéité redoute une « situation de crise » Vie des sociétés | 29.05.17

Partager sur :
C’est un « cas de force majeure » qui inquiète la Chambre syndicale française de l’étanchéité ! Dans une lettre circulaire datée du 22 mai, la CSFE a tenu à mettre en garde les professionnels du secteur contre la pénurie mondiale de méthyl-di-isocyanate, utilisé dans la production de panneaux isolants polyuréthane. Un phénomène préoccupant qui pourrait bien avoir des conséquences directes sur l’activité des entreprises concernées.
Si le secteur du bâtiment se porte de mieux en mieux, le marché de l’étanchéité, lui, pourrait bien connaître une période difficile. En avril dernier, plusieurs accidents industriels majeurs avaient conduit à l’arrêt de certaines lignes de fabrication de MDI (méthyl-di-isocyanate), « indispensable à la production de panneaux isolants polyuréthane », comme le rappelle la Chambre syndicale française de l’étanchéité (CSFE).

Face à cette situation problématique, l’organisme s’est adressé aux entreprises du secteur à travers une lettre circulaire, le 22 mai dernier. N’hésitant pas à parler de « situation de crise », la CSFE craint « que la situation ne revienne pas à la normale au mieux avant le dernier trimestre de l’année ».

Informer les clients des répercussions

« Compte tenu de cette situation inédite au niveau mondial, [les fabricants de panneaux isolants], largement privés de matière première, ne s’engagent ni sur des délais de livraison, ni sur des prix de vente, l’augmentation de ceux-ci récemment de l’ordre de 35% depuis le début de l’année pourrait très vite atteindre 50% », écrit le syndicat.

Au contraire, la CSFE appelle à tenir les clients informés de l’incidence financière résultant de « ce cas de force majeure ». « Ceci a et va avoir des répercussions sur l’exécution et l’économie des travaux que les entreprises d’étanchéité réalisent », confirme l’organisme.

« Les entreprises s’efforceront évidemment de faire des propositions pour déterminer le report de la date contractuelle d’achèvement et mettre au point un nouveau programme d’exécution », assure néanmoins la Chambre syndicale, qui prévoit d’ores et déjà de publier un communiqué officiel dans la semaine afin d’avertir l’ensemble des professionnels concernés par cette pénurie mondiale.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le polyuréthane se récupère doucement mais sûrement de la crise du MDI

Le polyuréthane se récupère doucement mais sûrement de la crise du MDI

Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi 5 février, le SNPU a révélé les chiffres du polyuréthane. S’il détient encore 10% de part du marché de l’isolation, le matériau a « fortement » souffert de la crise du méthyl-di-isocyanate (MDI). Conséquence, le secteur, qui connaissait jusqu’à alors une progression continue, a vu son activité se replier de – 10% en 2018. Le syndicat déclare cependant ne pas « être inquiet ». L’année 2019 devrait en effet permettre au polyuréthane de renouer avec la croissance.
Retour à la normale pour le polyuréthane

Retour à la normale pour le polyuréthane

Dans un communiqué daté du jeudi 29 mars, le Syndicat National des Polyuréthanes (SNPU) s’est voulu rassurant : alors que le secteur a souffert en 2017 de la pénurie mondiale de méthyl-di-isocyanate, le syndicat vient d’annoncer un retour à la normale. Les réseaux de distribution et les chantiers sont à nouveau approvisionnés « avec réactivité », laissant envisager une année 2018 bien plus productive.
Panneaux isolants polyuréthane : après la crise, les professionnels se rassurent

Panneaux isolants polyuréthane : après la crise, les professionnels se rassurent

Le 22 mai dernier, la Chambre syndicale française de l’étanchéité s’adressait aux professionnels du secteur à travers une lettre circulaire pour les mettre en garde contre la pénurie mondiale de méthyl-di-isocyanate, composé indispensable à la production de panneaux isolants polyuréthane. Si la crise semblait alors bien partie pour durer, le Syndicat national des polyuréthanes se veut aujourd'hui rassurant, évoquant un « retour progressif à la normale ».
Soprema résolument tourné vers la Recherche et le Développement avec Mutatio

Soprema résolument tourné vers la Recherche et le Développement avec Mutatio

En 2008, la totalité des produits développés par Soprema étaient dérivés du pétrole. C'est en partant de ce constat que l'entreprise, spécialiste de l'étanchéité, de la végétalisation et de l'isolation, a lancé Mutatio, un vaste projet de Recherche et Développement mené en collaboration avec de nombreux partenaires. Objectif : réduire l'utilisation du pétrole dans la conception des matériaux de construction et le remplacer, autant que possible, par des matières premières écosourcées.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter