Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Dans le BTP, les jours fériés sont sacrés !

Dans le BTP, les jours fériés sont sacrés !

Dans le BTP, les jours fériés sont sacrés !
Le mois de mai amène avec lui son lots de jours fériés ! Pourtant, de plus en plus de professionnels ne s’accordent aucune pause, dans les secteurs de la santé et de l’hôtellerie notamment. Et dans le BTP ? D’après l’agence d’intérim en ligne MisterTemp’, 91,3% des acteurs du marché ne travailleront aucun jour férié de mai. Néanmoins, 97% d’entre eux seraient prêts à exercer leur activité s’ils étaient payés plus ou s’ils pouvaient choisir un jour de récupération.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

À l’approche des jours fériés du mois de mai, l’agence d’intérim en ligne MisterTemp’ s’est intéressée aux professionnels qui travailleront durant cette période. Ainsi, si les chauffeurs, hôteliers-restaurateurs et autres experts du milieu hospitalier sont nombreux à renoncer à ces quelques pauses, les acteurs du BTP, eux, seront une majorité à se reposer.

En effet, d’après un sondage dont les résultats ont été communiqués ce 26 avril, 91,3% d’entre eux déclarent qu’ils ne travailleront aucun jour férié de mai. Pour autant, 68% d’entre eux reviendraient sur leur décision s’ils étaient payés le double, et 35% s’ils avaient un jour de récupération à la date de leur choix.

Des changements à envisager

Si seulement 3% des professionnels du bâtiment admettent qu’ils ne travailleraient « en aucun cas » un jour férié, ils sont en revanche presque unanimes quant au fait que les jours fériés devraient être payés le double, à l’instar du 1er mai. 78% des sondés ont en effet répondu favorablement à cette affirmation.

En parallèle, les acteurs de la construction sont une minorité (18%) à révéler qu’ils ont déjà travaillé un jour férié. Ceci étant, 55% d’entre eux ne l’ont pas choisi, signe qu’ils sont encore nombreux à considérer ces jours de pause comme essentiels.

Enfin, si un autre jour férié devait être ajouté au calendrier, 34,3% des professionnels du secteur souhaiteraient qu’il s’agisse du 24 décembre. 18,8% aimeraient également ne pas travailler le jour de leur anniversaire. Un beau cadeau… ou une belle utopie ?

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

JLG présente son plus gros modèle hybride


JLG FRANCE SAS

La H800AJ offre les mêmes performances qu'un modèle diesel, avec une hauteur de travail de 26 m. JLG Industries,...
Visuel Dossiers partenaires

RÉTENTION DES EAUX PLUVIALES : GRAF, un leader sur le...


GRAF

Les récentes crues sur l'ensemble du territoire français font prendre conscience de l'importance...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :