Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Chauffage au gaz : les tarifs réglementés augmentent encore !

Chauffage au gaz : les tarifs réglementés augmentent encore !

Chauffage au gaz : les tarifs réglementés augmentent encore !
Alors que la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publiait récemment son analyse détaillée des coûts d’approvisionnement en gaz naturel, le gouvernement a annoncé le 29 juin que les tarifs réglementés du gaz évolueraient dès le 1er juillet. Ceux-ci vont en effet connaître une forte hausse qui se fera directement ressentir sur la facture des ménages, à hauteur de +7,45% pour un client type. Précisions.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, 4,6 millions de foyers français bénéficient des tarifs réglementés de vente de gaz naturel fixés par le gouvernement. Ce sont autant de ménages qui devraient observer, dès ce 1er juillet, une hausse de 7,45% en moyenne sur leur facture de chauffage au gaz.

Suivant l’avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), l’État a en effet décidé d’augmenter les tarifs réglementés du gaz. Ce choix devrait permettre, d’une part, de suivre les cours des marchés, et d’autre part de se conformer à l’évolution des coûts de distribution du gaz naturel, au rattrapage sur les coûts de stockage ainsi qu’à la hausse des tarifs commerciaux des entreprises.

« Le gouvernement encourage les opérateurs à la maîtrise de leurs coûts pour limiter l’impact sur les factures de leurs clients, ainsi qu’à poursuivre l’accompagnement des actions d’économies d’énergies qui permettent de réduire durablement les consommations », note le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Un marché de plus en plus fragilisé

Joint par téléphone ce 2 juillet, Engie s’est montré rassurant, précisant que le récent arrêté gouvernemental était « bien encadré ». D’autres industriels, en revanche, craignent davantage pour leur propre compétitivité et pour le pouvoir d’achat des ménages.

C’est notamment le cas d’Eni, deuxième fournisseur de gaz en France, qui considère que cette hausse des tarifs réglementés viendra « significativement grossir la facture des consommateurs et en particulier de ceux qui utilisent le gaz pour se chauffer ». L’industriel rappelle notamment que « 88% des Français considèrent que le prix de l’énergie a augmenté ces dernières années », et que « 67% d’entre eux font des prix bloqués un critère déterminant pour changer de fournisseur ».

« Cette nouvelle hausse montre une fois encore que les tarifs réglementés de vente ne protègent pas le consommateur », résume Daniel Fava, président directeur général d’Eni, qui compte désormais sur la disparition de ces TRV, décidée par le conseil d’État l’année dernière, pour « dynamiser le marché. »

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

La protection acoustique au coeur de l'innovation TECHNAL


TECHNAL

À l’heure de la densification urbaine et de l’amplification des nuisances sonores, l’exposition...
Visuel Dossiers partenaires

Drain’Up, Une gamme de postes de relevage pour l'habitat...


SEBICO

Sebico propose des réponses pour tous les besoins en postes de relevage pour les eaux usées ou les eaux pluviales....

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :