Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Présidence du SFIC et de la Filière Béton : Bénédicte de Bonnechose succède à Raoul de Parisot

Présidence du SFIC et de la Filière Béton : Bénédicte de Bonnechose succède à Raoul de Parisot

Présidence du SFIC et de la Filière Béton : Bénédicte de Bonnechose succède à Raoul de Parisot
Élu en 2015 à la tête du Syndicat français de l’industrie cimentière, Raoul de Parisot vient de céder sa place à Bénédicte de Bonnechose, qui devient par la même occasion présidente de la Filière Béton. Cette dernière a évolué durant de nombreuses années au sein du groupe Lafarge, devenant même directeur général de Lafarge France en 2015. Retour sur son parcours.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Il y a deux ans, Raoul de Parisot remplaçait Jean-Yves Le Dreff à la présidence du Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic). Si l’industrie cimentière française se porte mieux depuis, le temps est venu pour lui de céder sa place.

Et c’est sur Bénédicte de Bonnechose que le choix du Sfic s’est finalement porté ! Du même coup, cette dernière prend également la tête de la Filière Béton, qui s’est récemment exprimée sur l’organisation des Jeux Olympiques par la capitale française.

Bénédicte de Bonnechose, qui est diplômée de l’École supérieure de commerce de Rouen et titulaire d’une maîtrise en économétrie est notamment passée par le groupe Deloitte avant de rejoindre Lafarge en 1993.

Là, elle évolue aux postes de Directeur financier (Bétons France puis Bétons & Granulats France), Directeur de la stratégie, des affaires publiques et de l’environnement, puis Directeur général Granulats France. En 2015, elle est finalement nommée Directeur Général de Lafarge France et dirige le Comité de direction de l’entreprise.

En tant que présidente du Sfic et de la Filière Béton, Bénédicte de Bonnechose aura à cœur d’« inscrire l’industrie cimentière comme un acteur engagé en faveur des territoires durables, en poursuivant les engagements de la profession en matière de réduction de ses émissions de CO2 et en plaçant l’innovation au cœur de la stratégie industrielle du secteur ».

« L’industrie cimentière pratique une écologie industrielle et territoriale depuis plus de 35 ans, qui se concrétisera par la signature d’un Green Deal en fin d’année 2017. L’effort du secteur pour réduire l’empreinte carbone des cimenteries – tout comme celle des bâtiments en béton – sera maintenu. L’innovation est également un axe clé pour notre profession afin de continuer à impulser une dynamique économique dans les territoires et participer au développement des emplois de toute la filière », ajoute-t-elle.

Autant de défis que la nouvelle présidente compte bien relever avec succès !

F.C
Photo de Une : ©SFIC

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Formations AIPR - Autorisation d’intervention à...


Ginger formation

Nouvelle réglementation - À compter du 1er janvier 2018, la réglementation française obligera...
Visuel Dossiers partenaires

Filtre compact Biomeris à culture fixée sur média naturel


SEBICO

Le ltre compact Biomeris est destiné à l’assainissement non collectif des résidences principales ou secondaires....

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :