Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Architecture > Appel à projets « Architecture de la transformation », les lauréats dévoilés

Appel à projets « Architecture de la transformation », les lauréats dévoilés

Appel à projets « Architecture de la transformation », les lauréats dévoilés
Lors d’une cérémonie organisée mardi 8 mars, Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts et Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat (USH), ont dévoilé les cinq lauréats de l’appel à projets pour une « Architecture de la transformation ». Lancé en septembre 2015, le concours a suscité 52 candidatures. Le but : accélérer l’innovation et expérimenter de nouvelles visions de l’architecture du logement social.

Architecture |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Les lauréats de l’appel à projets pour une « Architecture de la transformation » sont désormais connus. 5 bailleurs sociaux se sont imposés parmi les 52 candidatures reçues. Il s’agit de : Actis, Batigère Nord Est, Estuaire de la Seine, OPH 93 et SNI Sud-Ouest.

Le concours, ouvert à tous les bailleurs sociaux, avait pour objectif d’apporter de nouvelles réponses architecturales, technologiques et organisationnelles à trois grandes problématiques : la performance énergétique, l’évolutivité et adaptabilité des logements, ainsi que la transformation d’usage des bâtiments.

En novembre 2015, 16 projets avaient été présélectionnés notamment pour leur « exemplarité environnementale et leur réponse aux mutations démographiques, sociologiques et urbaines », a précisé Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts.

Il estime que l’appel à projets a permis l’émergence « de propositions innovantes et concrètes. Avec cette expérimentation, nous souhaitons créer une dynamique favorable à tout le secteur du logement ».

De son côté, Jean-Louis Dumont, président de l’USH a félicité avec enthousiasme les lauréats dont les propositions sont « à la fois techniques ou technologiques, mais également d’usages et de processus. Elles vont pouvoir être testées, expérimentés sur des cas concrets avant d’en imaginer la diffusion auprès de tous les bailleurs », a-il-déclaré.

Il n’a pas manqué de se référer à « ceux » qui ne croyaient pas en l’innovation dans le logement social. « Cet appel à projets est une belle revanche. Avec ce projet nous voulons démontrer la capacité d’innovation des Hlm au service des habitants ».

La ministre du Logement et de l’Habitat Durable, Emmanuelle Cosse, elle aussi présente lors de l’annonce des lauréats a tenu à saluer l’initiative engagée par la Caisse des Dépôts et l’USH qui « s’inscrit pleinement dans la direction que nous devons prendre en matière de logement et d’urbanisme. Les idées et les savoir-faire sont déjà là, soutenons-les pour réussir ce pari d’avenir », a-t-elle indiqué.

La ministre s’est également dite convaincue de l’omniprésence de l’innovation dans le social. « J’ai assez travaillé avec le monde Hlm pour savoir qu’il y a du conservatisme mais aussi beaucoup d’innovation et d’écoute. Le monde Hlm dans sa diversité est souvent stigmatisé pour de mauvaises raisons mais il est un acteur central de l’innovation dans le bâtiment et le logement ».

Cet appel à projets permet d'inventer « la ville de demain. Il s’agit d’améliorer la cohésion sociale, le respect de l’environnement et de qualité de vie des habitants » a-t-elle conclut.

Les projets lauréats entreront début mars en incubation pour une durée 8 mois dans « le Lab CDC ». Ils bénéficieront de l’accompagnement et du soutien financier du groupe Caisse des Dépôts, de l’USH et des partenaires et contributeurs de l’appel à projets, ainsi que d’un dialogue continu avec les pouvoirs publics.

Les lauréats

Actis, agglomération grenobloise (38)

©GA / ENSAG / ENSAL

Le bailleur social a développé un projet basé sur l’usage de matériaux biosourcés ayant un impact carbone faible. Ici, les locataires sont au cœur de la conception et de la fabrication de leur logement afin « qu’ils s’approprient leur cadre de vie et en deviennent acteurs ». Trois systèmes constructifs y sont testés : un « mur régulateur et isolant » avec un remplissage d’ossature bois terre et chanvre, un plancher remplissage terre et la finition en enduit terre.

Batigère Nord-Est, 3 sites – 54, 67, 68 

Le bailleur social s'est intéressé à l'existant afin de faire face à la raréfaction du foncier. La cession par l'Etat d'une partie significative de son patrimoine immobilier peut être une réponse à l'objectif fixé par le gouvernement d'une production annuelle de 150 000 logements. L'équipe pluridisciplinaire formée par Batigère a donc proposé un concept d'innovation basé sur trois piliers : le pilier sociologique (étude des comportements), technologique (étude technique des stratégies globales de traitement) et architectural (impacts des typologies sur le ressenti et les performances). 

Estuaire de la Seine, Le Havre (76)


Ce projet donne l'opportunité aux habitants de participer pleinement à sa conception, le bailleur social devient alors un acteur-accompagnant. Le but ici est de créer un logement « zéro charge » qui nécessite trois volets : humain, technique et partenarial. L'habitat sera pensé de façon à être évolutif et personnalisable qu'il s'agisse des espaces privatifs ou bien des espaces partagés. 

Office public de l'habitat Seine-Saint-Denis, Stains (93)


Le concept repose sur la valorisation des déchets de chantier. Sur la base d'un gisement pré-identifié (les dernières démolitions du PRU du Clos Saint-Lazare à Stains), le bailleur social prévoit d'extraire et de valoriser des morceaux de béton démolis, en prototypant trois composants d'ouvrage en réemploi : un pavage, un mobilier extérieur et/ou un mur poids. 

SNI Sud-Ouest, Bordeaux (33)


Le bailleur social propose ici le concept de « structure capable », c'est-à-dire une ossature tridimensionnelle qui puisse accueillir des logements, des bureaux, des parkings et permette pour chaque programme une grande flexibilité. Cette structure suppose d'innover sur la façon d'innerver le bâtiment en fluides. Ce dispositif ossature/fluides visera une « performance environnementale exemplaire ». 

Les projets lauréats sont à retrouver sur le site de la Caisse des Dépôts.

R.C

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :