star_border Génie climatique : Electricité, plomberie, chauffage, ventilation

filter_list Actualités associées

Usine Smart France : zoom sur les nouvelles façades en bardage Bluetek composite

Usine Smart France : zoom sur les nouvelles façades en bardage Bluetek composite

Inaugurée en 1997 par Jacques Chirac et Helmut Kohl, la nouvelle usine, fleuron franco-allemand d’une époque de croissance économique, a toujours été un site témoignant d’une efficacité exemplaire en termes de qualité de fabrication et de gestion des ouvrages. Preuve en est encore cette toute dernière rénovation ; la remise à neuf des tours de bureaux nommées Air, Feu, Eau et Terre, appellations laissant entrevoir, au visiteur ou au lecteur, l’image d’un environnement naturel autour d’un site planté au milieu de la campagne lorraine.
A Guzenhausen, Bosch produit l’équivalent de 7000 MW de chaudières industrielles par an

A Guzenhausen, Bosch produit l’équivalent de 7000 MW de chaudières industrielles par an

Depuis 2009, Bosch Thermo-technologie fabrique des chaudières industrielles pouvant produire jusqu’à 25 MW sur son site de Guzenhausen, en Bavière (Allemagne). L’usine en produit environ 900 par an, soit l’équivalent de 7000 mégawatts. Exportées dans plus de 140 pays, elles servent à l’industrie, mais aussi à alimenter des réseaux de chaleur de plusieurs milliers de logements.
La charte LED continue de mobiliser la filière de l’éclairage

La charte LED continue de mobiliser la filière de l’éclairage

Lancé en 2014, la charte LED s’est enrichie. Elle s’engage désormais à fournir 20 critères indispensables pour évaluer la qualité et la fiabilité d’un luminaire LED contre 7 auparavant. Elle vise notamment à renforcer les connaissances des utilisateurs et à garantir des rénovations « performantes » de l’éclairage. Du fabricant au distributeur, la charte mobilise la filière de l’éclairage. Parmi ses adhérents, on retrouve Trilux.
Installation adiabatique pour le rafraîchissement des bâtiments : un cas d’école !

Installation adiabatique pour le rafraîchissement des bâtiments : un cas d’école !

Prenez une construction neuve issue de la grande distribution, un stockage, une mezzanine, de fortes chaleurs estivales, c’est-à-dire une chaleur ressentie de 40° C. Vous obtenez un résultat qui pourrait s’arrondir à une perte de 1 500 € de chocolat par semaine... au minimum. Une climatisation s’impose. À vous de faire le bon choix.

Pas plus d'articles disponible

Pas plus d'articles disponible

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter