Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Collectivités territoriales > Une hausse des taxes pour financer le Grand Paris Express ? Le Medef s’indigne !

Une hausse des taxes pour financer le Grand Paris Express ? Le Medef s’indigne !

Une hausse des taxes pour financer le Grand Paris Express ? Le Medef s’indigne !
Après les obligations vertes, c’est par de nouvelles taxes que le Grand Paris Express pourrait être financé. C’est en tout cas ce que redoute le Medef Grand Paris, qui s’est inquiété ce 12 novembre des conséquences que pourraient avoir deux amendements prévoyant une hausse des contributions des entreprises dans le cadre de la construction du futur super-métro.

Collectivités territoriales |

Recommander cet article
Imprimer cet article

140 millions d’euros : c’est le montant annuel que pourrait rapporter la hausse des taxes aux entreprises envisagée par deux amendements du PLF 2019 devant être discutés à l’Assemblée nationale ces 14 et 15 novembre. En effet, l’un d’eux prévoit notamment la création d’une taxe additionnelle de séjour de 15% en Île-de-France, qui permettrait de financer la Société du Grand Paris (SGP) et, par là même, les travaux du Grand Paris Express.

De quoi déclencher l’irritation du Medef Grand Paris, qui rappelait ce 12 novembre que les entreprises participent déjà activement au financement du projet de super-métro francilien. Entre la taxe sur la création de bureaux (320 M€), la taxe d’équipement indexée sur les valeurs locatives (117 M€) et l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseau (66 M€), ce sont plus de 500 M€ qui sont déboursés chaque année par les sociétés locales.

« Le projet du Grand Paris Express a été mal dimensionné depuis le début », s’offusque Jean-Louis Schilansky, porte-parole du Medef Grand Paris. « Les pouvoirs publics imposent maintenant à des secteurs phares de l’économie parisienne, l’immobilier et le tourisme, d’y remédier. C’est un mauvais réflexe qui ne peut plus durer ! Ce grand et beau projet est en train de devenir un puits sans fond ! »

Pour le Medef Grand Paris, ces mesures témoignent d’une « fiscalité instable et en constante augmentation » ainsi que d’une « propension à s’attaquer aux atouts de notre économie, tout particulièrement l’immobilier et le tourisme ». De fait, l’organisme appelle à une prise de conscience : « ce projet est au service de tous les Français, et ne peut ni ne doit peser sur les seuls acteurs économiques parisiens. »

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Ciments Calcia, un autre regard sur la construction


CIMENTS CALCIA

Ciments Calcia, un des leaders de l’Hexagone sur le marché des matériaux de construction, est pionnier...
Visuel Dossiers partenaires

Nouvelle gamme chapes et liants de PAREXLANKO


PAREXLANKO

Parexlanko propose depuis plus de 40 ans de nombreuses solutions dans l'univers de la construction : décoration...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :